• Chalon-sur-Saône: Il n'y aura pas de menu de substitution sans porc dans les cantines

    Société

    JUSTICE La justice a rejeté le recours contre la suppression du menu de substitution sans porc dans les cantines scolaires...

    Chalon-sur-Saône: Il n'y aura pas de menu de substitution sans porc dans les cantines

     

     

    <figure class="oembed oembed-photo" data-src-format="photo" role="group"> Une cantine dans un collège de Saône-et-Loire, en 2011 <figcaption>Une cantine dans un collège de Saône-et-Loire, en 2011 - Jeff Pachoud AFP</figcaption> </figure>

     

     

    L.C.

    La justice a rejeté mercredi le référé réclamant la suspension de la décision du maire Les Républicains de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, de supprimer le menu sans porc dans les cantines de la ville. Saisi par la ligue de défense judiciaire des musulmans, qui avait introduit un recours en référé suspension le 23 juillet 2015, le tribunal administratif de Dijon a décidé rejeter cette requête. Dès la rentrée prochaine, les élèves de Chalon-sur-Saône ne se verront plus proposer de menu de substitution.

    «Une seule tranche de jambon»

    La maire de Chalon a obtenu gain de cause notamment grâce à la liste des menus programmés à partir de la rentrée scolaire jusqu'aux vacances d'automne. «Une seule tranche de jambon, servie en entrée le 15 octobre pouvait faire polémique», rapporte le site Info-Chalon.

    Le tribunal a donc estimé que, « eu égard au contenu des menus proposés aux enfants et aux mesures d’information mises en place à l’attention des familles, l’accès aux services de restauration scolaire de l’ensemble des usagers y compris les enfants de confession musulmane ne paraît pas compromise ».

    « Il n’apparaît pas que la décision contestée serait susceptible de porter une atteinte suffisamment grave à un intérêt public, à la situation de l’association requérante ou aux intérêts qu’elle entend défendre ».

    Réaction du maire

    Le maire s'est réjoui de cette décision ce jeudi. «Première victoire pour la laïcité !», a-t-il écrit sur Twitter.

     

    La décision de Gilles Platret, annoncé mi-mars, prévoyant la fin dès la prochaine rentrée scolaire du menu de substitution au porc dans les cantines de la ville au nom de la laïcité, a déclenché une vive polémique, y compris dans son propre camp.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :