• Birmanie: Le gouvernement assouplit l'accès aux sites internet étrangers

    Birmanie: Le gouvernement assouplit l'accès aux sites internet étrangers

    Mis à jour le 15.09.11 à 16h12

    Les autorités birmanes ont levé jeudi les interdictions frappant des sites d'actualité sur internet de premier plan, y compris certains contrôlés par des détracteurs du régime militaire.

    Elles ont en outre permis à nouveau l'accès au site de vidéo en ligne YouTube.

    Les sites internet de plusieurs grands médias étrangers comme Reuters, le Bangkok Post et le Singapore Straits, de même que ceux des services en langue birmane de La Voix de l'Amérique, de la BBC et de La Voix démocratique de Birmanie (gérée par des exilés) sont désormais accessibles.

    Les sites de Reuters et d'autres grands médias avaient été bloqués en pleine répression du mouvement de contestation lancé en 2007 à l'initiative des moines bouddhistes.

    «Des changements se profilent à l'horizon en Birmanie»

    Cette mesure survient au lendemain de la fin de la première visite en Birmanie de l'émissaire spécial des Etats-Unis. Elle coïncide aussi avec la Journée internationale de la Démocratie lancée par les Nations unies, un événement célébré à Rangoon, la capitale économique, par Aung San Suu Kyi.

    «Des changements se profilent à l'horizon en Birmanie», a déclaré la chef de l'opposition et lauréate du prix Nobel de la paix devant des partisans massés devant le siège de son parti.

    La télévision birmane reste cependant placée sous un contrôle très strict du pouvoir dans ce pays où les journalistes étrangers ne peuvent pas, en grande partie, faire légalement leur travail d'information.
     

    Reuters

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :