• Corruption à la Fifa : la réélection de Sepp Blatter en question

    Corruption à la Fifa : la réélection

    de Sepp Blatter en question

    Au lendemain de l'arrestation de sept cadres de l'organisation, des voix appellent au report de l'élection du président de la Fifa, où le sortant Sepp Blatter est grand favori.

    lien

    <figure id="image_1064011">

    Sepp Blatter à Zürich (Suisse), le 3 septembre 2013.

    <figcaption>Sepp Blatter à Zürich (Suisse), le 3 septembre 2013. (ARND WIEGMANN / REUTERS)</figcaption></figure><section class="byline clearfix"> Par

    Mis à jour le <time datetime="2015-05-28T09:50:49+02:00" itemprop="dateModified">28/05/2015 | 09:50</time> , publié le <time datetime="2015-05-28T09:50:49+02:00" itemprop="datePublished">28/05/2015 | 09:50</time>

    </section><section class="share">
    •  
    •  
    •  
    </section>

    Sepp Blatter pourra-t-il tenir ? Le nom de l'actuel président de la Fifa, secouée par des soupçons de corruption massive dans ses rangs, est sur toutes les lèvres jeudi 28 mai. La question de son maintien à la tête de l'organisation, qui doit être entériné vendredi lors d'un vote sans surprise, se pose.

    • Sept des membres les plus influents de la Fifa ont été arrêtés, mercredi en Suisse, dans le cadre d'une enquête américaine sur d'importants soupçons de corruption en lien avec les droits télévisuels et marketing des tournois aux Etats-Unis et en Amérique du Sud. En parallèle, une enquête a été ouverte en Suisse sur les conditions d'attribution des deux prochaines Coupes du monde, en Russie et au Qatar.

    • Des proches de Sepp Blatter, président de la Fifa, figurent parmi les personnes visées. Ce dernier n'est pas mis en cause lui-même, mais beaucoup, dont la confédération européenne, l'UEFA, ont demandé un report de l'élection à la présidence de la Fifa, prévue vendredi. Le dirigeant suisse de 79 ans brigue un cinquième mandat, alors que son bilan est entaché de nombreux scandales.

    • Le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, a pourtant laissé entendre jeudi qu'il maintiendrait sa confiance aux équipes en place à la Fifa, "Nos rapports avec la Fifa sont de grande qualité", a-t-il précisé, sachant gré à la Fifa d'avoir attribué à la France l'organisation de la Coupe du monde féminine en 2019.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :