• Burkina Faso: grosse confusion au sommet

    Burkina Faso: grosse confusion au sommet

    17 sept 2015 lien
    Burkina Faso: grosse confusion au sommet

    Le Régiment de sécurité présidentielle (RSP), a encore manifesté son mécontentement ce mercredi 16 septembre à Ouagadougou. Et de la manière la plus spectaculaire en séquestrant le président, son Premier ministre  et deux ministres lors du traditionnel conseil des ministres qui se tenait au palais présidentiel de Kosyam.

    La «prise d’otages» qui s’est déroulée au tour de 12 heures a tenu les Burkinabè en haleine  jusqu’au bout de la nuit. Coup d’Etat, bruits de bottes pour de l’argent? Rien n’est encore clair. En tout cas pas au moment où nous tracions ces lignes.

    En choisissant de faire, pour la quatrième fois, irruption en plein conseil des ministres, quel message veut faire passer le RSP? En tout cas, une grande partie des populations burkinabè informées de la situation est sortie, une fois encore, dans les rues de la capitale politique Ouagadougou et à Bobo-Dioulassso, la capitale économique. Des coups de feu assez nourris ont été entendus pendant de longues heures dans le quartier de la présidence.  Une manière pour les militaires de dissuader la foule en colère d’arriver jusqu’au palais présidentiel où ils tenaient les membres de l’exécutif.

    Mais le moins que l’on puisse dire c’est que cette confusion politique provoquée par des militaires remet au goût du jour la nécessité pour le Burkina de trouver une solution à l’avenir de ce corps. Ceci explique-t-il cela? Ce qui est sûr c’est que le divorce est désormais consommé entre le RSP et le gouvernement de transition. Il faut craindre que ce coup de force inattendu, à moins d’un moins de la tenue des élections présidentielle et législatives ne compromettent la transition en cours.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :