• Bruxelles attend un « programme de réformes ambitieux » de la France

    Bruxelles attend un « programme de réformes ambitieux » de la France

    Le Monde.fr avec AFP | <time datetime="2015-02-25T18:06:06+01:00" itemprop="datePublished">25.02.2015 à 18h06</time> • Mis à jour le <time datetime="2015-02-25T18:28:48+01:00" itemprop="dateModified">25.02.2015 à 18h28  lien </time>

    <figure class="illustration_haut " style="width: 534px">

     

    Pierre Moscovici, commissaire européen chargé de l'économie, et le vice-président de la Commission chargé de l'euro, Valdis Dombrovskis. </figure>

    Deux ou trois ans ? La Commission européenne a tranché mercredi 25 février, en n'accordant à la France qu'un délai de deux ans pour ramener son déficit public sous la barre des 3 % de produit intérieur brut (PIB), soit jusqu'en 2017, en pleine année électorale.

    Lire : La France n'aura que deux ans pour ramener son déficit sous 3 % du PIB

    Pour parvenir à remplir ces objectifs – réaffirmés par Michel Sapin –, la Commission européenne attend de la France qu'elle présente en avril « un programme national de réformes ambitieux » qui contribuera à réduire son déficit public, a indiqué le commissaire européen Pierre Moscovici lors d'une conférence de presse.

    « La France a déjà annoncé plusieurs réformes, ce sont des pas dans la bonne direction », a estimé l'ancien ministre de l'économie français, ajoutant que le programme à venir serait évalué par Bruxelles en mai.

    SAPIN RÉAFFIRME LE MÊME OBJECTIF

    S'il était acquis, depuis six mois, que Paris n'afficherait pas un déficit sous les 3 % en 2015, la question était de savoir quel nouveau délai lui accorder pour atteindre cet objectif. Bruxelles « a décidé de proposer une nouvelle recommandation à la France avec une nouvelle échéance en 2017 », a annoncé mercredi le vice-président de la Commission chargé de l'euro, Valdis Dombrovskis.

    Revenir sous 3 % du produit intérieur brut, « tel est exactement l'objectif que le gouvernement s'était fixé dans la loi de finances », a réagi Michel Sapin quelques minutes après l'annonce de Bruxelles. Dans un entretien au Monde en décembre, le ministre des finances français affirmait déjà que le pays serait « sous les 3 % de déficit en 2017 »

    Lire (édition abonnés) : Michel Sapin : « Nous serons sous les 3 % de déficit en 2017 »


     

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :