• Attentat à Ankara : les Etats-Unis dénoncent une « perversion »

    Attentat à Ankara : les Etats-Unis dénoncent une « perversion »

    Le Monde.fr avec AFP | <time datetime="2015-10-10T17:38:57+02:00" itemprop="datePublished">10.10.2015 à 17h38</time> • Mis à jour le <time datetime="2015-10-10T22:37:41+02:00" itemprop="dateModified">10.10.2015 à 22h37</time>

    <figure class="illustration_haut " style="width: 534px"> Les condamnations de la communauté internationale ont afflué après l’attentat qui a fait, à samedi 10 octobre à Ankara, au moins 95 morts et des dizaines de blessés. </figure>

    Les condamnations de la communauté internationale ont afflué après l’attentat qui a fait, à samedi 10 octobre à Ankara, au moins 95 morts et 246 blessés.

    François Hollande a condamné dans un communiqué « l’odieux attentat terroriste ». « Le président de la République adresse toutes ses condoléances au peuple turc » suite à cette attaque, la plus grave jamais perpétrée dans la capitale turque, qui a visé une manifestation pour la paix organisée par l’opposition prokurde.

    Lire aussi : L’attentat d’Ankara commis très probablement par deux kamikazes

    « Face à l’horreur, soutien et solidarité aux familles des victimes de l’attentat d’Ankara. Ensemble contre le terrorisme », a réagi de son côté le premier ministre Manuel Valls, sur Twitter.

     

    Les Etats-Unis dénoncent une « perversion »

    Les Etats-Unis ont condamné une attaque « terroriste horrible ». « Le fait que cette attaque ait eu lieu avant un rassemblement pour la paix souligne la perversion de ceux qui sont responsables », a affirmé la Maison Blanche dans un communiqué.

    « Si les indices d’attaques terroristes se confirment, il s’agit alors d’un acte particulièrement lâche, dirigé directement contre les droits civiques, la démocratie et la paix », a quant à elle déclaré Angela Merkel dans un message adressé au premier ministre turc Ahmet Davutoglu.

    Mme Merkel se dit convaincue que « le gouvernement turc et l’ensemble de la société turque » vont « opposer une réponse de détermination et de démocratie à la terreur ».

    Lire aussi : L’attentat d’Ankara jette une ombre sur les prochaines législatives en Turquie

    « Il s’agit manifestement pour les auteur de créer un climat de peur et d’intimidation avant les élections, ainsi que d’attiser la haine et la discorde » a pour sa part affirmé un plus tôt le ministre allemand des affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier dans un autre communiqué.

    Le premier ministre grec, Alexis Tsipras, a utilisé Twitter pour présenter ses « condoléances aux familles des victimes » et rappeler sa « solidarité avec [ses] voisins pour la paix et la démocratie ».


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :