• <header>

    Espagne: la jeunesse sauve le Barça à Villarreal

     - Publié le <time datetime="2014-08-31T22:09" itemprop="datePublished" pubdate="">31/08/2014 à 22:09        </time>lien 

    </header>
    <media media-type="image"><media-reference data-location="#photo0" mime-type=""></media-reference></media>

    Un but tardif de Sandro Ramirez (19 ans) sur une passe de 

    Lionel Messi a permis au FC Barcelone de se sortir du piège dimanche à Villarreal (1-0) et de continuer à faire le plein de points pour la 2e journée du Championnat d'Espagne.

    La jeunesse au pouvoir ! Après Munir El Haddadi (18 ans), buteur pour son premier match de Liga dimanche dernier contre Elche (3-0), c'est cette fois Sandro, débutant dans l'élite, qui a libéré le Barça à la 82e minute d'un match intense et indécis.

    Malgré un net problème de finition au stade Madrigal, voici le club catalan idéalement lancé en Liga avec deux victoires en autant de rencontres, soit six points. Le Real Madrid, qui joue en soirée (19h00 GMT), pourrait faire aussi bien en cas de victoire sur la pelouse de la Real Sociedad.

    Le Barça, lui, se contentera volontiers de ce court succès à Villarreal, où nombre d'équipes risquent de souffrir au vu de la discipline tactique et de l'intensité physique du "sous-marin jaune".

    Pendant la majeure partie du match, les Catalans ont eu le ballon mais les hommes de Marcelino Garcia Toral ont parfaitement neutralisé Lionel Messi et ses partenaires.

    Il faut dire que le club blaugrana a manqué de percussion en attaque en l'absence d'Andres Iniesta, victime de gênes à un genou, et de Neymar, de retour de blessure (cheville) et remplaçant au coup d'envoi.

    - Villarreal touche le poteau -

    Certes, Lionel Messi a bien tenté de s'infiltrer dans la compacte défense du sous-marin jaune mais le quadruple Ballon d'Or, capitaine à la place d'Iniesta, s'est souvent retrouvé face à trois ou quatre adversaires à dribbler.

    On a vu l'Argentin redescendre très bas pour orienter le jeu et ni le jeune Munir (3) ni l'expérimenté Pedro (15) n'ont pu exploiter les brèches ainsi créées.

    Messi s'est également heurté à Sergio Asenjo, le très bon gardien de Villarreal, qui a détourné deux coups francs brûlants tirés par "La Puce" (28, 67).

    Faute de réalisme offensif, le Barça s'est exposé à un but à contretemps: le "sous-marin jaune" aurait pu ouvrir la marque par Victor Ruiz, seul sur corner (23), ou bien sur un centre que le défenseur français de Barcelone Jérémy Mathieu a expédié sur son propre poteau (51).

    <media media-type="image"><media-reference data-location="#photo1" mime-type=""></media-reference></media>

    Quelques minutes plus tard, Villarreal a de nouveau trouvé le poteau catalan sur une frappe rasante de Tomas Pina (27+45).

     

    Dans ce contexte, l'entrée de Neymar (60) puis celle du meneur de jeu Xavi ont apporté au Barça un peu plus de précision dans les derniers mètres.

    Le Brésilien a d'ailleurs eu deux occasions très franches mais il a d'abord buté sur un défenseur allongé au sol (68) avant d'expédier au-dessus une reprise instantanée au point de penalty (71).

    Et c'est sur un énième déboulé de Messi dans le dos de la défense que le Barça a trouvé la faille: lancé sur la droite de la surface, l'Argentin a temporisé, levé la tête et alerté dans l'axe Sandro, entré en jeu quelques minutes auparavant. L'attaquant canarien n'a eu qu'à pousser le ballon au fond pour son premier but en match officiel avec l'équipe première (82).

    Un début en fanfare et un sacré soulagement pour le Barça.

     

    <section class="util_article bottom" style="margin: 0px; padding: 10px 0px; font-size: 12px; vertical-align: top; color: rgb(19, 19, 19); font-family: Arial, Helvetica, sans-serif; background-color: rgb(255, 255, 255);">

     
    </section>


    votre commentaire
  • <header>

    Mondiaux équestres: l'Allemagne gagne tout, la France quatrième

     - Publié le <time datetime="2014-08-31T22:44" itemprop="datePublished" pubdate="">31/08/2014 à 22:44      </time>lien 

     
    </header>
    <media media-type="image"><media-reference data-location="#photo0" mime-type=""></media-reference></media>

    Le concours complet est resté du domaine allemand aux Jeux équestres mondiaux, avec deux médailles d'or, en individuels et par équipes, et une autre d'argent, dimanche au stade d'Ornano à

    Caen.

    Sandra Auffarth, 27 ans, est devenue reine devant son compatriote Michael Jung (32 ans), d'une courte tête (52 contre 50,3 pts).

    La France a été devancée (251,5 à 246,8) pour la médaille de bronze par les Pays-Bas, jamais à pareille fête en complet.

    "On n'a pas à rougir de la performance. On perd la médaille hier en cross, avec deux refus de trop de cavaliers pourtant expérimentés (Jean Teulère, Cédric Lyard)", a analysé l'entraîneur-sélectionneur Thierry Touzaint.

    Il y a eu aussi trop de barres tombées dimanche en saut.

    Seul le jeune (27 ans) Maxime Livio a réalisé un sans faute, sur Qalao des Mers, pour terminer cinquième (58,5). Lors des prochaines échéances, M. Touzaint pourra compter sur une prometteuse génération, avec aussi Thomas Carlile et Astier Nicolas, absents aux JEM.

    - Esprit d'équipe -

    Livio a insisté sur l'esprit d'équipe des Bleus, qui s'est manifesté lors de la minute de silence observée en hommage à Ivan Scherer, le père de Rodolphe Scherer, décédé vendredi. Rodolphe a accompli un tour net, mais il ne comptait pas dans le classement par équipes.

    "Cette fois, je n'ai pas gagné (cela ne lui était pas arrivé depuis 2009, ndr), mais on a conquis le titre par équipes. Aussi je ne suis pas déçu. Rocana (sa jeune jument de neuf ans) a été bonne durant les trois jours", a expliqué Jung. Qui avait dû laisser à l'écurie Sam, le partenaire des titres mondial, en 2010 à Lexington (Etats-Unis), et olympiques à Londres.

    Originaire de la région de Brême (nord), Auffarth avait pris en location Opgun Louvo à l'âge de cinq ans, avant d'acheter un an plus tard l'alezan, convaincue de ses grandes qualités, grâce aux subsides du Comité olympique allemand.

    Né à quelques dizaines de kilomètres de Caen, au Haras des Louveaux, le hongre de 12 ans a ravi le public, un baume aussi pour atténuer la déception de la quatrième place des +Bleus+.

    Les podiums ne sont plus un secret pour les Britanniques. Cette fois, ils ont dû se contenter de l'argent, et reconnaître la supériorité de la Mannschaft, capable d'aligner quatre sans faute en CSO.

    Numéro un mondial, William Fox-Pitt a aussi gagné la médaille de bronze de l'épreuve individuelle. Le Londonien a évidemment regretté la faute, sur un oxer, qui l'a fait rétrograder alors qu'il était en tête après le cross.

    Sans amertume, il a rendu un hommage appuyé à l'alezan Chilli Morning, 14 ans. "C'est le meilleur étalon à ce niveau". Effectivement, les entiers sont plus que rares en concours complet, ce +triathon équestre+ qui exige une soumission et une concentration de tous les instants.

    <section>

    NEWSLETTER
     
    </section>


    votre commentaire
  •  
    <article><header>

    "Cher Manuel, …" : doléances de militants PS au Premier ministre

    Audrey Salor <time>Publié le 31-08-2014 à 09h45      </time>lien 

    Si de rares participants aux universités d'été de La Rochelle disent leur confiance au locataire de Matignon, la grande majorité d'entre eux le renvoient aux promesses de la campagne présidentielle.

    </header>
    Manuel Valls à son arrivée aux universités d'été du PS à La Rochelle, le 30 août 2014. (AFP PHOTO/JEAN-PIERRE MULLER)
    Manuel Valls à son arrivée aux universités d'été du PS à La Rochelle, le 30 août 2014.
    (AFP PHOTO/JEAN-PIERRE MULLER)
    <aside></aside>
    <aside><section>

    À LIRE AUSSI

    </section></aside>

    Romy s'accorde un temps de réflexion. Histoire de répondre de manière "soft" à la question posée : "Qu'avez-vous envie de dire au Premier ministre ?"

    Ce samedi 30 août, peu après 19 heures, c'est l'heure de l'apéro aux universités d'été du PS de La Rochelle. Sur le parvis de l'espace Encan, lieu central du grand raout socialiste, on trinque au mousseux. Mais pour Manuel Valls, occupé quelques minutes plus tôt à soigner son entrée sous l'oeil des caméras, le rendez-vous n'est pas exactement la fête du compliment.

    "Je lui dirais de se recentrer sur les promesses de la campagne. Une standing ovation devant le Medef, ce n'est pas un bon signal…", poursuit Romy, 27 ans. Un discours que la jeune femme est loin d'être la seule à tenir.

    Mercredi, le locataire de Matignon a signé une intervention dénuée de volet social aux universités d'été du Medef. Quelques jours après la nomination de l'ex-banquier Emmanuel Macron à l'Economie. Autant de symboles qui, ajoutés au pacte de responsabilité, pilier de la politique économique du gouvernement, ne cadrent pas, aux yeux de nombreux participants, avec les 60 engagements pris par François Hollande à la veille de son élection.

    "Ecouter la base et les Français"

    "Un programme politique a été défini. Je peux comprendre qu'il y ait des ajustements, mais à ce point…" Emmanuel, 43 ans, entend la nécessité d'aider les entreprises à améliorer leur compétitivité. Mais voilà, "depuis le début du quinquennat, il y a eu plus de gestes envers le patronat qu'envers ceux qui ont faire élire Hollande". Résultat : "une perte de repère de l'électorat socialiste", que la montée du FN n'a fait que renforcer. Aujourd'hui, "les gens se sentent totalement floués", abonde son collègue Yohan, 21 ans.

    Initiés par le premier secrétaire du parti Jean-Christophe Cambadélis, les Etats-généraux du PS lancés la veille, cette grande consultation censée "reformuler son identité", suscite beaucoup d'attente. "Il est urgent de reposer les bases à cette occasion", estime Jérôme, 25 ans, secrétaire général du Mouvement des Jeunes Socialistes de Gironde. "Manuel Vallsdoit écouter sa base et les Français", dit-il.

    Ce vendredi matin, Jérôme était du rendez-vous organisé par les frondeurs en marge des universités d'été. Le succès de l'événement (où Christiane Taubira a effectué une visite très remarquée) auprès des militants a outrepassé les espérances de ses organisateurs.

    "Il doit tenir bon"

    "Je m'attendais à être un peu secoué par les militants" présents cette année à La Rochelle, confiait un peu plus tôt l'un d'entre eux, le député d'Indre-et-Loire Laurent Baumel. Parole de frondeur. Au point, disait-il "d'appréhender" quelque peu le détour obligé par l'espace Encan. "Finalement, il ne s'est rien passé."

    Quelques - rares - participants prennent toutefois le parti d'adresser une mise en garde aux contestataires : "Ils doivent faire attention. Pour eux, pour l'avenir de la gauche", juge Rémi, 39 ans. "Valls doit tenir bon, résister face aux frondeurs", recommande au Premier ministre celui qui a adhéré au PS voilà 20 ans.

    Soutenir les patrons, les chefs d'entreprise, pourquoi ce serait un problème ?"
    </article>
    Sur le web : La Rochelle: Valls critiqué de tous bords
     

    <aside></aside>

    votre commentaire
  • EN DIRECT : Le PSG s'amuse face à Saint-Etienne (5-0)

     

    Mehdi Pfeiffer | Publié le 31.08.2014, 19h24 | Mise à jour : 22h42   lien 

    Grâce à une bourde de Rabiot puis une tête magnifique de Zlatan, le PSG menait 2-0 face à Saint-Etienne à la pause.

    Grâce à une bourde de Rabiot puis une tête magnifique de Zlatan, le PSG menait 2-0 face à Saint-Etienne à la pause. | AFP

    Zoom1/8

    <btn_noimpr style="margin: 0px; padding: 0px; font-family: tahoma, arial; font-size: 15px; background-color: rgb(255, 255, 255);"></btn_noimpr><btn_noimpr style="margin: 0px; padding: 0px; font-family: tahoma, arial; font-size: 15px; background-color: rgb(255, 255, 255);"></btn_noimpr>

    Après un début de saison mitigé - une victoire et deux nuls - le PSG veut remporter son deuxième succès de rang au Parc des Princes afin de remonter en haut du classement et d'asseoir sa suprématie à domicile. Mais face à Saint-Etienne, qui progresse de saison en saison, la tâche ne s'annonce pas si facile... Bonne nouvelle toutefois pour les Parisiens : ils pourront compter sur le retour de <btn_noimpr style="margin: 0px; padding: 0px;"> </btn_noimpr>L'attaquant suédois, absent depuis 15 jours pour cause de blessure à l'abdomen, figure en effet dans le groupe choisi par  pour affronter Saint-Etienne dimanche, contrairement au milieu Adrien Rabiot et à l'attaquant Ezquiel Lavezzi.

    En cas de victoire, Saint-Etienne remonterait à la première place du classement, à égalité avec
    Bordeaux, tenu en échec par Bastia dimanche après-midi. Les hommes de Laurent Blanc devrait donc être confrontés à des Verts très motivés...

    La composition du PSG : Sirigu, Maxwell, Marquinhos, D.Luiz, Van der Wiel, Verratti, Motta, Pastore, Cavani, Lucas, Ibrahimovic (c).
    La composition de Saint-Etienne : Ruffier, Théophile-Catherine, Bayal Sall, Pogba, Tabanou, Lemoine, Cohade, Clément, Monnet-Paquet, van Wolfswinkel, Erding.

    Suivez la rencontre minute par minute :

    82'. Enorme parade de Sirigu. Sur corner, Gradel, à la réception du centre, est tout proche de sauver l'honneur pour 
    . Mais son tir, cadré, est repoussé par le portier italien.

    78'. Joli tir de Bahebeck. Ruffier, une nouvelle fois est à la parade.

    74'. Double changement de Laurent Blanc. Ibrahimovic sort sous une énorme ovation, remplacé par Matuidi tandis que David Luiz cède sa place à  Bahebeck.

    72'. BUT. ET DE TROIS POUR IBRA. L'attaquant marque un triplé ce soir. Il profite une nouvelle fois d'une passe en profondeur pour tromper Ruffier. 5-0 pour le PSG. Et dire que Zlatan revient de blessure...



    68'. Zlatan réclame un penalty. Bousculé dans la surface par Ruffier alors qu'il se présentait seul face au but, le Suédois s'écroule. La faute semble évidente, mais Clément Turpin ne bronche pas.

    63'. ENORME BUT DE CAVANI A l'entrée de la surface, l'Uruguayn décoche une frappe enroulée qui trompe Ruffier. Et 4-0 pour Paris.



    62'. BUT D'IBRAHIMOVIC ! Servi en profondeur, Ibra dribble Ruffier et marque dans le but vide. 3-0 pour le PSG.



    60'. Quel geste de Zlatan... Un tir de Pastore est repoussé par la défense stéphanoise et revient dans les pieds de l'attaquant suédois qui tente une reprise de volée. Ce n'est pas cadré.

    55'. Double changement côté stéphanois. Erding est remplacé par Gradel et Lemoine cède sa place à Corgnet. il faut dire que les Verts ont joué 120 minutes jeudi en Europa ligue. 

    51'. Le PSG serein. Depuis le retour de la pause, Saint-Etienne peine à inquiéter des Parisiens bien en place et mis en confiance par la tournure de la rencontre.

    47'. Enorme frappe de Cavani à l'entrée de la surface Le tir de l'Uruguayen  est cadré mais Ruffier parvient à repousser le ballon.

    46'. C'est reparti. Aucun changement à signaler.

    45'. C'est la mi-temps. Saint-Etienne rentre au vestiaire avec le sentiment de frustration. L'ouverture du score du PSG sur une bourde de Ruffier a changé la donne. En fin de première période, le coup de génie de Zlatan a fait le reste. Le score reflète davantage l'efficacité parisienne que sa supériorité et le PSG devra se méfier en 2e période.

    41'. BUT DE ZLATAN IBRAHIMOVIC ! L'attaquant suédois réalise une tête magistrale sur un centre de Maxwell. Le coup de tête est surpuissant et Ruffier ne peut rien. Les Parisiens font le break (2-0).

     (Canal Plus).

    35'. Quelle reprise de volée d'Erding ! Le superbe tir de l'attaquant turc de Saint-Etienne est puissant, cadré, mais Sirigu réalise une parade tout aussi belle pour sauver les siens.

    31'. Double occasion parisienne. Mais cette fois, la sortie de Ruffier et décisive.

    28'. Que c'est cruel pour les Verts ! Pas une fois les joueurs de Christophe Galtier n'avaient été mis en danger depuis le début de la rencontre. Paris peut remercier Saint-Etienne car le PSG a toujours autant de mal à se procurer des occasions.

    25'. Ibra fair-play. Compatissant, Zlatan vient serrer la main de Ruffier dépité après ce but gag...

     (AFP).

    24'. BUT POUR LE PSG ! Enorme bourde de Ruffier qui sur une passe en retrait de Clément laisse passer le ballon. Une passe en retrait complètement anodine pourtant...


     (Canal Plus).

    17' Nouveau coup franc pour Paris. Zlatan tire cette fois directement dans le mur.

    13' Saint-Etienne fait jeu égal avec le PSG. Le pressing haut des Stéphanois gêne les Parisiens qui peinent à trouver les intervalles.

    10' Coup franc pour le PSG. A l'entrée de la surface, excentré sur la gauche, il est tiré par Ibrahimovic. Le tir un peu tendre de Zlatan finit dans les gants de Ruffier. Ce n'est que justice car le coup franc a été sifflé pour une faute totalement inexistante sur Verratti.

     (Canal Plus).

    6' Paul Pogba est venu encourager son petit frère. Florentin Pogba, frère du milieu de la Juventus, joue en effet à Saint-Etienne.

     (Canal Plus).

    4' Le premier corner de la rencontre est pour le PSG. Il est renvoyé par la défense stéphanoise.

    2' Saint-Etienne débute cette rencontre sans complexe. Mais David Luiz veille au grain et malgré ses dribbles, Monnet-Paquet ne parvient pas à déborder le Parisien.

    21 heures. C'est parti au Parc des Princes. Les Verts restent sur 12 matchs sans défaite en Ligue 1.

    20h55. Les Stéphanois confiants. Perrin veut rester invaincu. 




    20h45. Le propriétaire du PSG est présent en tribunes. Hamad ben Khalifa Al Thani, le propriétaire du PSG assistera à la rencontre en compagnie de Nasser Al Khelaifi, président du club.

    L'émir du Qatar est au Parc des Princes.




    20h40. Le stade se remplit peu à peu. La rencontre devrait se jouer à guichet fermé.

    Voir l'image sur Twitter

    Le Parc se remplit petit à petit...




    20h25. Les joueurs sont à l'échauffement. Ce sont les Parisiens qui inaugurent la toute nouvelle pelouse du Parc.
    Voir l'image sur Twitter

    Le débutent son échauffement





    20h10. Galtier joue l'offensive. L'entraîneur des Verts aligne ensemble deux attaquants de pointe, Erding et Van Wolfswinkel. Un pari offensif qui pourrait donner du travail à la défense centrale 100% brésilienne du PSG.

    La composition de Saint-Etienne : Ruffier, Théophile-Catherine, Bayal Sall, Pogba, Tabanou, Lemoine, Cohade, Clément, Monnet-Paquet, van Wolfswinkel, Erding

    20h05. Ibrahimovic titulaire. Zlatan figure bien sur l'équipe alignée au coup d'envoi par Laurent Blanc. Pastore est également aligné dans l'entrejeu. A noter qu'aucun Français n'est titulaire ce soir côté parisien. Ils sont en revanche sept sur le banc.

    La composition du PSG : Sirigu, Maxwell, Marquinhos, D.Luiz, Van der Wiel, Verratti, Motta, Pastore, Cavani, Lucas, Ibrahimovic (c)

    Le banc du : Douchez, Camara, Aurier, Digne, Matuidi, Chantôme, Bahebeck





    20 heures. Le Parc a fait peau neuve. Le PSG affronte Saint-Etienne dans un stade tout neuf. Les Parisiens auront sans doute à coeur de l'inaugurer avec une victoire. Retrouvez en exclusivité les images du nouveau Parc des Princes.

    votre commentaire
  • <article style="margin: 0px; padding: 0px; font-size: 12px; vertical-align: top;"><header style="margin: 0px; padding: 0px; font-size: 12px; vertical-align: top;">

    Effondrement d'un immeuble à Rosny-sous-Bois : au moins quatre morts

    Le Point - Publié le <time datetime="2014-08-31T09:48" itemprop="datePublished" pubdate="" style="margin: 0px; padding: 0px; font-size: 11px; vertical-align: top;">31/08/2014 à 09:48</time> - Modifié le <time datetime="2014-08-31T21:50" itemprop="dateModified" style="margin: 0px; padding: 0px; font-size: 11px; vertical-align: top;">31/08/2014 à 21:50</time>

    Le corps d'un adolescent a été sorti des décombres de l'immeuble dimanche soir vers 20 heures, faisant passer le bilan provisoire à quatre morts.

    lien

    <figure class="media_article panoramique" itemprop="associatedMedia" itemscope="" itemtype="http://schema.org/ImageObject" style="margin: 0px auto 20px; padding: 0px; font-size: 12px; vertical-align: top; width: auto; overflow: hidden; zoom: 1;">L'explosion s'est produite au petit matin.<figcaption style="margin: 0px; padding: 0px; font-size: 12px; vertical-align: top; color: rgb(102, 102, 102);">L'explosion s'est produite au petit matin. © BERTRAND GUAY / AFP</figcaption></figure>
     
    SOURCE 6MEDIAS (AVEC AFP)
    </header>

    Au moins quatre personnes, dont deux enfants, sont mortes dimanche dans l'explosion d'un immeuble qui a fait aussi 11 blessés à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où les recherches se poursuivaient à la tombée de la nuit pour retrouver quatre habitants portés disparus.

    Vers 20 heures, les secouristes ont découvert le cadavre d'un adolescent dans les gravats du bâtiment. Ce garçon, dont "l'âge oscille entre 14 et 18 ans", est le fils d'une femme d'une quarantaine d'années dont le corps sans vie avait été extrait peu avant 18 heures, ont précisé les pompiers.

    Dans la matinée, un enfant âgé d'une dizaine d'années et une femme de 45 ans avaient déjà été découverts morts par les secours. "Il reste encore quatre personnes à trouver", a rappelé le commandant Gabriel Plus, précisant que les opérations allaient se poursuivre durant la nuit.

    "Course contre la montre"

    Dimanche soir, une cinquantaine de sauveteurs continuaient de s'activer dans les décombres. Certains, équipés de disqueuses, tentaient de se frayer un passage entre les débris de plâtre et de béton, évacués à l'aide de seaux par des pompiers en file indienne. "Les opérations sont très risquées parce que la partie du bâtiment qui reste debout menace de s'effondrer", a expliqué le colonel des pompiers Bernard Tourneur, qui dirige les secours, évoquant des travaux parallèles d'étaiement.

    D'après le général Gaëtan de Raucourt, commandant de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris, des "cavités" et des "poches d'air" ont été découvertes. "Des gens peuvent s'y être réfugiés. On a encore l'espoir de retrouver des personnes vivantes", a-t-il assuré, évoquant une "course contre la montre".

    Mais "plus le temps passe, plus la probabilité de retrouver des survivants est faible", a rappelé le préfet de Seine-Saint-Denis Philippe Galli. Une chapelle ardente devait être mise en place dans la nuit, pour accueillir les corps retrouvés dans les gravats. L'explosion, survenue vers 7 heures, a fait onze blessés dont quatre se trouvaient toujours dans un état très grave. L'immeuble de quatre étages a été soufflé, mettant à nu l'intérieur des appartements dans ce quartier résidentiel.

    Une fuite de gaz "vraisemblablement" en cause

    Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a évoqué "une explosion vraisemblablement occasionnée par une fuite de gaz", mais prudent, le parquet de Bobigny a souligné qu'il n'y avait "pas de certitude" que la forte explosion "soit liée au gaz".

    "Il y avait des travaux de gaz et d'ERDF (électricité) sur les lieux", a indiqué le commandant Gabriel Plus, se refusant à établir un lien à ce stade de l'enquête. Contactée par l'AFP, la société en charge du réseau de distribution du gaz a indiqué qu'"aucune fuite n'avait été signalée précédemment" sur ces lieux. "Une hypothèse évoquée est que ce serait plus lié à des travaux menés par ERDF qui posait des câbles dans le périmètre", a ajouté un porte-parole. Interrogé par l'AFP, ERDF a refusé de commenter.

    "Ils avaient creusé dans le trottoir juste en bas de l'immeuble", raconte à l'AFP Maryline Yvon, une voisine de 49 ans, convaincue que les travaux sont en cause. "Vu la force de l'explosion, c'est pas une bouteille de gaz, c'est sûr !". Les baies vitrées de Ghislaine Poletto, 55 ans, qui vit à une cinquantaine de mètres, ont volé en éclats. "J'ai pas hésité, j'ai sauté dans mon pantalon" pour essayer d'aider, a-t-elle expliqué à l'AFP.

    Avec quelques voisins "on était dans les premiers arrivés"; "on a sorti deux enfants" des décombres avec "deux policiers municipaux qui étaient débordés". L'un des enfants était "protégé par un matelas et une plaque au-dessus de sa tête qui lui a sauvé la vie. Je vois encore son petit bras et sa jambe qui sortaient", raconte-t-elle bouleversée. Cet immeuble "semblait être normalement entretenu", a précisé le préfet, dont les services vont organiser le relogement de 22 personnes.

     

    Des habitants de Rosny-sous-Bois postent photos et témoignages sur Twitter :

     

     

     

     


     

    <section class="util_article bottom" style="margin: 0px; padding: 10px 0px; font-size: 12px; vertical-align: top;">
     
    4
     
    24
     
    265
     
    </section></article>

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires