•  

    Algérie : Abdelaziz Bouteflika

    réélu président avec 81,53 %

     

    Publié le 18.04.2014, 17h39 | Mise à jour : 18h02  lien 

    Abdelaziz Bouteflika, ici à Alger le 8 février 2009, a été réélu président de l'Algérie.

    Abdelaziz Bouteflika, ici à Alger le 8 février 2009, a été réélu président de l'Algérie. |(AFP/Fayez Nureldine.)

    Zoom
     
    Sans surprise, le  algérien sortant  a été réélu à la  de la république algérienne. Le ministre algérien de l'Intérieur, Tayeb Belaiz, a annoncé vendredi sa réélection pour un quatrième mandat avec 81,53 % des voix.

    Selon les chiffres du ministère, son rival Ali Benflis recueille 12,18 % des voix. <btn_noimpr style="margin: 0px; padding: 0px;"> </btn_noimpr>Le taux de participation à ce scrutin qui s'est tenu jeudis'élève à 51,7 %. 

    Dès jeudi soir, les partisans d'Abdelaziz Bouteflika avaient commencé à célébrer la victoire du président sortant, qui s'est présenté à nouveau à la présidence à 77 ans en dépit de ses ennuis de santé.

    Ali Benflis avait d'ailleurs quasiment pris acte de sa défaite en dénonçant june «fraude à grande échelle» qui «a eu raison de la libre expression et du choix souverain du peuple algérien», prévenant qu'il ne reconnaîtrait pas les résultats découlant d'une «entreprise frauduleuse».

    <btn_noimpr style="margin: 0px; padding: 0px; font-family: tahoma, arial; font-size: 15px; background-color: rgb(255, 255, 255);"></btn_noimpr><btn_noimpr style="margin: 0px; padding: 0px; font-family: tahoma, arial; font-size: 15px; background-color: rgb(255, 255, 255);"></btn_noimpr>

    LeParisien.fr


    votre commentaire
  • ActualitéJeudi, 17 Avril 2014 08:53Facebook Imprimer Envoyer Réagir

     

    L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE EN DIRECT (ACTUALISÉ à 19h30)

    Par : Rédaction WEB/ LIBERTÉ  lien 

    19h30:

    Bordj Bou Arreridj : Prolongation du scrutin dans 27 communes sur 34

    La durée du scrutin a été prolongée d’une heure dans 27 communes sur les 34 que compte la wilaya de Bordj Bou Arreridj.

    Il s’agit de : Bordj Bou Arreridj,Ras El Oued,Ouled Braham, Ain Tassera, Bordj Ghedir, Ghaïlassa, Taguelait, Belimour, El Anasser, Bir Kassed Ali, Khellil, Sidi M’Barek, El Hammadia, El Euch, RAbta, K’Sour, Mansoura, Ouled Sidi Brahim, Harraza, Bendaoud et El M’Hir.

    Les 7 communes où les bureaux de votes ont fermé sont : Djaâfra, Teffreg, Colla, El Maein, Ain Taghrout, Texter et Ouled Dahmane.

     

     

    19h15:

    Sidi Bel Abbés: début du dépouillement dans 51 communes

    Selon la cellule de communication de la wilaya, les bureaux de vote ferment 19:00 à travers les 51 communes de la wilaya et à 20:00 pour ceux de la daïra de Sidi Bel Abbés et le chef lieu de wilaya.

    B.AZIZ

     

    19h05:

    Khenchela : Prolongement du scrutin jusqu’à 20h

    La clôture du scrutin reporté à 20h selon un communiqué du ministère de l’intérieur. Les communes concernées sont : M’toussa, Baghaï, Aïn Touila, Khenchela, Bouhmama, Kaïs, Taouzianet, El-Mahmel et N’sigha.

     

    M.Z

     

    19h00:

     

    Guelma : Cloture du scrutin repoussée à 20 dans quatre communes

     

    Nous apprenons de la part du responsable de la cellule de communication de la wilaya que 30 communes clôtureront leurs bureaux de vote à 19 heures pour entamer le dépouillement . Cependant , le wali a décider de repousser d'une heure la clôture au niveau de quatre communes , puisque le chef-lieu de wilaya qui 111.700 inscrits, 22 centres et 236 bureaux , et les communes importantes de Bouchegouf, Belkheir et Boumahra Ahmed auront leurs bureaux de vote ouverts jusqu'à 20 heures . Les centres de vote de la ville de Guelma ne désemplissent pas en début de soirée .

    Hamid BAALI

     

     

    Bouira: Prolongation jusqu'à 20h00 de la fermeture des bureaux de vote de plusieurs communes:

    - Six communes de la daïra de Sour el ghozlane

    - Trois communes de ld aira de bir ghbalou

    - Deux communes de la daïra de souk khmis

    - La commune de Bouira, Ain Bessam et Lakhdaria

     

    Debbache

     

    Bejaia (Tichy): Des émeutes éclatent à Bakarro et les étables de Souk-El-Tenine incendiées

    Des affrontements d’une rare violence entre citoyens et forces de l’ordre ont éclaté, en fin d’après midi d’aujourd’hui, entre les forces de l’ordre et les citoyens à Bakarro dans la commune de Tichy. Les manifestants, apprend-on selon des sources locales, sont revenus à la charge pour tenter carrément d’incendier les urnes. La veille des élections déjà, les habitants ont pris d’assaut le centre de vote du collège cité Iben Said de Bakarro. Le bloc administratif de l’établissement a été incendié par les insurgés. Aujourd’hui, les manifestants ont réussi a, selon des sources locales, a brûler les urnes après des hostilités avec les forces de l’ordre. Par ailleurs, les citoyens du village Lota dans la commune de Souk-El-Tenine, ont réussi à incendier les étables de CAZEL, hier soir à 2 h du matin, dans leur soulèvement contre les élections présidentielles. Le directeur de l’entreprise, joint par téléphone, a confirmé l’information.

     

    L.OUBIRA

     

    18h59:

    Le scrutin présidentiel prorogé d'une heure dans 590 communes (ministère)

    Le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales a annoncé jeudi la prorogation de l'opération de vote d'une heure, soit jusqu'à 20h00, dans 590 communes de 36 wilayas du pays.

    Il s'agit de communes des wilayas d'Adrar, Chlef, Oum El Bouaghi, Biskra, Bechar, Blida, Bouira, Tamanrasset, Tlemcen, Tiaret, Alger, Djelfa, Jijel, Saïda, Skikda, Sidi Bel Abbès, Annaba, Guelma, Constantine, Médéa, Mostaganem, Mascara, Ouargla, Oran, El-Bayadh, Illizi, Bordj Bou Arreridj, El Tarf, Tindouf, El Oued, Khenchla, Aïn Defla, Naâma, Aïn Temouchent, Ghardaïa et Relizane.

    L'article 29 de la loi électorale qui fixe l'ouverture du scrutin à 8h00 et la clôture à 19h00, précise, toutefois, que pour faciliter aux électeurs l'exercice de leur droit de vote, les walis peuvent prendre, après autorisation du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, des arrêtés à l'effet d'avancer l'heure d'ouverture du scrutin dans certaines communes ou de retarder sa clôture sur l'ensemble d'une même circonscription électorale.

    APS

     

    18h45:

    Collo (Skikda): Elle a voté malgré elle

    Une jeune étudiante électrice qui allait voter pour la première fois de sa vie au niveau du centre de vote Ghemired, au bureau 53, au centre ville de Collo, a eu la désagréable surprise de constater qu’elle « a voté » avec l’émargement dans la case réservée pour l’encre indélébile. Devant l’étonnement de la malheureuse électrice qui ne s’est pas laissé faire, "la cheftaine" qui a paniqué a réussi quand même à lui faire comprendre que c’était sa propre sœur qui a « malencontreusement » émargé à sa place. Cette sœur qui se trouvait en sa compagnie a catégoriquement réfuté les allégations de la cheftaine de bureau.

     

    A.B

     

     

    18h30:

    La Commission nationale de supervision de l'élection présidentielle (CNSEL) a été destinataire, depuis le début du scrutin et jusqu'à 14:00, de 92 recours essentiellement liés au non scellement d'urnes dans certains centres de vote, a affirmé le vice-président de la commission, M. Abdelouafi Khelifi.

    Rédaction WEB/ LIBERTÉ

     

    18h15:

    Skikda (Essebt) :

    Selon des membres de la permanence de Ali Benflis, dans la commune d’Essebt, daïra de Azzaba, des sympathisants du candidat du président sortant distribuait dans un magasin des bulletins de vote de leur

    candidat aux électeurs. Ce dépassement a été signalé par la permanence de Ali Benflis et le magasin a été fermée.

    A.B

    Constantine: Fraude

    Les représentants du candidat Ali Benflis nous ont indiqué que dans l'un des centres de vote au niveau de la cité Ziadia, une surveillante a eté surprise en flagrant délit entrain d'apposer son empreinte à coté des noms de plusieurs electeurs qui, cependant, n'auraient pas voté.

    Houda Chied

     

     

    18h00:

    Laghouat (In Madhi ): 63,35 % de participants répartis comme suit :

     

    65,53% pour 1583 Femmes inscrites.

    61,18 % pour 1397 Hommes inscrits.

     

    Sidi Bel Abbés(Tilmouni), Le P/APC prié de quitter un centre de vote

    Le directeur de campagne et représentant du candidat Abdelaziz Belaid a vivement contesté cet après midi la présence du président de l’APC de Tilmouni (6 km à l’est du chef lieu de wilaya) au centre de vote du douar Sidi El Khabbaz relevant de la commune de Tilmouni.

    Ce dernier qui s’est présenté au centre pour s’enquérir du bon déroulement de l’opération a été prié de quitter le centre. Notre source a affirmé que le maire a informé les services de sécurité territorialement compétents.

     

    B.AZIZ

     

    Bouira (Haizer): 4 gendarmes blessés et 15 personnes arrêtées

    des échauffourées ont éclatées cette après midi au niveau de Haizer 10kms est de la ville de Bouira. les protestataires ont fermé le centre de vote situé au niveau du centre de la commune. les éléments des brigades antiémeute ont intervenus avec des bombes lacrymogènes. les manifestants ont répondu avec du cocktail Molotov

    A DEBBACHE

     

    Oum El Bouaghi : Un officier de la protection civile meurt dans le cadre du dispositif sécuritaire de l’élection présidentielle

    L’officier de la protection civile G.A 51 ans exerçant à l’unité secondaire de Sigus dans la wilaya d’Oum el Bouaghi est décédé ce jeudi d’un arrêt cardiaque. Le défunt qui faisait partie du dispositif sécuritaire de l’élection présidentielle dans la commune d’El Amiria est rentré à l’unité pour ensuite tomber suite à un malaise. Il a été transporté à l’EPSP de la ville ou le médecin de garde constata le décès. La victime, mariée et père de trois enfants cumulait une ancienneté de 31 ans dans la fonction.

    B.NACER

     

     

     

    17h28:

    Présidentielle 2014: La CNSEL destinataire de 92 recours jusqu'à 14:00

     

    La Commission nationale de supervision de l'élection présidentielle (CNSEL) a été destinataire, depuis le début du scrutin et jusqu'à 14:00, de 92 recours essentiellement liés au non scellement d'urnes dans certains

    centres de vote, a affirmé le vice-président de la commission, M. Abdelouafi Khelifi.

    La CNSEL a été destinataire, jusqu'à 14:00, de "92 recours dont 55% liés au non scellement d'urnes dans certains bureaux de vote", à déclaré M. Khelifi à l'APS.

    Le non scellement de certaines urnes " ne veut pas dire qu'elles étaient ouvertes auparavant. Les urnes en question étaient fermées à double clés, la première confiée au chef du bureau de vote et la deuxième au plus âgé de ses collaborateurs", a précisé M. Khelifi, ajoutant que "le scellement, qui constitue une mesure supplémentaire au verrou de l'urne stipulée par la loi, n'a aucun impact sur le déroulement du scrutin".

    Les recours restants sont liés à la mauvaise disposition des bulletins de vote, au non affichage de la liste des membres des bureaux de vote, à l'absence de ces derniers et à la non conformité des isoloirs aux conditions légales, a précisé le vice-président de la CNSEL.

    Certains recours liés au scellement ont été immédiatement et systémiquement tranchés par les sous-commissions. Les recours qui requéraient un examen plus approfondi ont été soumis pour délibération à la cellule centrale de la CNSEL, a-t-il ajouté.

    APS

    17h00:

    Mascara : Le taux de participation grimpe à 32,95% à 17 H

    L’après midi semble avoir motivé les électeurs à se rendre aux urnes afin de voter car le taux de participation dans l'ensemble des 47 communes que compte la wilaya a grimpé à 32, 95%. Outre la satisfaction qui a suscité la satisfaction de l’administration, ces chiffres ont eu pour effet de remonter le moral des représentants des candidats qui s’accordent à s’ériger en les personnes ayant motivé ces performances. Dans ce contexte dans chaque camp, les contrôleurs ont le sentiment d’avoir accompli la mission pour laquelle ils sont rémunérés. A ce titre, des accrochages verbaux sont signalés dans quelques centres entre les partisans des deux candidats favoris pour le sacre. Des pros Bouteflika n’ont pas hésité à provoquer leurs vis-à-vis en glissant dans l’enveloppe le bulletin de leur candidat et déchirant au vu et au su des présents ceux des 5 autres. Face ce défi, les adeptes de Benflis ont décidé de leur rendre la monnaie de leur pièce en les imitant ce qui a pour effet de faire jaillir l’étincelle. Mais tout est rentré dans l’ordre grâce à l’intervention des forces de sécurité présents en force sur les lieux.

    A.B.

     

    Mila: Le taux de participation dépasse le seuil des 30%

    Le taux de participation aux présidentielles ne cesse de s'améliorer à Mila. Il est passé de 4,86% à la vacation de 10 h. du matin à 16,88% à celle de 14 h., avant d'atteindre les 30,69% à 16h., selon les chiffres communiqués par la DRAG.

    Kamel Bouabdellah

     

    Sidi Bel-Abbés, 47,36% de votants à 17:00

    A 17:00, le taux de participation dans la wilaya de Sidi Bel Abbés a été estimé à 47,36%, soit 214.175 votants sur les 452260 inscrits.

    B.AZIZ

     

    Skikda :

    Le taux de participation qui était de 18.69% à 13h00 a connu une relative hausse à l’annonce de 17h00 qui a été porté à presque le double arrivant à un pourcentage de 35.31% de votants. Le scrutin s’est déroulé et jusqu’à cette heure dans le calme plat et aucun incident na été signalé sauf que dans un centre de Tabellout, relevant de la commune de Kanouaà, dans le massif de Collo, un chef de centre qui a eu une altercation avec un surveillant d’un candidat a été remplacé par un autre. Un cas similaire a été aussi enregistré au niveau de la localité d’El Oualdja, dans la commune de Ouled Attia,toujours dans le massif de Collo.

    A.B

     

    Tamanrasset: Le taux de participation a atteint la barre des 57.83%

    A quelques heures de la clôture de ce scrutin décisif, la population de l'Ahaggar se rue toujours dans les bureaux de vote pour exprimer leur choix. Selon les derniers chiffres de la cellule de communication mise en place à la wilaya, 73565 suffrages ont été exprimés à la vacation de 16h30 sur les 127220 inscrit sur le fichier électoral. Le même constat a été arrêté dans les bureaux itinérants où l’on a enregistré une participation massive se traduisant par le nombre important de votants qui s’élève à 10684 votants, soit 51.57% des inscrits (20717 électeurs nomades).

    Rabah Karèche

     

    Khenchela : Augmentation du taux de participation

    La wilaya de Khenchela a enregistré un taux de participation de 42,94%.

    La commune de Kheirène : 65,94%. Babar : 40,47%. Tamza a enregistré de sa part le taux le plus élevé avec 77,59%. El-Ouldja : 42,88%. Kaïs 37,19%. Taouzianet : 34,44%. Remila : 35,63%. Daïra de Kaïs : 35,81%.

     

    M.Z

     

     

    Tizi-Ouzou: Très faible participation à Tizi-Ouzou

    Très faible taux de participation dans la wilaya de Tizi-Ouzou. A 17h le taux était de 14.56. Même constat dans d’autres localités de la wilaya comme Yakourene 14,43% , Ait Chaffaa 11,49 % , Azeffoun 15,26% , Ain El Hammam 9,9% , Ait Yahia 9,89% , Akbil 8,31% , Aghribs 7,65% , Beni Douala 12,43% , Timizart 13,01% , Iferhounene 11,49% , Tizi Rached 13,22% , Tizi N Tlata 7,88% , Tigzirt 12,73% , Tizi Ouzou 13,05% , Soumaa 16,57% , Mizrana 11,35% , M'kira 21%. Le taux de participation à la commune de Tizi Ouzou est 8,90% et de 10,19 à Souk El Tenine (Mâatka).

    K.Tighilt

     

    Guelma : un taux de participation de 44,48 % à 17h

    Le troisième sondage de 17 heures fourni par le responsable de la cellule de communication de la wilaya est éloquent : 44,48 % et cela signifie que 163.962 de citoyennes et citoyens ont accompli leur devoir civique . Les centres de vote connaissent une affluence certaine car ce sont surtout les femmes , accompagnées de leurs enfants, qui déposent leur bulletin dans l'urne et le pourcentage sera plus conséquent à 19 heures , lors de la clôture .

    La daira d' Héliopolis caracole à 54,18 % en l'occurrence la commune de Bouati Mahmoud ( 58,48 % ) , d' El-Fedjoudj ( 59,80 % ) et Héliopolis ( 51,01 % ) . La daira de Ain-Hassainia obtient à 17 heures un taux de participation de 52,32 et celle de Guelaat Bou Sbaa récolte 52,22 % et celle de Bouchegouf 57,78 % !

    Hamid BAALI

     

    Tiaret : 44,16% de participation

    Le taux de participation à l’élection présidentielle a atteint, à 17 heures, 44,16%, soit 237 959 électeurs sur 538 862 inscrits à travers la wilaya de Tiaret. Le taux le plus élevé est enregistré à Sidi Ali Mellal avec 66,04% et Medroussa avec 61,10% alors que Serguine n’a enregistré, à la même heure, que 34,91%. Rappelons que la participation n’a pas dépassé 13,31% à 11 heures, avant d’atteindre 29,97% à 14 heures.

    R. SALEM

     

    Béchar :46,19% de votants à 17h

    Le taux de participation à l’élection présidentielle dans la wilaya de Béchar est passé de 15,13 % à 11h du matin à 35,73% l’après midi à 14 heures et à 46,19% à 17h , a-t-on appris auprès des services de la wilaya. Les taux de participation enregistrés dans cette wilaya sont proches de ceux enregistrés lors des élections de 2009 .

    RACHID ROUKBI

     

    Bordj Bou Arreridj: Un taux de participation qui reste trop limité : 35,62 à 17h00

    Le taux de participation réalisé par la wilaya de Bordj Bou Arreridj à 17h00 illustre bien le déroulement des élections dans la wilaya. Ce taux de l’ordre de 35,62 est insuffisant pour permettre à la wilaya d’atteindre les 79,78%, lors des dernières élections présidentielles de 2009.

    Mais tout est possible ! De nombreux citoyens laissent la dernière minute pour aller voter afin d’éviter la queue.

    Notons que la commune de Bendaoud à l'ouest de la wilaya est la première avec un taux de 56,98% et la commune de Teffreg (nord de Bordj Bou Arreridj) le taux est de 21,07%.

    Bouira:

    Le taux de participation à 17 h est de 24, 87 %. Le nombre de votants est de 126 393 sur les 508 208 inscrits.

    6 bureaux de vote sont toujours fermés au niveau des communes (Saharidj, M’Chedallah et Ahnif)

    A DEBBACHE

    Oran: le ministre de la santé vote à oran

    le ministre de la santé, abdelmalek Boudiaf a du faire le déplacement d'Alger sur Oran, pour voter, ce jeudi. En effet le ministre qui a été précédemment wali d'Oran, n'a à l'évidence pas effectué les démarches pour changer son lieu de résidence et se trouvait donc à Oran pour voter.

    D.L

    16h30:

    Biskra : Tout semble se dérouler dans le calme et l'électorat Biskri semble animé d un degré de conscience élevée. Dans les 33 communes que compte la wilaya aucun écho d incident notable n a été enregistré par les autorités,cependant le taux de participation encore faible dans certaines wilayas fait craindre un possible second tour au sein de certains états majors de campagne.

    H.L.

     

    Tamanrasset : Un scrutin sous haute surveillance

    La sureté de wilaya de Tamanrasset a en prévision de cette présidentielle mobilisé 1400 policiers dans 33 centre de vote relevant de son territoire de compétence, a indiqué la cellule de communication auprès de cette institution. La SW a également mis en place un nouveau plan de sécurité qui consiste en l’intensification des patrouilles, des barrages et des points de contrôle à l’effet de garantir paix et sécurité aux électeurs de cette wilaya aux 50 nationalités.

    Rabah Karèche

     

    Batna: Dans un centre de vote, seulement 2 personnes ont voté

    Dans la localité de la Mechta El Gueddah, située à 6 kilomètres de la commune d'El Djezzar, wilaya de Batna, le seul bureau de vote, où 400 électeurs sont inscrits, a enregistré que deux votants.

    Laldja MESSAOUDI

    Constantine: Flagrant délit de fraude!

    Les représentants du candidat Ali Benflis ont indiqué à « Liberté » que dans l'un des centres de vote au niveau de la cité Ziadia, une surveillante a été surprise en flagrant délit entrain d'apposer son empreinte à coté des noms de plusieurs électeurs qui, cependant, n'auraient pas voté.

    Houda Chied

     

    16h00:

    Oum El Bouaghi: Un taux de 35,35% à 16 h

    Les citoyens ne disposant pas de cartes d'électeurs ,et inscrits sur les listes électorales

    ont accompli leur devoir électoral avec bien sur la présentation d'une piece d'identité les concernant. Exception faite pour les observateurs de Benflis et de Boutéflika presents en renfort dans les bureaux

    de vote ,ceux des quatre autres candidats à la présidentielle ont brillé par leur absence. Un taux de participation de 35,35% ,soit un total de 143.975 votants à 16 h .

     

    K Messaad

    Ain Temouchent:

    Discussion magistrats – journalistes : Pourquoi pas un débat d’idées ?

    Lors d’une tournée au siège de la commission locale de supervision des élections présidentielles les journalistes ont été agréablement surpris tant par l’accueil que par la qualité et le niveau de la discussion menée à bâtons rompus avec les magistrats membres de ladite commission. Il a été notamment question de la nécessité d’imprégner la culture juridique chez le citoyen en général. La discussion qui s’est déroulée entre les deux piliers de la pratique démocratique mériterait d’être relancé dans un véritable débat d’idées qui peut toucher tous les sujets sans tabous ni parti pris.

    M.LARADJ

     

    Batna :Les corbeilles indiquent la tendance..

    A travers la capitale des Aures et dans plusieurs bureaux et centres de vote, la tendance des électeurs est connue grâce aux corbeilles poubelles où les électeurs jettent les portraits des candidats malheureux et ne gardent que celui de leur choix. Si l'on s y référent un seul y sort vainqueur en l'occurrence BENFLIS.

     

     

    Hamatou Rachid

     

    15h45:

    Election présidentielle : un taux de participation de 23,25% à 14h00 (Belaïz)

     

    Le taux de participation à l'élection présidentielle au niveau national a atteint 23,25% à 14 h00, a annoncé jeudi à Alger le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaïz.

    Le taux de participation était de 9,15 % à 10h, avait annoncé M. Belaïz dans la matinée.

    APS

     

    Ain Temouchent :Le ministre du tourisme accompli son devoir de vote

    La présence de M. Hadj Said Mohamed Amine ministre du tourisme jeudi jour du scrutin n’est pas passé inaperçu à Ain-Témouchent. En effet, selon certaines indiscrétions, le ministre était venu spécialement à Ain Temouchent ville, dont il est issu, pour accomplir son devoir de citoyen, celui de voter. Il avait même saisi cette occasion pour lancer un appel destiné aux jeunes pour aller voter. Toujours selon ces indiscrétions, le ministre aura été abordé par la radio locale qui lui a tendu le micro en qualité de citoyen.

     

    M.LARADJ

     

    Constantine: Pas besoin de carte de vote!

    Ca s'est passé dans le centre de vote Karbouaa Abdelhamid. Des jeunes citoyens qui n'avaient pas leur carte de vote, ont été autorisés à voter par le chef de centre, situé dans la commune d'El Khroub!

    Souheila BETINA

     

    El Tarf:

    Plusieurs jeunes des communes d'Ain Assel, Bouhadjar et Ain Kerma ont usé de peinture en inscrivant sur les murs de ces localités des graffitis pour exprimer leur refus catégorique au quatrième mandat.

    Taha B.

     

    15h00:

     

    Tizi Ouzou (Tizi-Gheniff ): La veuve du chahid Ali Mellah a voté

     

    La veuve du chahid le colonel Ali Mellah née Lebdiri El Hadja Sadia , âgée de plus de quatre vingt-dix ans, a accompli ce matin son devoir électoral au centre de vote situé à l'école primaire "Chikh Achour" de Tizi-Gheniff ( 55 kilomètres au sud de Tizi-Ouzou). A sa sortie du bureau de vote, elle exhorta les jeunes à aller voter pour protéger l'Algérie et leur liberté chèrement acquise par un million et cinq cent mille martyrs.

    O.Ghilès

    Tamanrasset: Benflis lâché par ses représentants !

    Les représentants du candidat Ali Benflis à Tine-Zaouatine, 450 km à l’extrême sud de Tamanrasset auraient battu en retraite sous la pression des notables pro-Bouteflika. Dans une correspondance adressée à la direction de compagne du président-candidat, dont nous détenons une copie, ils ont fini par s’aligner au rang des promoteurs du 4e mandat. Toutefois, les raisons de cette position n’ont pas été révélées. Notons par ailleurs que le taux de participation à cette présidentielle s’élève à 36.09%, selon la vacation de 13h. Ainsi, 45912 électeurs ont exprimé leur choix sur les 127220 inscrits.

    Rabah Karèche

    Tlemcen : les électrices plus volontaires que les hommes

    Les élections pour la présidentielle ont débuté timidement le matin à travers la wilaya de Tlemcen. Jeudi étant jour férié, de nombreux citoyens ont préféré faire la grâce matinée reportant pour certains l’accomplissement du vote en fin d’après-midi. Ce sont surtout les personnes âgées qui ont voté le matin. Dans les cafés on ne trouve pas place assise alors que les bureaux de vote accueillent timidement un à un les électeurs. Comme d’accoutumé ce sont les femmes qui sont les plus fidèles au geste électoral. Elles sont souvent accompagnées de leurs enfants en bas âge. Le nouveau wali Saci Abdelhafid a effectué une tournée à travers plusieurs bureaux de vote, même au-delà du chef-lieu de wilaya, pour s’enquérir des conditions de déroulement du scrutin.

    La liste électorale pour la wilaya de Tlemcen comprend cette année 664.719 électeurs et électrices et 1.681 bureaux de vote encadrés par presque 15.000 fonctionnaires. Le nombre d’électeurs est en augmentation de 67.567 électeurs par rapport au précédent scrutin.

    B.A

    14h00:

     

    Tizi-Ouzou: 10.26 % à 15 h dans la daira de Bouzeguène

    Dans la daira de Bouzeguène, région natale du regretté Colonel Mohand Oulhadj , ancien chef de la wilaya historique, les élections se déroulent dans le calme et aucun fait particulier n’est à signaler. Les taux de participation enregistrés à 15 h se présentent comme suit

     

    Daïra de Bouzeguène : 10,26 %

    Commune de Bouzeguène : 7,5 %

    Commune d’Idjeur : 15 %

    Commune d’Aït Zikki : 10,6 %

    Commune d’Illoula Oumalou : 10,5 %

     

    C. NATH OUKACI

     

    Sidi Bel Abbés: Un taux de participation de 31, 55%

    Au sondage de 14 :00, le taux de participation, à travers les 52 communes de la wilaya de Sidi Bel Abbés a atteint 31, 55%, soit 142677 votants sur 452260 inscrits.

    B.AZIZ

     

    Ain Temouchent :

    Fort taux de participation à la daïra Ain-Kihal

    Les élections présidentielles au niveau de la wilaya de Ain-Temouchent n’ont pas connu de problèmes lors des premières heures comme il a été confirmé par le président de la commission de surveillances des élections. La participation des électeurs a été timide la matinée avec un taux de 9,97% au niveau de la wilaya pour atteindre 28,02 à 14 heures. Cependant, le taux le plus élevé à été réalisé à 15 h 30 au niveau de la daïra de Ain-Kihal avec 44,56%

    M.LARADJ

     

    Batna : 18,99 % de participation à 14h

    Hamatou Rachid

     

    Tlemcen : Près de 30 % de participation à 14 h

    Le taux de participation enregistré à 14 h à travers la wilaya de Tlemcen est de 29,84 %

     

    Béchar : 35,73% de votants à 14h

    Le taux de participation à l'élection présidentielle du jeudi 17 avril dans la wilaya de Béchar, s'élève, selon la vacation de 14h, à 35,73%. Selon les services de la wilaya , 71622 électeurs sur les 200438 inscrits ont exprimé leur voix. Aussi, aucun incident n’a été signalé à l’intérieur et à l’extérieur des centres de vote. Selon les observateurs ce taux de participation ne connaitra pas un grand changement dans les 3heures qui suivent, période ou les habitants de la Saoura restent chez eux à cause de la canicule .

    Rachid Roukbi

    Tizi Ouzou (Draâ El-Mizan):

    Le taux enregistré à midi est de 10,78% au niveau des bureaux de vote de la commune de Draâ El-Mizan. En somme, ils sont 2555 à avoir accompli leur devoir électoral. A Ait Yahia Moussa, le taux de participation a atteint 13,22% pour un nombre de votants de 1169 , à Frikat, ils sont 876 à avoir voté soit un taux de 12, 84% alors qu'Ain Zaouia, le taux atteint est de 9,51% soit 932 votants. A la mi-journée, 5532 électeurs se sont rendus aux bureaux de vote. Le taux de participation de 4,88% est passé à 11,27% pour toute la daira qui compte 49091 inscrits.

    O.Ghilès

     

    Khenchla : Taux de participation des différentes communes et daïras

    Commune de Bouhmama: 31,71 %

    Commune de Chélia : 31,88%

    Commune de Yabous : 29,44 %

    Commune de Lamsara : 27,40 %

    Daïra de Bouhmama : 30,35 %

    Commune d’Ouled Rechache : 24,37%

    Commune d’Aïn Touila : 28,69%

    Commune de M’toussa : 30,90%

    Daïra d’Aïn Touila : 29,79%

     

    M.Z

     

     

    Laghouat : Taux de participation :

     

    In Madhi à 12h : 34,29 % Pour 829 inscrits DONT 568 Femmes et 829 Hommes.

    HASSI R’Mel à 12h : 14,62 %

    Hassi Dellâa à 12h : 14,71 % Pour inscrits

    Bennacer Ben Chohra à 11h : 25%

    Aflou à 11h : 10,99 %

    Sebgag à 11h : 21,31 %

    Sidi Bouzid à 13h30 : 11,56 %

    Oued Morra à 13h30 : 60 %

    Oued M’Zi à 13h30 : 65 %

    Al Baidha à 13h30 : 55%

    In Sidi Ali à 13h30 : 13,19%

    Sidi Makhlouf à 13h 30 : 43,61% Pour 6372 inscrits

    Oum El Bouaghi : Un taux participation de de 21% à 14 h

     

    Le taux de participation à l’élection présidentielle dans la wilaya est passé de 8,53% à 11h du matin à 21%

    l’après midi à 14 heures ,selon des sources concordances de la wilaya d'Oum El Bouaghi.

    Cette croissance du taux serait elle due à la gente féminine qui préfèrent toujours voter l’après midi dans cette région des hauts plateaux ,d'autant plus que le climat printanier s'y prête pour une tournée dehors ce jeudi?.

    De toute les manières les heures à venir nous éclaireront certainement sur l'évolution en question.

    Il importe cependant de rappeler que le corps électoral de la wilaya d'Oum El Bouaghi ,comptabilise un total de plus de 407000 électeurs répartis sur 877 bureaux chapeautés par 243 centres de vote.

    K Messaad

     

    Tissemsilt : le taux de participation enregistré est de 34,30%

    Au sondage de 14 heures, second de la journée, la wilaya de Tissemsilt qui enregistrait 13,38% de participation à 11 heures, a atteint un taux de 34,30% sur les 180 371 électeurs. Néanmoins, l’opération, jusqu’à 14 heures et malgré un faible engouement, s’est déroulée dans le calme et la sérénité.

    R. SALEM

     

    Tizi-Ouzou :

    Le taux participation dans la wilaya de Tizi-Ouzou, à 14h, atteint de 9.26%, a indiqué la wilaya. Selon la même source, le nombre de votants est de 63404 sur 684351 inscrits.

    K.Tighilt

     

    Jijel : Selon le dernier sondage qui nous a été communiqué, le taux de participation enregistré à Jijel, jusqu'à 14h, est de 18,42%. Le taux le plus élevé a été enregistré au niveau de la commune montagneuse de Selma Ben Ziada avec 29%. Le taux le plus faible quant à lui a été enregistré dans la commune d'El Djemaâ Beni Hbibi avec 12,46%. La commune de Jijel a enregistré un taux de participation estimé à 18,04%.Le nombre de votants au niveau des 28 communes de la wilaya est de 76 052 sur un total de 412 916 inscrits. Par ailleurs, le président de la commission de wilaya de surveillance des élections présidentielles Abdelhalim Foule, a estimé que l'opération se déroule dans de bonne conditions sans enregistrer aucun problème au moment où les quatre (04) observateurs de la Ligue arabe et de l'Union africaine (UA) poursuivent leur tourné à travers les centres et les bureaux de vote. Sur un autre volet, le wali de Jijel Ali Bedrici a invité les citoyens à se rendre aux urnes pour accomplir leur devoir tout en précisant que l'administration restera neutre.

    Mouloud Saou

     

    Tiaret : Légère augmentation du taux de participation

    Après que le taux de participation au suffrage eut été très timide durant la matinée, avec 13,31%, l’affluence s’est quelque peu décontractée par la suite pour atteindre 29,97% à l’issue du sondage de 14 heures, soit 161 471 votants sur 538 862 électeurs. Le taux le plus élevé a été enregistré à Tidda, Medroussa et Rechaiga avec, respectivement, 43,78%, 40,78% et 39,45% alors que les plus faibles sont notés à Zemalet Emir Abdelkader avec 25,66% et Tiaret avec 26,88%.

    R. SALEM

     

    Guelma : Un taux de participation de 24,80%

    Le deuxième sondage que nous a transmis la cellule de communication de la wilaya, a atteint les 24,80 % à travers l'ensemble des communes de la wilaya de Guelma . Ce sont donc 91.413 électrices et électeurs sur 368.639 inscrits , qui ont accompli leur devoir électoral . L'électorat féminin commence à affluer vers les centres de vote et il est évident que ce pourcentage grimpera notablement puisque nous avons enregistré un certain engouement au niveau des écoles Habbèche Bachir, Mohamed Bouneb et Khaled Ibn Walid dans la zone ouest de la ville de Guelma .

    Vers 13 heures 30, la daira de Ain-Hassainia qui regroupe les communes de Houari Boumediene, Sellaoua Announa, Ras El Agba et Medjez Amar , enregistre un taux de participation de 30,65 % . Le scrutin se déroule dans le calme et aucun incident n'a été relevé .

    Hamid BAALI

    13h30 :

    Bouira : Le directeur de campagne du candidat Abdelaziz Bouteflika agresse un membre de la CCISEL représentant du candidat Ali Benflis à Bouira. Le fait s’est déroulé au_ niveau du centre de vote sis à Draa El Bordj en début d’après midi. Le directeur de campagne de Ali Benflis arrivé sur les lieux a lancé un appel au calme et ne pas rependre à la provocation tout en se réservant le droit de recourir à la justice puisque la victime a décidé de déposer plainte selon le représentant de Benflis.

     

    Ain Temouchemt(Ouled Khial) : Trois membres d’un bureau de vote victimes d’une intoxication alimentaire

    Trois membres d’un bureau de vote centre Gherras Baroudi situé dans la localité de Ouled Kihal daïra d’El-Malah ont été victimes d’une intoxication alimentaire après avoir consommé du poulet et des frites, nous a appris une source qui se trouvait sur place. Contactés par nos soins, les services de la protection civile au niveau de la direction de wilaya qui nous ont confirmé l’information ont précisé qu’il s’agit que ces cas ne sont aussi grave puisque les victimes ont été traités sur place ce qui n’a pas nécessité leur évacuation et donc ils ont pu reprendre leur mission.

     

    Oum El Bouaghi: 4 observateurs étrangers à l’œuvre!

    Pour un rendez vous électoral aussi décisif pour la nation ,l'ambiance est plutôt marquée par l'absence d'affluence habituelle devant les bureaux de vote .

    De ce fait des appels ont été lancés par des responsables, notammenct le chef de l’exécutif de la wilaya aux citoyens à se rendre massivement aux bureaux et centres de vote .

    Ces derniers font d'ailleurs l'objet de visites par les 4 observateurs étrangers(2 égyptiens de la ligue arabe et 2 africains pour l'Union Africaine) présents dans la wilaya d'Oum El Bouaghi.

    Les gens vaquent le plus normalement du monde à leurs occupations ce jeudi ,notamment au chef lieu de wilaya et autres.

    L’après midi verra t-il grimper le taux de participation ,comme à l’accoutumée ,avec le déplacement des femmes vers les bureaux et centres de vote?

    K. Messaad

     

    Ain-Temouchent : Couverture des élections dans des conditions difficiles

    Les confrères ont trouvé toutes les difficultés pour couvrir les élections présidentielles au niveau de la wilaya de Ain-Temouchent dans la mesure où aucun moyen de transport et de communication n’a été mis à leur disposition. Contrairement aux échéances précédentes, même les informations concernant le taux de participation des présidentielles ou des législatives par exemple pour une éventuelle comparaison n’ont été fournies.

    M.LARADJ

     

    Ain Temouchent: Qui a dit que la carte de vote n’est pas exigée comme document dans un dossier ?

    A Sidi Ben Adda localité située à quelques encablures du chef lieu de wilaya Ain-Temouchent un jeune s’est présenté au centre « Tahar Ahmed » et n’a pas trouvé son nom sur la liste électorale. Malgré cela il a exigé d’accomplir son devoir. Devant un groupe de confrères, ce citoyen déclara que la carte de vote lui a été exigée par l’ANEM de Sidi-Said pour compléter son dossier de demande d’emploi. Sur place, nous apprenons que son nom a été rajouté lors de la révision exceptionnelle sauf que celui-ci n’a pas été porté sur la liste électorale du centre et du bureau en question.

    M.LARADJ

     

    El Tarf: Le représentant du candidat Benflis a indiqué que la commission chargée de superviser les élections à Berrihane quarante kilomètres du chef lieu de wilaya est privée de téléphone depuis neuf heures.  Dans la même commune, les bulletins de vote du candidat Bouteflika sont remis aux citoyens avant l'accès aux urnes selon toujours le représentant du candidat Benflis.     Dans de nombreux communes, la campagne électorale au profit du candidat sortant continue devant les bureaux de vote de Bouhadjar, El Kala etc. Un communiqué est remis au candidat.  Le représentant du candidat Benflis a dénoncé cette autre forme de fraudes électorales. En effet, les électeurs sont pris à parti par des personnes qui les incitent à voter pour le candidat sortant.

    Tahar B

     

    Béchar: L'opération  de vote  dans les 10 bureaux itinérants se poursuit  dans la wilaya de Béchar. En effet, 4909 électeurs nomades accomplissent depuis mardi dernier,  leur devoir électoral dans cette région du sud du pays. Il est à rappeler que l’opération de vote au niveau de cette région saharienne a débuté en présence d’observateurs internationaux et dans de bonnes conditions.

    Rachid Roukbi

    12h41 :Élection présidentielle : un taux de participation de 9,15 % à 10h (Belaïz)

    Le taux de participation à l'élection présidentielle au niveau national a atteint 9,15 % à 10h00, a annoncé jeudi à Alger le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaïz.

    Le ministre a indiqué que ce taux est "en augmentation comparativement à celui enregistré lors de l'élection de 2009" au même horaire, ajoutant que que des "indices laissent prévoir que le taux de participation va s'accroître au courant de la journée".

    M. Belaïz a également précisé que l'affluence au niveau des 50 000 bureaux de vote à travers le territoire national se déroule dans des "conditions ordinaires".

    Pour ce qui est des taux enregistrés dans différentes wilayas, le ministre a fait observer qu'à Tindouf le taux a atteint 25,69%, à Tamanrasset 17,53%, Bechar 15,13%, Mostaganem 15,89%, Tébessa 11,82 et Adrar 14,32%.

    APS

     

    13h00:

    Skikda, 18.69% de participation à 13h00

    Le taux de participation enregistré à 13h00 dans la wilaya de Skikda est de 18.69%. Un taux relativement faible mais qui a connu une légère hausse par rapport au taux enregistré à 11h00 qui était un peu moins de 7%. Cependant, les centres de vote restent quasiment vides mais tout le monde s’accorde à dire que durant l’après-midi, comme de coutume, le taux connaîtra une forte augmentation avec la participation de la femme qui n’a été que rarement vue durant la matinée.

    A.B

     

    Mekassa (Skikda): Les hommes votent à la place des femmes

    Selon des représentants de la permanence du candidat Ali Benflis au niveau d’un bureau de vote à Mekkassa, dans la daïra de Bekkouche Lakhdar, les hommes sont autorisés à voter à la place des femmes sans détenir de procurations pour le faire et sans que cela ne dérange les chargés de l’organisation du scrutin au niveau de cette commune. Cela a, par contre, déplu aux représentants du candidat Ali Benflis qui ont tenu à le faire savoir à l’opinion publique.

    A.B

     

    12h00: 

    Bouira :Le taux de participation à 10h est de 5,70%. . Un tour au niveau de certains centres de vote au chef-lieu de la wilaya aux environs de 10h du matin nous avons remarqué que les électeurs ne se bousculent pas aux portails des centres de vote. Sur les 508208 votons seul 28965 ont votés. Au niveau de la commune de Saharidj trois bureaux de votes saccagés dès 8h du matin. Aux environs de 10h, les urnes saccagées remis en place. A M’Chedallah quatre bureau de vote saccagés au chef-lieu de la commune ainsi qu’au niveau centre de Raffour .

    28 gendarmes et 13 manifestants blessés dans des affrontements à Raffour (Bouria)
    Des échauffourées ont éclaté la veille des élections au niveau de la localité de Raffour (Cne de M’chedallah). Après avoir saccagés les urnes les manifestants ont ferlés la route 26 reliant Bouira à M’chedallah. Dès le matin, des échauffourées ont éclatés. Il y’a eu même l’utilisation de gaz lacrymogène. les jeunes ont répondu par des jets de pierres

    A DEBBACHE

    Constantine : La directrice de la commission de wilaya de surveillance des élections, pour le compte du candidat Ali Benflis a été empêchée d’accès aux centres de vote, à la nouvelle ville Ali Mendjeli. " On nous a empêché, avec mes deux collègues d'accéder à l'intérieur des centres de vote, à la nouvelle ville, sans aucune raison valable, alors que dans la commune d'El Khroub, nous n'avons eu aucun problème à le faire, nous avons du contacter nos représentants qui, eux, étaient à l'intérieur, par téléphone", témoigne notre interlocutrice.

    Souheila BETINA

    El Tarf: Cinq observateurs internationaux supervisent actuellement le déroulement du vote à travers la wilaya. deux de la Ligue arabe et trois de l'Union africaine. Ces derniers ont visité hier des bureaux de vote et ont eu une réunion avec le six représentants des six candidats.

    Au niveau des administrations en activité, les responsables ont autorisé leur subordonné à accomplir leur acte électoral à partir de midi selon un calendrier préétabli la veille. Par ailleurs, on apprend de source officielle que la direction de la sonelgaz a mis tous les moyens matériel et humain pour faire face à toute forme de coupure électrique durant les journées du jeudi et de vendredi.

    Tahar B.

     

    Tizi Ouzou : Un faible taux à Tizi-Ouzou

    Le taux de participation, à 11h, dans la wilaya de Tizi-Ouzou est de 2.66% a indiqué la wilaya. Le nombre de votants est de 18183 sur 684351 inscrits.

    K.T

    Tamanrasset : Le taux de participation s'élève 17.53%

    Le taux de participation à l'élection présidentielle s'élève, selon la vacation de 11h, à 17.53%. Selon le président de la commission de surveillance des élections, Dehri Samer Aberrahmane, 22302 électeurs sur les 127220 inscrits ont exprimé leur voix dans la sérénité totale. Selon notre interlocuteur, aucun incidents fâcheux n'est à signaler pour le moment. "le scrutin se déroule dans de bonnes conditions" a-t-il affirmé. Ce n'est pas le cas des représentants de la presse locale qui sont livrés à eux même eu égard des difficultés rencontrées sur le terrain.

    Rabeh Karech

     

    11h30 :

    Tissemsilt: Au premier sondage de l’élection présidentielle de ce jeudi, la wilaya de Tissemsilt, qui compte 180 371 électeurs, n’a enregistré que 13,38% de participation. Toutefois, l’opération se déroule dans un climat sain et sans ambiguïté.

    R. SALEM

     

    KHENCHELA: Taux de participation enregistré à 11h : 13,02%

    Commune de Taouzianet : 12,22%

    Commune de Kaïs : 10,41 %

    Commune de Remila : 12,52 %

    Daïra de Kaïs : 11,71 %

    Commune de Kheirène : 28,20%

    Commune de El-Ouldja : 26,06%

    Commune de Babar : 9,18%

    Daïra d’El-Hamma : 19,71 %

    Commune de Tamza : 31%

    Commune d’El-Mahmel : 11%

    Commune d’Ouled Recheche : 26,06 %

    Commune de Khenchela : 11,07%

    Daïra d’Aïn Touila: 19,71%

    Commune d’Aïn Touila : 13,62 %

    Centre d’Aït Zaouech, sise au cœur de la ville de Khenchela = 3.5 %

    Centre Hasrouri Laïch, au centre-ville de Khenchela : 11,67 %

    M.Z

    Bouira: Selon le chef de cabinet du wali de Bouira de nouvelles urnes ont été mis à la place de ceux qui ont été saccagés ce matin.

     

    Sidi Bel Abbés: Incident pour absence de bulletin de vote d’Abdelaziz Bouteflika

    Le centre de l’école Mohamed Touhami de Sidi Bel Abbés a enregistre ce matin aux environs de 10 :00, un incident et qui a failli dégénérer entre un couple de personnes âgées et un chef de bureau de vote. Les deux électeurs ont protesté conte l’absence de bulletin de vote d’Abdelaziz Bouteflika.

    B.AZIZ

     

    Guelma : Timide démarrage du scrutin

    Comme à l'accoutumée, la gent féminine préfère s'adonner à ses activités ménagères durant la matinée et elle consacre l'après-midi pour accomplir son devoir électoral. Au centre Mohamed-Laid Khalifa, sur les hauteurs de la villes, les 7 bureaux hommes enregistrent vers 9 heures du matin, un taux de participation de plus de 17 % alors que ceux des femmes arrivent péniblement à 4 % !Au collège emblématique Mohamed Abdou où le wali a voté vers 9 heures 40 , le bureau 5 hommes totalise 88 votants sur 440 inscrits, soit un taux de 20 % alors que celui des femmes qui lui fait face, n'enregistre que 23 votantes ( 5 % ) .

    Dans la commune rurale de Ain-Sandel, à une trentaine de kilomètres de Guelma, le taux de participation a atteint 13,20 % et les citoyens commencent affluer vers les six bureaux de vote . De toute évidence, les élections présidentielles qui ont nécessité la mobilisation d'énormes moyens humains et matériels, se déroulent dans la sérénité et aucun incident n'a émaillé leur déroulement.

    Hamid BAALI

     

    Setif : A Bouandès ,au nord de la wilaya de Sétif où le taux de participâtion (11heures) a atteint ,9%,il a été constaté qu'il n' y avait pas d'observateurs pour le compte des candidats :Louiza Hanoune,Ali Benflis,Faouzi Rebaine,Belaid Abdelaziz et Moussa Touati .En effet,les cndidats qui assuraient la surveillance des urnes ont été désignés par la direction de campagne du président sortant,candidat à sa prpre succession,d'Abdelaziz Bouteflika.

    Ammar LOUCIF

     

     

    11h00

    Souk Ahras: Le taux de participation à 10 était de 6,69 %, dans la wilaya de Souk Ahras. Le nombre de votants estimé à 21 045. Quant aux observateurs étrangers, il s'agit de 3 africains et 2 de la ligue arabe.

    Hocine FARROUKI

     

    Tizi Ouzou : Draâ El-Mizan

     

    Le taux enregistré à midi est de 10,78% au niveau des bureaux de vote de la commune de Draâ El-Mizan. En somme, ils sont 2555 à avoir accompli leur devoir électoral. A Ait Yahia Moussa, le taux de participation a atteint 13,22% pour un nombre de votants de 1169 , à Frikat, ils sont 876 à avoir voté soit un taux de 12, 84% alors qu'Ain Zaouia, le taux atteint est de 9,51% soit 932 votants. A la mi-journée, 5532 électeurs se sont rendus aux bureaux de vote. Le taux de participation de 4,88% est passé à 11,27% pour toute la daira qui compte 49091 inscrits.

    O.Ghilès

     

    Biskra : La wilaya Biskra a enregistré un taux de participation de 8,48% a 11 H00

    Hacene Lemoui

    Béchar : Le taux de participation a atteint 15, 13 % à 11 h

    200438 électeurs sont appelés à se présenter au niveau des 86 centres qui abritent 432 bureaux de vote de la wilaya de Béchar. A 11 h le taux de participation a atteint 15, 13 %. Au niveau du centre Hassiba Ben Bouali du centre ville de Béchar, les observateurs de l’union africaine et de la ligue arabe ont assisté à l’ouverture des bureaux de vote et au début du scrutin.

    Rachid Roukbi

     

    Batna : Un taux de 7,16% à 11heures

    A l'heure de l'ouverture, les bureaux de vote dans la wilaya de Batna n'ont pas connu l'engouement habituel des précédantes éléctions, surtout du coté des bureaux réservés aux femmes. A 11heures, le taux de participation a été estimé à 7,16%.

    Laldja MESSAOUDI

     

    Tizi-Gheniff (Tizi-Ouzou) :

    Sur les 20163 électeurs de la daira de Tizi-Gheniff ( M'Kira et Tizi-Gheniff) , seuls 983 d'entre eux ont accompli ce devoir électoral à dix heures, soit un taux de participation partielle de 4,88%. Pour la commune de Tizi-Gheniff comptant 12924 électeurs , un taux de participation de 4,74% a été enregistré soit 612 votants alors qu'à M'Kira sur les 7234 inscrits, 371 ont voté peu avant dix heures soit un taux de 5,13%.

    O.Ghilès

     

    CHLEF : 9,12 % de participation à 11 h

    Le taux de participation enregistré à travers l’ensemble des communes de Chlef était de 9,12 % à 11 h. Il faut rappeler que contrairement aux électeurs aux zones urbaines qui n’étaient pas nombreux à se rendre aux urnes durant le début de l’opération de vote, ceux de certaines zones rurales se bousculaient déjà dès les premières heures devant les centres et bureaux de vote dans plusieurs localités de la wilaya.

    Soulignons que la wilaya de Chlef compte 332 centres de vote, 1486 bureaux de vote et un corps électoral de 700202 inscrits.

    AHMED CHENAOUI

     

    Sidi Bel Abbés: 11,84% de votants à 11 :00

    Le taux de participation, à travers les bureaux de vote de la wilaya de Sidi Bel Abbés a été estimé 11, 84%, soit 53533 votants sur les 452260 inscrits, a indiqué la cellule de communication de la wilaya.

    B.AZIZ

    Oum El Bouaghi: le taux de participation au scrutin présidentiel a atteint jeudi à 11heures, 8,53 %. le corps électoral s'éleve à 407.231 électeurs inscrits, répartis sur 243 centres totalisant 877 bureaux de vote à travers les 29 communes que compte la wilaya.

    B.NACER

    Oum El Bouaghi:Début timide !

     

    L'opération de vote a débuté timidement dans la wilaya d'Oum El Bouaghi ,en dépit des conditions climatiques printanières de ce jeudi .Ce sont surtout les hommes qui se rendent aux urnes ,car la gent féminine préfère achever les travaux de maison le matin ,pour se libérer l'après midi ,afin d'accomplir le devoir électoral.

    Dans ce contexte le taux de participation comptabilisé demeure timide comme à l’accoutumée ,puisque la wilaya a comptabilisé à peine un taux de participation de plus de 8,5% à 11heures .Lequel taux diffère d’une agglomération à une autre ,notamment dans les zones rurales .Alors que le taux de participation était de prés de 12%,à Ain Babouche ,Ksar Sbahi non loin de là ne comptait que 6%,et Bir Chouhada à l’extrême ouest de la wilaya a enregistré à peine 5%,et à Dhalaa (extrême Est),le taux approchait les 10% .

    K Messaad

     

    Bouira : Émeutes à Raffour

    Durant une bonne partie de la nuit et au cours de la journée d'aujourd'hui des affrontements ont été enregistrées dans la localité de Raffour. Le centre de vote à été entièrement saccagé par des manifestants s'opposant aux élections. 45 gendarmes ont été blessés de même que 32 émeutiers ont été soignés suite aux inhalations de bombes lacrymogènes utilisées par les forces antiémeutes dépêchées sur place. A noter qu'a 11h d'autres blessés étaient en cours d'évacuation vers l'hôpital. À travers la daira de M'chedallah pas moins de trois centres de vote ont été entièrement saccagés en plus de celui de Raffour. Il s'agit de celui du chef-lieu communal de Saharidj, celui de Voumedjver et de Nacer Eddine M'chedalli dans la commune de M'chedallah. Dans les autres localité de la région Est de Bouira, une très faible affluence à été enregistrée au cours de la mi journée, tandis qu'à travers le territoire de la wilaya de Bouira les électeurs effectuaient leur devoir électoral le plus normalement du monde

    Hafidh Bessaoudi

     

    Bouira : Echauffourées entre des jeunes et  gendarmes depuis hier, à Raffour, la commune de M’chedellah à Bouira, où un centre de vote et des urnes ont été saccagés aussi. Le bilan est de 26 gendarmes blessés, et du côté des manifestants 13 blessés.

     

    Tiaret : 13,31% de participation

    Au premier sondage de l’élection présidentielle, la wilaya de Tiaret a connu une participation peu reluisante de 13,31%. Le taux le plus élevé a été enregistré à Rechaiga avec 27,13%, Bougara 23,85% et Sidi Ali Mella avec 23,84%. Quant à la plus faible participation, elle a été remarquée au chef lieu de wilaya qui n’a enregistré que 8,40% de participation et Ain Kermes avec 9,40%. Nonobstant, autant signaler que le plus jeune votant, âgé de 18 ans, a été relevé à Zaaroura alors le plus vieux est enregistré à la cité l’Avenir et il s’agit de BOUREKBA Hadj âgé de 104 ans.

    R. SALEM

     

    Bordj Bou Arreridj : Timide participation en début de matinée

    La journée de vote des présidentielles de ce 17 avril débute -très- calmement dans la ville de Bordj Bou Arreridj... Les 409935 électeurs sont appelés aux urnes. Pas sûr, au vu de l'atonie de la campagne, qu'ils soient partout très fréquentés. De fait, le risque d'une forte abstention pèse sur ces élections.

    A 8 h 30, il y avait eu seulement une poignée d'électeurs à s'être déplacés aux urnes. Entre le passage à la nouvelle heure et un intérêt très mitigé pour le scrutin, on ne se bousculait pas, par exemple au bureau de vote à l’école Zitouni Laïd, au centre ville de Bordj Bou Arreridj.

    Mais comme dans toutes les précédentes élections, les Bordjiens et Bordjiennes profitent de cette journée pour faire de la grâce matinée, le ménage, les courses et reportent le vote à l’après-midi.

    Pour rappel, les tranches d’âges des électeurs sont répartis :

     

    - 18 ans : 256 électeurs (soit 0,06%)

    - 19-20 ans : 2043 électeurs (soit 0,50 %)

    - 21-30 ans : 87337 électeurs (soit 21,31%)

    - 31-40 ans : 106 132 électeurs (soit 25,89%)

    - 41-50 ans : 81 677 électeurs (soit 19,92 %)

    - 51-60 ans : 61 023 électeurs (soit 14,89%)

    - Plus de 60 ans : 71 467 électeurs (soit 17,43%)

     

    Jijel : Le taux de participation à Jijel est estimé à 6,90 % selon les statistiques de 11h du matin .

    Saou Mouloud

     

    Sétif: Le taux officiel annoncé par la cellule de communication de la wilaya de Sétif à 11 heures est de 7.84%.Par ailleurs,selon des informations parvenues à notre bureau régional,dans certains centres le taux n'a pas dépassé les 2%.

     

    Constantine : A 11h, un taux de participation de 4,98% 

    Le taux de participation aux elections presidentielles de ce 17avril, a été estimé à 4,98%, dans la wilaya de Constantine. Dans la commune d'EL Khroub, le taux a atteint 6,60%, Ain abid( 7,14%), Ouled Rahmoune( 6,52%), Ibn Badis ( 5,23%). A souligner que ces chiffres ont été obtenus via la Radio locale, qui elle, a été autorisée à avoir le taux de participation.


    Ines BOUKHALFA

     

    Tizi Ouzou: Un centre de vote n'a pu ouvrir ses portes à Mizrana

    Le centre vote du village Azrou Bar, dans la commune de Mizrana, à une trentaine de kilomètres au nord de la ville de Tizi Ouzou, n'a pu encore ouvrir ses portes à 10h. Selon des sources locales,des habitants de la région s'opposent à toute présence de la gendarmerie dans leur village. Les habitants ont déjà fait part, depuis la veille de cette opposition, mais aucune mesure n'a été prise par les autorités concernées. Selon nos sources, la situation demeure tendue dans le centre. 
     

    S. LESLOUS

    Tizi Ouzou: Rassemblement contre l'élection sur la RN 12

    De nombreux habitants se sont rassemblés  ce jeudi depuis les premières heures de la matinée sur la RN 12, au niveau du village Sikh Oumerdour, pour exprimer leur rejet des élections au moment même de leur déroulement.

    Le rassemblement est observé sur fond de musique à fortes décibels sur la nouvelle trémie d’Oued Aissi où de géants drapeaux berbères sont accrochés. "Voter = trahir" lit-on sur des banderoles accrochées sur les lieux.

    S. LESLOUS

     

    10h35:

     

    Alger : Le candidat Bouteflika accomplit son devoir électoral

    Le candidat indépendant à l'élection présidentielle 2014, Abdelaziz Bouteflika, a accompli jeudi matin à Alger son devoir électoral.

    M. Bouteflika, a voté au centre de vote Bachir El-Ibrahimi à El-Biar en présence de nombreux représentants de médias nationaux et étrangers accrédités.

    Le candidat Bouteflika brigue un quatrième mandat consécutif pour la magistrature suprême après ceux de 1999 et 2004 et 2009.

    APS

    Tizi Ouzou : Des observateurs internationaux à Tizi-Ouzou

    Une délégation de huit d’observateurs internationaux, entre autres, de l’Union africain, des Etats Arabes Unis et de l’ONU se sont rendus ce matin dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Ils ont été reçus par le wali de Tizi-Ouzou. Ce dernier, s’exprimant sur les ondes de la radio locale, a déclaré que le scrutin se déroule dans de bonne condition, tout en appelant les citoyens à se rendre massivement aux urnes afin d’accomplir leur devoir de citoyen.

    K.Tighilt

     

    10h00:lien

     

    Alger:

    C'est le brouhaha pour l'accès des journalistes au niveau du bureau de vote où est attendu Abdelaziz Bouteflika

     

     

    09h45:

    Alger: La presse privée empêchée de rentrer au CEM El Bachir El Ibrahimi

    Les journalistes n'ont pas été autorisés à entrer au bureau de vote, sis au CEM El Bachir El Ibrahimi, où Bouteflika est attendu

     

    Alger: Uniquement l'ENTV et quelques journalistes de la presse publique ont été autorisés à accéder au bureau du CEM El Bachir IIbrahimi

     

    Alger: Ali Fawzi Rebaine a voté!lien  

     

     

    Tizi Ouzou : Le taux de participation était de 1.89 % dans toute la daira de Tizi-Ouzou, et 2.82 % dans la daira de Ouaguenoune

    La participation des citoyens aux élections est très faible, ce matin à travers toute la wilaya de Tizi-Ouzou où les bureaux de vote ont ouvert normalement leurs portes ce matin à 9 h. Le taux de participation était de 1.89 % dans toute la daira de Tizi-Ouzou, et 2.82 % dans la daira de Ouaguenoune.

    M. H

     

    Khenchela : C'est bien loin du rush !

    Il est vrai qu'il n'est que dix heures du matin, soit deux heures après l'ouverture du scrutin.

    Mais la participation des électeurs cette matinée à travers les 21 communes que compte la wilaya de Khenchela reste trop timide comparativement aux élections locales du 29 novembre 2012 notamment au chef-lieu de wilaya. Notons qu’aucune tentative de d’usage de violence n’est à signaler jusqu’à maintenant. (Galerie Photos)

    M.Z

    Skikda : véhicules des permanences des candidats notamment ceux du président sortant et ceux du candidat Ali Benflis sillonnent les différents centres de vote pour observer et contrôler le déroulement du scrutin

    Ce sont 591 000 électeurs qui sont appelés à se présenter au niveau des 327 centres qui abritent 1379 bureaux de vote de la wilaya Skikda. En ce début de matinée on ne se bouscule pas au portillon des centres de vote où les bureaux sont presque vides avec une présence très timide essentiellement d’électeurs du troisième âge. Le climat de grâce matinée est quelque peu perturbé par le va et vient des véhicules des permanences des candidats notamment ceux du président sortant et ceux du candidat Ali Benflis qui sillonnent les différents centres de vote pour observer et contrôler le déroulement du scrutin. A 10h00, aucun incident n’a été signalé.

    A.B

     

    09h30:

    Annaba: Le taux de participation atteint difficilement la barre de 07%

    Le taux de participation à ces élections, a atteint difficilement la barre de 07%, selon des sources proches de la wilaya. Et à cette cadence, il ne risque pas de doubler dans les prochaines heures, si l’on se réfère aux témoignages des différents chefs de centres de vote que nous avons visité. La Direction de la règlementation et des Affaires Générales (DRAG) de la wilaya de Annaba, signale pour cette échéance électorale 432.752 électeurs. Selon la même source, Annaba s’est dotée pour la circonstance de 101 centres et 903 bureaux de vote, lesquels seront encadrés par plus 6.000 agents.

    B. BADIS

     

    El Tarf:


    Au sondage de 11 heures des 298756 inscrits sur les listes électorales 23557 ont accompli leur acte soit  7.89 %. La visite que nous avions effectuée à cinq bureaux de vote se trouvant dans la périphérie de la daira d'El Kala dénote un faible engouement et un désintéressement total toujours en comparaison de précédentes élections.


    Tahar B.

     

    Nouvelle ville Ali Mendjeli (CONSTANTINE) : Absence des représentants de Hanoune, Belaid et Faouzi Rebaine

     

    Hormis les représentants dans chaque bureau de vote , des représentants des candidats à cette élection présidentielle, à savoir Ali Benflis, Abdelazziz Bouteflika et Moussa Touati, aucun représentant des autres trois candidats, Louiza Hanoune, Abdelazziz Belaid et Faouzi Rebaine, n’était présents dans les bureaux de vote que nous avons visite, ce matin, à la nouvelle ville Ali Mendjeli. Par ailleurs, nous avons également été interdits de prendre des photos et de filmer.

    Houda CHIED

    Setif : Timide affluence devant les bureaux de vote

    Durant les deux premières heures de la matinée ,il a été constaté une timide affluence devant les 2151 bureaux de vote que compte la wilaya de Sétif.En effet,les 933049 électeurs du troisième contingent électoral du pays et le premier à l'est ,ne se bousculent pas devant les 610 centres .

     

    F.SENOUSSAOUI

     

    Tizi Ouzou : Participation faible à à Draâ El-Mizan

     

    Il n'y avait pas de bousculade ce matin devant les centres de vote de la daira de Draa-El-Mizan. Selon le premier flash, les taux de participation sont très faibles. A commencer par la commune de Draâ El-Mizan, sur les 23694 inscrits sur les listes électorales, 579 ont accompli leur devoir électoral soit 2,44%, à Ait Yahia Moussa  sur 8774 électeurs, 387 ont voté , soit un taux de 4,41%; Ain Zaouia 9800 électeurs , 196 votants, taux 2% et enfin à Frikat sur 6823 inscrits sauf 303 ont déjà voté avec un taux de 4, 43 %. Ce qui nous donne comme premier taux  à 10 h au niveau de la daira de Draa-El-Mizan un taux de 4,32%.
    Aucun incident notable n'est à signaler sauf que les représentants des candidats ne sont tous pas  présents à l'exception de ceux de Bouteflika, Benflis et Louiza Hanoune , mais sans couvrir  les  82 bureaux de vote répartis sur les quatre communes.


    O.Ghilès

     

     

     

    El Tarf : début timide par comparaison aux élections de 2009

    Dans la wilaya d'El Tarf, l es bureaux de vote ont ouvert leurs postes aux  électeurs comme prévu. A signaler que la wilaya d'El Tarf compte à travers ses vingt quatre communes  92 centres de votes pour 730 bureaux.  La wilaya a mis à la disposition des votants habitants des zones éloignés 5 nouveaux centres pour 22 bureaux dispatchés à travers les 24 communes. Pour la réussite de cette opération  5110 encadreurs ont été sélectionnés. Les votants ne se bousculent pas devant les bureaux. Vers neuf heures on a enregistré un début timide par comparaison aux élections de 2009. Jusqu'à dix heures, aucun incident n'a été signalé. Pour la première fois la wilaya a mis à la disposition des journalistes des bureaux équipés de matériel de travail pour assurer la couverture des présidentielles 2014.


    Tahar B.

     

    Saharidj (Bouira) : Deux bureaux saccagés

    Les deux bureaux de vote de l’école Mohamed Khider et La nouvelle école ont été saccagés ce matin, à huit heure.

     

    Tizi Ouzou : Le wali de Tizi-Ouzou, Abdelkader Bouazghi et le chef de daira de Tizi-Ouzou, Djilali Doumi ont voté ce matin vers 9h 15 au centre de vote  Kerrad Rachid situé au centre-ville de Tizi-Ouzou. le wali de Tizi-Ouzou.

    " Tous les bureaux de vote ont ouvert normalement leurs portes ce matin à travers les 67 communes que compte la wilaya de Tizi-Ouzou exceptés dans deux bureaux de vote où il y a des problèmes dus à des comportements humains regrettables" a déclaré ce matin vers 10 h le wali de Tizi-Ouzou sur les ondes de Radio-Tizi-Ouzou sans citer ces bureaux mais Lle président de la CWISSEP de Tizi-Ouzou, Hamid Malki, a affirmé que les deux bureaux de vote  où des citoyens ont perturbé le vote relèvent de la commune de Mizrana dans la daira de Tigzirt.

    M. H.

     

    Tiaret : Un début timide et une ville morte

     

    Tout comme la campagne électorale qui n'a pas connu d'affluence, les centres de vote ont été caractérisés, pour le début des suffrages, par une timidité pour le moins remarquable Tiaret. Néanmoins, la ville est investie d’un calme démesuré tant, mis à part les cafés maures, la plupart des magasins ont baissé rideau et ce, en dépit des mesures de sécurité engagées. En effet, un important arsenal des services de sécurité, notamment ceux de la police et de la gendarmerie, a été remarqué à travers les artères et quartiers de la ville où aucun incident n’a été signalé durant la matinée.

     

    R. SALEM

     

    09h00:

    Constantine: "Nous avons reçu des instructions : vous n'aurez pas le taux de participation"

     

     

    A l'instar des 47autres wilayas, les bureaux de vote ont ouvert dès huit heure, dans la wilaya de Constantine, où le taux d'affluence est différemment apprécié. A Elkhroub, au centre de vote Mohamed Djouablia, nous avons été interdit de prendre des photos." nous avons reçu des instructions, vous ne devez ni filmer,ni prendre de photos, ramenez une autorisation",nous lance le chef de centre. Autrement dit, l’accréditation délivrée par la wilaya n'a aucune valeur! A souligner que dans ce centre,jusqu'à 10h, seulement une dizaine de personnes a voté. Par ailleurs, le même chef de centre, nous a explicitement déclaré que le taux de participation ne sera pas communiqué aux journalistes!

    Souheila BETINA

     

    Jijel : Participation timide

    Un total de 283 centres et 1022 bureaux de vote ont ouvert leurs portes ce matin à Jijel aux électeurs dont le nombre est estimé à 412.916. Les centres et les bureaux sont encadrés par 8569 éléments qui assurent le bon déroulement de l'opération. Pour cette matinée la participation est plutôt timide avons nous constaté. Des observateurs de la Ligue arabe et de l'Union africaine (UA) se sont rendus ce matin dans des centres de vote dans le cadre de leur mission qui consiste en le suivi des opérations électorales.

    Mouloud Saou

     

    08h00:

    Annaba: Affluence timide devant les bureaux

    Ouverture sans incident des centres de vote à Annaba, ce matin; affluence timide toutefois devant les bureaux.

    Six observateurs étrangers (deux Egyptiens, une Tunisienne, un Mauritanien, un Tchadien et un mauricien) délégués par l’Union africaine et l’Union arabe accompagné d’un représentant du ministère des affaires étrangères sont à Annaba, depuis hier, jeudi. Ces personnalités qui ont pour mission de suivre l’opération de vote dans la wilaya d’Annaba, devraient se déplacer aujourd’hui à travers les 12 communes que compte Annaba.

    Ahmed Alia

     

    Bordj Bou Arreridj : Ouverture des bureaux de vote.

    Les 991 bureaux de vote ont ouvert à 8 h, à Bordj Bou Arreridj et toute ses régions, pour les présidentielles du 17 avril 2014, un test électoral d'ampleur pour toute l’Algérie. Sont appelés aux urnes quelque 409935 d'électeurs dont 184 771 femmes (soit 45,07%) et 224164 hommes (soit 54,93%).

    Tout le dispositif logistique, sécuritaire et humain était opérationnel et prêt à accueillir les votants.

    Une première visite à l’école Senouci Cherif l’un des 313 centres de vote que compte la wilaya de Bordj Bou Arreridj, en plus des dispositifs légaux, une ambiance festive et cordiale a été remarquée.

    Pour cette matinée, les représentants des candidats étaient eux aussi présents et ne manquait personne à l’appel dans ce centre.

    Chabane BOUARISSA

     

    Khenchela : Début de vote timide

     

    Début de vote dans les 734 bureaux ce jeudi à Khenchela à l’instar des autres wilayas du pays sur un rythme timide.

    Pas de file d'attente. L’affluence n'est pas importante, mais le flot de tous petits groupes est régulier. Il y a lieu de rappeler que 232 756 électeurs Khenchelis, dont 110 577 de sexe féminin, sont appelés aujourd’hui à élire leur futur président de la république pour les cinq prochaines années, selon la DRAG de Khenchela. Par ailleurs, plus de 6 000 agents encadreurs ont été mobilisés pour la réussite de ce scrutin puisque 215 centres de vote seront ouverts aux électeurs de la wilaya de Khenchela.

    M.Z

     

    Bejaia:

    Les électeurs béjaouis sont quelque 529.218 à être inscrits sur le fichier électoral de la wilaya. On dénombre plus de 8000 nouveaux inscrits, enregistrés lors de la dernière révision du fichier électoral alors que près de 4000 y avaient radiés.

    Une partie de ce demi-million de volants devrait faire le déplacement, aujourd’hui, pour y choisir l’un des six candidats en lice à l’élection présidentielle. Ils peuvent le faire au niveau des 1152 bureaux de vote, gérés par 366 centres, encadrés par 8064 éléments au niveau des bureaux et 1530 au niveau des centres.

    De notre correspondant à Bejaia

     

    Bejaia :

     

    Début timide de l’opération de vote. On ne se bouscule pas au portillon, a-t-on constaté.

    De notre correspondant à Bejaia

     

    07h40:

    Bejaia

    Les observateurs étrangers rentrent inspecter les bureaux de vote au niveau du lycée Ibn Sina. Ils sont rentrés pour constater de visu que tout a été mis en place : les isoloirs, les bulletins des 6 candidats en lice et surtout s’ils étaient en ordre ; les bulletins sont classés par ordre alphabétique.

    De notre correspondant à Bejaia

     

    Bejaia, AÏT R’ZINE (IGHIL ALI) : Des urnes incendiées par un groupe de jeunes

    Un groupe de jeunes a brûlé, très tôt ce matin, vers 01h00, toutes les urnes se trouvant à l’intérieur du siège de l’APC d’Aït R’zine, dans la daïra d’Ighil Ali, 80 km au sud-ouest de la wilaya de Béjaïa. Les autorités locales ont dû remplacer les urnes incendiées dès l’ouverture des bureaux de vote. Présentement, l’opération de vote se déroule sans aucun incident.

     

     

    07h30:

    Bejaia

    Sans la présence des policiers et des éléments de la protection civile, qui ont pris place très tôt au niveau des bureaux de vote, on aurait du mal à croire qu’il s’agit d’une journée de vote, qui plus est pour élire au suffrage universel le futur président de la République. Les rues de Béjaïa étaient aussi désertes qu’un jour ordinaire.

    Hormis un véhicule, qui sillonnait les rues étroites de l’ancienne ville en klaxonnant sur fond d’une musique raï et en exhibant des portraits du président-candidat, c’est le calme plat qui y règne.

    De notre correspondant à Bejaia

     

     

     

    Avec Liberté suivez en direct l'élection présidentielle tout au long du scrutin de ce jeudi. Nos journalistes, et nos correspondants à travers quasiment tout le pays, sont mobilisés pour relater tous les détails, en articles, en photos et en vidéos..

    Nos lecteurs peuvent tout trouver sur notre site, sur notre page facebook :fb.com/JournalLiberteOfficiel

    Et sur notre compte Twitter : @JournaLiberteDZ


    votre commentaire
  • Par   | avril 17, 2014 9:26
    Bouteflika chaise roulante
    4318
     
     
    0
     
     
    167
     
     
    7
    Google +


  • L’élection présidentielle Algérienne a débuté officiellement à travers tout le pays. Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes à 8 H du matin dans toutes les wilayas. 

     

    Selon les chiffres officiels communiqués par les autorités algériennes, 23 millions d’électeurs algériens, inscrits sur les listes électorales, sont appelés à élire le nouveau président de la République pour un mandat de cinq ans. Ils devront choisir entre Abdelaziz Belaïd, Ali Benflis, Abdelaziz Bouteflika, Moussa Touati, Louisa Hanoune et Ali Fewzi Rebaïne. D’après les dispositions de la loi électorale,  l’ouverture des bureaux de vote est fixée à 8H00 et la clôture à 19 H 00.

    15 H 15 : un certain monsieur Mihoubi a voté 3 fois pendant cette journée électorale dans le bureau de vote numéro 2 de la commune Sidi Abdelkhader. Il s’agit d’un cas de fraude avéré, dénoncent les représentants du candidat Ali Benflis qui ont interpellé la commission nationale de surveillance des élections.

    15 H 00 : Le représentant du candidat Ali Benflis dans le centre de vote de la Casbah, à Alger, a été agressé par une bande de jeunes portant des tee-shirts à l’effigie d’Abdelaziz Bouteflika. La victime a été hospitalisée et se retrouve dans un état grave.

    14 H 45 : A Batna, une voiture a été interceptée avec à son bord de nombreuses urnes bourrées de bulletins favorables à Abdelaziz Bouteflika, a-t-on appris de sources locales. Cette information nous a été confirmée également par les conseillers d’Ali Benflis.

    14 H 30 :  La fraude a commencé d’ores et déjà dans plusieurs bureaux de vote dans les wilayas de Khenchela et Sétif, à l’est du pays, a-t-on appris de plusieurs sources locales. Ainsi, A Sétif ville, des observateurs des candidats concurrents à Abdelaziz Bouteflika ont été expulsés de quelques bureaux de vote et des représentants de l’APC et des autorités locales ont remplis des urnes avec les fameux bulletins 3, à savoir les bulletins de Bouteflika. A Khenchela, un chef d’APC a pris d’assaut un centre de vote pour remplir les urnes avec les bulletins du candidat de Bouteflika. Les observateurs présents dans ces bureaux ont constaté et dénoncé ces opérations de fraude. Des rapports détaillés ont même été adressés aux QG des candidats à l’élection présidentielle.

    14 H 00 : “Nous avons tenté de manifester pacifiquement, mais ce sont les gendarmes qui ont lancé sur nous une grande quantité de gaz lacrymogène. Tout cela a commencé à 3 H du matin. La violence des gendarmes a poussé les habitants à réagir en caillassant et saccageant les bureaux de vote”, témoigne Mohand, un militant et manifestant à Rafour dans la wilaya de Bouira où la situation demeure toujours très tendue. Selon cet interlocuteur, l’hélicoptère survole toujours cette localité où règne un véritable climat de guerre. “Si les gendarmes nous avaient laissé manifester pacifiquement en empêchant cette élection présidentielle que nous ne reconnaissons pas, il n’y aurait jamais eu cette flambée de violence”, accuse encore Mohand selon lequel les gendarmes ont lancé des bombes lacrymogènes sur les maisons. Pour sa part, la gendarmerie nationale n’a toujours pas commenté officiellement ces émeutes.

    13 H 45 : Un climat très tendu règne dans les bureaux de vote des localités de Dekakna et Ouled Mendil, situées à quelques encablures de Douéra, dans la wilaya d’Alger. Des partisans du candidat Abdelaziz Bouteflika ont proposé de l’argent et des promesses de logements à des électeurs qui se sont rendus dans les bureaux de vote de ces deux localités, a-t-on appris de sources locales. Ces partisans ont montré publiquement leurs liasses d’argent pour corrompre des électeurs. Mais les observateurs des autres candidats sont intervenus pour empêcher cette opération de fraude et des bagarres ont failli éclater. Il aura fallu que des intermédiaires s’interposent pour ramener le calme.

    13 H 20 : les affrontements se poursuivent toujours à Rafour dans la wilaya de Bouira où les gendarmes font face à des émeutiers qui dénoncent la tenue de cette élection présidentielle et clament leur rejet d’un 4è mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Selon un bilan provisoire, au moins 50 blessés ont été recensés jusqu’à cette heure-ci dans les rangs des gendarmes. 4 manifestants ont été aussi interpellés.

    13 H 05 : Le directeur d’un bureau de vote est mort à dans la wilaya de Tébessa dans des circonstances troublantes. Mais les autorités locales parlent d’un tragique accident de circulation et ne fournissent pas davantage d’explications.

    12 H 45 : un homme en possession de deux mille bulletins de vote en faveur du candidat Bouteflika a été arrêté jeudi matin à Alger-centre au niveau du quartier “Cadix”. Selon des sources locales, cet individu a été appréhendé par les citoyens qui n’ont pas voulu cautionner une opération de bourrage d’urnes. En effet, cet homme a tenté d’introduire ces bulletins supplémentaires dans le bureau de vote du CEM Taha Hussein, composé de 15 classes, pour truquer le résultat définitif à la fin de la journée de cette élection présidentielle.

    12 H 30 : le mouvement “Barakat!” dément vouloir orgniser une action de  protestation demain vendredi comme l’a rapporté la chaîne de télévision Ennahar TV. “Toute personne prenant part à un rassemblement ou action ce jour là, et qui scandera le slogan « Barakat », n’engagera aucunement le mouvement Barakat, tout comme il n’est prévu aucune action le 18 avril 2014, comme l’ont véhiculés des médias de propagande bouteflikiens”, expliquent les initiateurs de ce mouvement contestataire dans un communiqué parvenu à notre Rédaction.

    12 H 10 : le taux de participation au niveau national a atteint les 9,15 % selon le ministre de l’Intérieur, Tayeb Belaïz. Malgré ce taux faible, le ministre s’est félicité de la “bonne affluence” des Algériens dans les bureaux de vote. Il a souligné aussi que cette élection présidentielle se déroule dans de bonnes conditions.

    11 H 50 : le taux de participation vers 11 H n’a pas dépassé les 2, 66 % dans la wilaya de Tizi-Ouzou et les 6, 33 % à Béjaïa, a-t-on appris de sources proches du ministère de l’Intérieur. Pour l’heure, le taux de participation a dépassé les 10 % seulement à Béchar où 15 % des électeurs se sont déplacés dans les bureaux de vote à 11 H. A Tébessa aussi, on a enregistré un taux de participation à 11 %.  A Biskra, ce taux s’est stagné à 8 % et à Jijel à 6 %.

    11 H 45 : à Béjaïa, au moins 19 urnes ont été brûlés par des habitants en colère à Ighil Ali, a-t-on appris de plusieurs sources locales.

    11 H 30 : “Nous avons grâce à cette élection une véritable opportunité pour apporter un changement pacifique dans notre pays”, a fait savoir jeudi le candidat Ali Benflis lorsqu’il s’est rendu dans un bureau de vote situé à Hydra, à Alger. 

    11 H 10 : des personnes décédées sur des listes électorales dans plusieurs bureaux de vote à El Harrach, dans la banlieue d’Alger. C’est le constat qui a été dressé par de nombreux électeurs algérois qui ont été étonnés de voir les noms de leurs voisins, cousins ou proches décédés sur des listes électorales utilisées depuis jeudi matin dans des bureaux de vote dans plusieurs localités à l’instar d’El Harrach et le quartier de “Beaulieu”

    10 H 55 : Le candidat Belaïd Abdelaziz a déposé son bulletin dans un bureau de vote situé à Kouba, dans la banlieue d’Alger. Dans une déclaration à la presse nationale, il a appelé les Algériens à venir en masser dans les centres de vote pour désigner leur futur Président.

    10 H 50 : Louisa Hanoune s’est dit “optimiste” pour la suite des événements dans cette élection présidentielle et affirme qu’elle n’acceptera aucune annonce de victoire anticipée faite par un quelconque candidat, a-t-elle déclaré à la presse lorsqu’elle est partie voter dans un bureau de vote à Alger.

    https://www.youtube.com/watch?v=vbEnI2l5GDA

    10 H 38 : Abdelaziz Bouteflika s’est rendu, en chaise roulante, dans un bureau de vote à Alger, à El Biar, pour accomplir son devoir électoral. Les images qui ont été diffusées par la télévision publique algérienne le montrent avec son frère Saïd Bouteflika au CEM El Bachir El Ibrahimi à El Biar.  Pour l’heure, Abdelaziz Bouteflika n’a fait aucune déclaration à la presse.  

    10 H 30 : Le candidat à l’élection présidentielle Moussa Touati a fait savoir jeudi matin lorsqu’il s’est rendu dans un bureau de vote à Médéa pour accomplir son devoir électoral qu’il s’attend à la tenue d’un deuxième tour dans ce scrutin présidentiel.

    9 H 20 : A Haizer, une commune de la wilaya de Bouira, le vote massif des éléments de l’armée nationale et populaire a intrigué la population locale qui n’avait jamais vu autant de militaires dans sa localité. Mais pour l’heure, aucune anomalie n’a été signalée puisque les observateurs présents sur les lieux ont constaté qu’il s’agit des éléments d’une caserne située à quelques encablures de cette localité.

    9 H 00 :  Des affrontements ont éclaté très tôt ce jeudi dans la wilaya de Bouira où des centaines d’habitants ont manifesté dans la rue pour empêcher le déroulement du scrutin présidentiel. Ainsi, à Rafour, une localité située à plus de 50 Km de Bouira, dés 5 H du matin des habitants en colère contre la précarité de leurs conditions de vie ont ravagé le centre de vote de leur agglomération. Des affrontements ont opposé plus tard ces émeutiers aux gendarmes. Pour l’heure, le bilan est de 30 blessés dans les rangs des gendarmes, a-t-on appris de sources locales. Au moins deux manifestants blessés ont été également recensés. Un autre centre de vote a été incendié dans la localité de Saharidj, toujours dans la wilaya de Bouira.

    - See more at: http://www.algerie-focus.com/blog/2014/04/direct-presidentielle-2014-ouverture-des-bureaux-de-vote-dans-toutes-les-wilayas-du-pays/#sthash.lJgstsJ8.dpuf


votre commentaire
  • Présidentielle en Algérie : la campagne s\'achève dans un climat tendu

     

    VIDEOS.

    Présidentielle en Algérie : la campagne

    s'achève dans un climat tendu

     

    Publié le 13.04.2014, 17h45 | Mise à jour : 23h06      lien 

    La campagne pour l'élection présidentielle de jeudi en Algérie s'achève ce dimanche après des échanges d'une rare violence, le président sortant Abdelaziz Bouteflika (à gauche) accusant de «terrorisme» son principal rival Ali Benflis (à droite), qui n'a cessé de dénoncer les risques de fraude.
     

    La campagne pour l'élection présidentielle de jeudi en Algérie s'achève ce dimanche après des échanges d'une rare violence, le président sortant Abdelaziz Bouteflika (à gauche) accusant de «terrorisme» son principal rival Ali Benflis (à droite), qui n'a cessé de dénoncer les risques de fraude. | AFP

    Zoom
     

    Réagir

    Agrandir le texte Diminuer le texte Imprimer l'article Tout leParisien.fr sur votre mobile

    La campagne pour l'élection présidentielle en Algérie, s'achève ce dimanche, à quatre jours du scrutin, après des échanges d'une rare violence. Le  sortant Abdelaziz Bouteflika a accusé de «terrorisme» son principal rival Ali Benflis, qui n'a cessé de dénoncer de son côté les risques de fraude. <btn_noimpr style="margin: 0px; padding: 0px;"> </btn_noimpr> 

    Les Algériens sont appelés aux urnes jeudi 17 avril pour élire leur président au  d'un scrutin a priori sans surprise, M. Bouteflika apparaissant comme le grand favori malgré ses ennuis de santé qui l'ont empêché de mener lui-même campagne. 

    «Personne ne pourra nous déstabiliser» affirme le camp de Bouteflika

    Les émissaires du président ont clôturé dimanche la campagne dans une salle parée de vert et de rouge au sein du complexe olympique de Chéraga, à l'ouest d'Alger. Ils ont vanté le «miracle» de leur champion qui «a sorti l'Algérie des ténèbres vers la lumière». «Nous avons une armée puissante et des services de sécurités forts, personne ne pourra nous déstabiliser», a menacé le directeur de campagne Abdelmalek Sellal, visant ainsi indirectement le challengeur Ali Benflis, au cas où il serait tenté de contester dans la rue une victoire de M. Bouteflika. 

    M. Benflis a quant à lui réuni ses partisans en milieu d'après-midi au stade municipal de Rouiba (est). Il a dénoncé «des menaces et des campagnes de dénigrement qui ne trompent plus personne».

    VIDEO. Algérie : fin de campagne présidentielle sur fond d'échanges violents


    Absent de la campagne entamée le 23 mars, M. Bouteflika est apparu dimanche soir à la télévision, pour la deuxième fois en deux jours. Recevant Lakhdar Brahimi, diplomate algérien, envoyé spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, il a de nouveau commenté la campagne électorale en la qualifiant de violente. Selon Elwatan.fr, le président sortant, qui s'exprimait d'une voix très basse, a déclaré à son interlocuteur : «Il y a eu des appels à la fitna (guerre, ndlr) et à des interventions étrangères (...), des appels à la violence». Et de conclure, dépité : «C'est quoi ça ? C'est une fitna ? Une révolution ? Un printemps ?». 

    VIDEO. Abdelaziz Bouteflika à la télévision dimanche soir


    La veille, lors d'une audience accordée au chef de diplomatie espagnole, José Manuel Garcia-Margallo, Abdelaziz Bouteflika avait tenu des propos similaires. D'une voix faiblement articulée, il avait accusé M. Benflis d'avoir appelé à la violence, osant même le terme de «terrorisme». «Qu'un candidat vienne menacer les walis (préfets) et les autorités, disant de faire attention à leurs familles et à leurs enfants en cas de fraude, cela veut dire quoi», a déclaré M. Bouteflika devant son hôte. C'est «du terrorisme à travers la télévision», a souligné M. Bouteflika, observant en français que la campagne avait parfois «manqué d'élégance». Quelques heures avant la charge du président contre M. Benflis, la direction de campagne de M. Bouteflika l'avait aussi accusé de violences. 

    VIDEO. Abdelaziz Bouteflika à la télévision samedi soir



    La fraude, une «vieille habitude»

    Le président faisait allusion à des propos de M. Benflis mercredi sur les risques de fraude électorale. «La fraude est haram (illicite). Le faux et usage de faux est haram. Je m'adresse aux walis, aux chefs de daïras (sous-préfets) : vous avez de la famille, pensez à la préserver», avait-il dit. «Soyez vigilants», avait également lancé M. Benflis à l'adresse des électeurs. «Ceux qui se sont habitués à spolier la parole du peuple, à détourner sa volonté, veulent garder leurs vieilles habitudes de la fraude», avait-il insisté.

    La fraude est un serpent de mer de tous les rendez-vous électoraux en Algérie. Un ancien préfet vient d'ailleurs de confesser l'avoir pratiquée par le passé à la demande de sa hiérarchie. Dès le début de la campagne, M. Benflis, ancien Premier ministre connaissant les rouages de l'administration, a prévenu que la fraude serait son «principal adversaire» le 17 avril.

    Pour lui, la fraude fut le «vainqueur» et la démocratie «le perdant» de la présidentielle de 2004 dont il était sorti humilié avec seulement 6% des voix, deuxième derrière Bouteflika qui en avait recueilli 85% dès le premier tour.

    Affaibli par un AVC qui a nécessité près de trois mois d'hospitalisation en France l'année dernière, M. Bouteflika, 77 ans dont 15 à la tête de l'Algérie, suit une rééducation pour récupérer toutes ses facultés d'élocution et sa mobilité.

    Six candidats dont une femme
    Six candidats se présentent à la présidentielle de jeudi en Algérie, pour laquelle le chef de l'Etat sortant Abdelaziz Bouteflika est donné favori.

    - Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, élu en 1999, puis en 2004 et 2009 après avoir modifié la Constitution qui limitait la présidence à deux mandats. 
    En 1999, il avait fait du retour à la paix en Algérie, déchirée par plus de dix ans de guerre civile, son principal cheval de bataille. Né le 2 mars 1937 à Oujda (Maroc) d'une famille originaire de Tlemcen (ouest algérien), il s'engage en 1956 dans l'Armée de libération nationale contre le colonialisme français. A 25 ans, il est nommé ministre de la Jeunesse et des Sports, puis un an plus tard chef de la diplomatie, poste qu'il occupera jusqu'en 1979. Sous Chadli Bendjedid, il est écarté. Après six ans passés à l'étranger, il refuse en janvier 1994 la présidence mais l'accepte en 1999. Après un AVC en 2013, il est hospitalisé à Paris pendant 80 jours et depuis son retour il n'a jamais pris la parole en public et n'a tenu que deux conseils des ministres.

    Ali Benflis, 70 ans, son principal rival, né le 8 septembre 1944 à Batna, est magistrat de formation. Il devient ministre de la Justice en 1988, après avoir co-fondé la Ligue algérienne des droits de l'Homme. Elu député du Front de libération nationale (FLN) en 1997, il est chargé en 1999 de diriger la campagne électorale de M. Bouteflika dont il devient rapidement l'homme de confiance, et son chef de gouvernement (2000-2003), avant une rupture brutale. Resté à la tête du FLN, il se présente en 2004 contre son mentor mais ne recueille que 6,42% des voix. Il disparaît de la scène politique durant dix ans jusqu'à sa nouvelle candidature en 2014. 

    - Louisa Hanoune, 60 ans, qui dirige le Parti des travailleurs (gauche), est candidate pour la troisième fois à la présidentielle. Née le 7 avril 1954 à Jijel (est), cette diplômée de Droit est l'une des fondatrices et présidente de l'Association pour l'égalité devant la loi entre les femmes et les hommes. A Alger, elle rejoint l'Organisation socialiste des travailleurs (OST, clandestine) et est arrêtée deux fois (1983, 1988). En 1989, avec le multipartisme, elle est membre fondatrice du Parti des travailleurs dont elle devient secrétaire générale en 2003 tout en étant élue trois fois députée. 

    - Moussa Touati, 60 ans, président du Front national algérien (FNA, nationaliste) qu'il a créé en 1999, est pour la troisième fois consécutive candidat à la tête de l'Etat. Né le 3 octobre 1953 à Médéa (centre), il entre dans l'armée à la sortie du lycée. Après avoir été formé en Syrie et en Libye, il intègre les Douanes et préside durant quelques années la CNEC (Coordination nationale des enfants des martyrs de l'indépendance). 

    - Ali Fawzi Rebaïne, 59 ans, est le chef du parti Ahd 54 (1954, début de la guerre d'indépendance), qu'il a cofondé en 1991. Il en est lui aussi à sa 3e candidature consécutive. Né le 24 janvier 1955 à Alger, cet opticien est un co-fondateur de la première Ligue des droits de l'Homme et du comité national contre la torture. Fils d'une famille de révolutionnaires, il est arrêté à deux reprises, dont en 1985 pour "atteinte à la sûreté de l'Etat et constitution d'association illégale". Condamné à 13 ans de prison, il est libéré en 1987 par grâce présidentielle.

    - Abdelaziz Belaid, 50 ans, plus jeune candidat, se présente pour la première fois à la présidentielle. Né le 16 juin 1963 à Batna, il est titulaire d'un doctorat en médecine et d'une licence en droit. Membre du FLN dès ses 23 ans, il est élu deux fois député du parti historique mais le quitte en 2011 pour créer en 2012 le Front Moustakbel (Avenir).


     

    <btn_noimpr style="margin: 0px; padding: 0px; font-family: tahoma, arial; font-size: 15px; background-color: rgb(255, 255, 255);"></btn_noimpr><btn_noimpr style="margin: 0px; padding: 0px; font-family: tahoma, arial; font-size: 15px; background-color: rgb(255, 255, 255);"></btn_noimpr>

    LeParisien.fr 


    votre commentaire
  • Algérie : Bouteflika «va s\'exprimer, le peuple va le voir et va l\'entendre»

     

    Algérie : Bouteflika «va s'exprimer,

    le peuple va le voir et va l'entendre»

     

    Publié le 06.04.2014, 18h26 | Mise à jour : 20h23    lien 

    Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, à Alger le 8 février 2009. Affaibli par la maladie il ne fait plus de sortie publique. Mais ses lieutenants assurent qu'il reprend peu à peu.

    Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, à Alger le 8 février 2009. Affaibli par la maladie il ne fait plus de sortie publique. Mais ses lieutenants assurent qu'il reprend peu à peu. | Fayez Nureldine

    Zoom
     
    Pas un seul meeting, pas une sortie publique ni de conseil des ministres. Mais le  algérien, affaibli par la maladie et candidat à un quatrième mandat à 77 ans, se «porte bien», selon ses lieutenants qui font sa campagne électorale par «procuration» <btn_noimpr style="margin: 0px; padding: 0px;">
     
    </btn_noimpr>Le premier d'entre-eux, Abdelmalek Sellal, ex-Premier ministre, a redit à Sétif, dans l'est algérien, là où Bouteflika avait tenu son dernier discours promettant la transition en faveur des jeunes, il y a deux ans presque jour pour jour, que «Bouteflika va bien, l'Algérie va bien...»

    Dimanche à 
    , un autre de ses lieutenants, le ministre de l'Industrie, ancien leader de l'opposition RCD, Amara Benyounes, l'a assuré à son tour, tentant de mettre fin aux attaques sur l'état de santé du président candidat. «Il va bien, sa santé s'améliore régulièrement», a-t-il déclaré sur TV5 Monde. 

    «C'est quelqu'un dont les fonctions mentales fonctionnent très bien, il a un problème de rééducation fonctionnelle, il est en train de poursuivre sa rééducation, ça s'améliore de jour en jour, mais sa tête fonctionne très bien», a ajouté le porte-parole, venu à Paris participer à un meeting près de la Porte-Maillot, après Lille où la réunion avait été perturbée par des opposants au quatrième mandat de Bouteflika. Et d'annoncer: «Le peuple algérien va le voir et va l'entendre. Je ne sais pas la forme qu'il va choisir mais il va s'exprimer».
     
    Il y a tout juste trois mois, alors que le 
    président algérien était de retour pour quatre jours à l'hôpital du Val-de-Grâce, à Paris, pour une «visite de routine», selon Alger, le même message rassurant avait été adressé par des communiqués à la presse locale qui s'inquiétait de l'absence du chef de l'Etat et sur ses capacités à gérer les affaires du pays.

    «On se joue de la santé d’un homme pour des raisons politiciennes», selon un ex-chef du gouvernement

    Depuis, seules quelques images savamment orchestrées par la présidence et la télévision publique, ont été diffusées lors des rares réceptions de personnalités étrangères.
    Des images parodiées largement sur les réseaux sociaux. Ces apparitions furtives ont provoqué l'ire de l'opposition, qui dénonce une «mascarade» du pouvoir désireux, selon elle, de maintenir un homme malade à la tête de l'Etat. Un ancien Premier ministre algérien, Sid Ahmed Ghozali, résume ainsi cette protestation à l'issue de la réception du secrétaire d'Etat américain, John Kerry, jeudi dernier, par Bouteflika. La scène diffusée au JT national a ému l'ex-chef du gouvernement. 

    «Je suis très malheureux, en tant qu’Algérien, de voir comment on se joue de la santé d’un homme pour des raisons politiciennes. L’exposer de cette manière n’est pas glorieux pour nous. Sur le plan humain, ça me fait de la peine et, sur le plan politique, je trouve que l’on donne une image qui n’est pas glorieuse de notre pays, qui n’est pas conforme à notre niveau historique», a déclaré Ghozali au journal El Watan. Sur internet, la campagne algérienne se joue avec gravité et beaucoup d'humour aussi. Les commentaires sont souvent explosifs. L'élection se déroulera le 17 avril. Et Abdelaziz Bouteflika est donné largement favori. Son principal challenger, Ali Benflis, qui fut son ancien Premier ministre, affirme que son «adversaire, c'est la fraude».

    <btn_noimpr style="margin: 0px; padding: 0px; font-family: tahoma, arial; font-size: 15px; background-color: rgb(255, 255, 255);"></btn_noimpr><btn_noimpr style="margin: 0px; padding: 0px; font-family: tahoma, arial; font-size: 15px; background-color: rgb(255, 255, 255);"></btn_noimpr>

    LeParisien.fr


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique