• Comme prévu, l'objet céleste 2005 YU55 est passé sans casse au large de la Terre

    Comme prévu, l'objet céleste 2005 YU55 est passé sans casse au large de la Terre

    LEMONDE.FR avec AFP | 09.11.11 | 06h53

     

    Image radar de l'astéroïde 2005 YU55 prise par la NASA lundi 7 novembre.

    Image radar de l'astéroïde 2005 YU55 prise par la NASA lundi 7 novembre.AFP/-

    L'objet céleste de 400 mètres de diamètre, baptisé 2005 YU55, un astéroïde de la taille d'un porte-avions a frôlé comme prévu la Terre mardi soir. Il est le plus gros objet céleste à s'approcher aussi près de notre planète depuis 35 ans, mais sans jamais présenter de risque de collision, a assuré la NASA. 2005 YU55, "s'est approché comme attendu au plus près à 23h28 GMT précisément", a indiqué à DC Agle, porte parole du Jet Propulsion Laboratory de la NASA à Pasadena.

    L'astéroïde est ainsi passé à 319 000 km de la surface de la Terre (324 600 km de son centre), soit moins que la distance séparant notre planète de la Lune. Sa vitesse est estimée à 46 600 km/h. Les effets gravitationnels de cet astéroïde n'ont pas été perceptibles sur la Terre, y compris sur les marées ou les plaques tectoniques, selon l'agence spatiale américaine. L'astéroïde 2005 YU55 se trouve sur une orbite qui le fait passer à intervalles réguliers dans le voisinage de la Terre, de Vénus et de Mars. Mais mardi il a croisé au plus près de notre planète depuis au moins 200 ans. La prochaine fois qu'un astéroïde aussi grand devrait s'approcher à une distance comparable de la Terre sera en 2028, précise la Nasa.

    Des observations de l'astéroïde effectuées en 2010 avec le radiotélescope américain d'Arecibo, à Porto Rico, indiquent qu'il s'agit d'un objet de forme approximativement sphérique et tournant lentement sur lui-même, en 18 heures. Sa surface est plus noire que le charbon. L'astéroïde n'est pas visible à l'oeil nu et les astronomes amateurs, nombreux mardi, devaient être équipés d'un télescope avec une ouverture d'au moins 15 centimètres et se trouver de préférence en Europe occidentale ou en Amérique du Nord, les lieux d'observation les plus favorables. Sur une période dix heures l'astéroïde devait traverser 70 degrés de la voûte céleste vers l'est, croisant plusieurs constellations.

    L'astéroïde 2005 YU55, découvert il y a près de six ans par l'astronome américain Robert McMillan de l'Université d'Arizona, est l'un des quelque 8 500 objets — astéroïdes et comètes — dont l'orbite passe dans le voisinage de la Terre qui ont été à ce jour découverts et catalogués par la NASA. L'agence spatiale calcule leur orbite pour déterminer s'ils représentent un danger pour la Terre. Dans un récent rapport, elle a révisé à la baisse le nombre de gros astéroïdes proches de notre planète et surtout ceux de taille moyenne capables d'anéantir une grande agglomération. Ces estimations résultent du recensement le plus exact fait à ce jour des objets rocheux tournant à moins de 195 millions de km autour du Soleil et se trouvant assez proches de l'orbite terrestre, précisait l'agence spatiale américaine.
    La NASA a déjà recensé 93 % des plus gros astéroïdes —au moins un kilomètre de diamètre — se trouvant près de la Terre, un objectif fixé par le Congrès américain en 1998.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :