• Appel à l'aide d'urgence pour le Sahel

    Appel à l'aide d'urgence pour le Sahel, où la crise alimentaire se profile

    LEMONDE.FR avec AFP | 09.12.11 | 13h29   •  Mis à jour le 09.12.11 | 13h49

    De la Mauritanie au Tchad, les récoltes et les troupeaux souffrent du déficit pluviométrique de 2011.

    De la Mauritanie au Tchad, les récoltes et les troupeaux souffrent du déficit pluviométrique de 2011.AFP/ISSOUF SANOGO

    Des agences de l'ONU ont lancé un appel à l'aide d'urgence, vendredi 9 décembre, à Genève en faveur du Sahel, où la situation alimentaire ne cesse de se dégrader. "Alors que les craintes d'une crise alimentaire au Sahel en 2012 se confirment, une assistance rapide est aujourd'hui nécessaire", a déclaré une porte-parole de l'OCHA, l'Office des Nations unies chargé de la coordination des affaires humanitaires.

    Le problème principal vient de la situation financière des habitants, et donc de leur possibilité d'acheter de la nourriture. Leur situation "s'est beaucoup aggravée", a indiqué l'OCHA. De nombreux migrants qui étaient installés en Libye sont rentrés au pays, et n'envoient donc plus d'argent à leurs familles.

    Plusieurs pays de la région, le Niger, la Côte d'Ivoire, le Tchad, le Liberia, la Centrafrique, le Soudan du Sud, et le Soudan se "préparent à lancer leur appel de fonds pour 2012", a encore indiqué l'OCHA.

    PLUS D'UN MILLION D'ENFANTS MENACÉS

    Pour sa part, l'Unicef a annoncé la préparation d'un grand plan d'intervention dans huit pays du Sahel pour 2012 où plus d'un million d'enfants seront cette année-là menacés par la malnutrition. L'Unicef se prépare à "ce défi majeur" et pour leur venir en aide a lancé un appel pour 65,7 millions de dollars. "Mais ce montant va être augmenté progressivement, pour assurer la fourniture d'une aide sur toute l'année 2012", indique l'organisation.

    Cette aide ne comprend pas seulement de la nourriture mais aussi des programmes de santé, la fourniture d'eau potable, ainsi que des aides pour la protection et l'éducation des enfants déplacés avec leurs familles. "La crise touchant les enfants est une énorme défi pour nous, nous ne publions pas ce genre d'alerte à la légère, mais l'ampleur du phénomène demande une réponse appropriée qui doit commencer maintenant", a déclaré David Gressly, directeur de l'Unicef pour cette région.

    C'est au Niger, où 330 600 enfants de moins de 5 ans sont menacés, que la situation est la plus grave. Le gouvernement nigérien a déjà indiqué que la moitié des villages du pays sont concernés par l'insécurité alimentaire. D'autres régions et pays sont également touchés, comme le Tchad, le nord du Nigeria, le nord du Cameroun, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie et le nord du Sénégal.

    >> Lire le décryptage "Sahel : quatre mois pour éviter la crise alimentaire" (abonné)

    Sécheresse et famine en Afrique

    Parmi les 26 pays les plus affectés par la faim (sur un total de 122 pays pour lequel l'indice a été calculé), les quatre qui présentent un indice "très alarmant", se situent tous en Afrique subsaharienne. Compte-rendu Un rapport identifie 26 pays fortement touchés par la faim


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :