• Ajaccio : nouvelle manifestation tendue dans le quartier des Jardins de l'Empereur

     

    <header>

    Ajaccio : nouvelle manifestation tendue

    dans le quartier des Jardins de l'Empereur

    <time>Publié le 26-12-2015 à 18h11Mis à jour à 18h26   lien </time>

    Environ 300 personnes se sont à nouveau regroupées dans le quartier des Jardins de l'Empereur cet après-midi à Ajaccio. Vendredi, la manifestation de soutien à des pompiers agressés a dégénéré et une salle de prière musulmane a été saccagée.

    </header>
    A nouveau, des slogans racistes et islamophobes ont été entendus dans le quartier des jardins de l'Empereur à Ajaccio. (TWITTER)
    A nouveau, des slogans racistes et islamophobes ont été entendus dans le quartier des jardins
    de l'Empereur à Ajaccio. (TWITTER)
    <aside class="top-outils"></aside><aside class="inside-art" id="js-article-inside-art"><section class="social-buttons js-share-tools"></section></aside>

    Au lendemain du saccage d'une salle de prière musulmane en marge d'une manifestation en soutien aux pompiers et policiers agressés dans la nuit de jeudi à vendredi, une centaine de personnes se sont à nouveau regroupées dans le quartier des jardins de l'Empereur à Ajaccio.

    "Sales arabes montrez-vous"

    Aux environs de 15 heures, environ 300 individus ont forcé le barrage policier installé aux abords de ce quartier situé dans les hauteurs d'Ajaccio. "On est toujours là", a scandé une partie du cortège, encadrés par un dispositif conséquent de gendarmes mobiles et de CRS qui empêchait l'accès des manifestants aux bâtiments du quartier.

     

    Les portes vitrées de trois halls d'entrée ont été brisées à coup de pierre par un manifestant. "Je suis contente qu'ils soient là", a témoigné une habitante :

    Ça fait 50 ans que je vis là et ce n'est plus possible"

    En fin d'après-midi, les manifestants ont commencé à avancer en direction de Saint-Jean, un autre quartier d'Ajaccio, situé à une dizaine de minutes de là, promettant que cette nouvelle manifestation "n'était que le début".

     

    Selon France 3 Corse, deux marrons de terres - petites bombes agricoles - ont explosé et une bouteille d'acide aurait également été retrouvée.

     

    Situation très tendue

    Vendredi 25 décembre, une première manifestation pacifique de soutien aux pompiers avaient dégénéré. Une mosquée du quartier a été saccagée et une cinquantaine de livres, dont des exemplaires du Coran, ont été brûlés. Un restaurant kébab a été également dégradé.

    Ces manifestants ont d'abord affirmé vouloir retrouver les auteurs de l'agression de la veille, scandant pour certains "Arabi fora [les Arabes dehors, NDLR] !". Dans la nuit de jeudi à vendredi, les services de secours qui intervenaient sur un incendie dans la zone avaient été pris à partie par des jeunes encagoulés, avait indiqué la préfecture.

    On a vraiment frôlé la catastrophe, il aurait pu y avoir des morts", a témoigné sur iTélé l'un des deux pompiers blessés dans le guet-apens.

    Selon lui, l'agression s'est déroulée en deux temps, les secours dépêchés sur un incendie dans le quartier des Jardins de l'Empereur à Ajaccio sont d'abord tombés sur cinquante à soixante individus qui se trouvaient autour d'un feu et leur ont lancé des projectiles : pierres, parpaings, barre de fer.

    Puis, alors qu'ils rebroussaient chemin, ils ont à nouveau été pris à partie par un petit groupe : "Nous avons été pris dans un véritable guet-apens par une vingtaine de personnes armées de barre de fer, de battes de baseball, cagoulés. Ils ont essayé de nous porter des coups, d'ouvrir le camion, ils ont réussi à briser les vitres", relate le pompier.

    Selon "Corse Matin", les agresseurs auraient alors crié : "Sales Corses de merde, cassez-vous, vous n'êtes pas chez vous ici !"

    L.B. avec AFP 


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :