• Crash A320: stupeur après les révélations sur le copilote

    SYNTHESE. Crash A320: stupeur après les révélations sur le copilote

    Publié le jeudi 26 mars 2015 à 22h40 lien 

     

     

    Ce qui semble être un bout de la carlingue, l'un des rares débris d'importance.Photo: EPA

    Partager

    Les raisons pour lesquelles le copilote allemand, Andreas Lubitz, aurait délibérément projeté l'avionau sol restent inconnues. Des perquisitions ont eu lieu aux deux domicile du jeune homme dans la soirée de jeudi.

    >> LIRE AUSSI. Crash A320: ce qu'il faut retenir de la conférence de presse du procureur

    Il a 28 ans et il s'appelle Andreas Lubitz. C'est ce qu'a révélé le Procureur de Marseille ce jeudi matin lors d'une conférence de presse. Depuis, des éléments ont peu à peu émergé sur la personnalité du jeune copilote.

    Jeune homme sportif, "très compétent", "rêvant de voler" et apparemment sans histoires, Andreas Lubitz avait effectué 630 heures de vol et avait été embauché en septembre 2013 par Lufthansa. Il y a 6 ans, le pilote avait brièvement interrompu sa formation, avant de la reprendre quelques mois plus tard. Le patron de la Lufthansa a précisé que le pilote avait "avait passé tous les tests psychologiques" au cours de son cursus.

    Des policiers ont procédé à des perquisitions jeudi soir aux deux domiciles du jeune homme. "Les perquisitions concernent aussi bien l'appartement du copilote à Düsseldorf que son logement à Montabaur, a indiqué à l'AFP le procureur Ralf Herrenbrück.

    >> LIRE AUSSI. Ce qu'on sait d'Andreas Lubitz, le copilote qui a crashé l'A320

    Les enquêteurs ont pu établir que le copilote a profité de l'absence du commandant de bord pour amorcer la descente de l'appareil. Il aurait refusé de rouvrir la porte au retour du pilote. Le copilote "a volontairement permis la chute de l'avion", a ajouté M. Robin. Le procureur a écarté toutefois l'hypothèse d'un acte terroriste, arguant qu'il n'était pas répertorié en tant que tel par les autorités allemandes.

    "Cette tragédie prend une dimension totalement inconcevable", a réagi la chancelière allemande Angela Merkel dans une courte déclaration à la presse: "Cela va au-delà de l'entendement".

    Dans la foulées de ces révélations, plusieurs compagnies aériennes comme EasyJet ont annoncé imposer la présence obligatoire de deux pilotes dans le cockpit. Les gouvernements canadien et allemand ont annoncé vouloir imposer cette procédure à toutes leurs compagnies aériennes.

    >> VIDEO. A quoi ressemble le cockpit d'un A320 et comment il est sécurisé

    Les familles des victimes se sont rendues jeudi près des lieux du crash, après avoir atterri à Marseille. En deux groupes distincts -familles des membres de l'équipage d'un côté, familles des passagers de l'autre- elles se sont recueillies dans les deux chapelles ardentes érigées dans les deux villages du Vernet et de Seyne-les-Alpes.

    <time title="2015-03-26 22:11:34">22:11</time>  Crash A320 : la fédération allemande du secteur aérien veut imposer la règle des deux personnes dans le cockpit

    La fédération allemande du secteur aérien (BDL) a annoncé jeudi soir vouloir à l'avenir imposer la règle des deux personnes dans le cockpit, à la suite du crash de l'A320 de Germanwings.

    Interrogée par l'AFP, une porte-parole de cette fédération qui représente les acteurs économiques du secteur aérien, a "confirmé" cette annonce faite par le président de la fédération, Matthias von Randow.

    <time title="2015-03-26 21:26:05">21:26</time>  Les dernières minutes avant le crash à bord de l'A320

    <time title="2015-03-26 20:30:54">20:30</time>  Crash A320 : deux personnes obligatoirement dans le cockpit pour toutes les compagnies canadiennes (gouvernement)

    Le gouvernement a annoncé que la présence de deux personnes dans le cockpit en permanence allait être étendue à toutes les compagnies aériennes canadiennes.

    Cette information intervient après que la compagnie Air Transat s'y était engagée plus tôt dans l'après-midi.

    <time title="2015-03-26 20:29:23">20:29</time>  Les autocars acheminant les familles de victimes ont quitté les environs du crash (journaliste AFP)

    Les autocars qui ont transporté les familles des victimes pour se recueillir à proximité des lieux du crash sont repartis peu après 20H00, ont constaté des journalistes de l'AFP.
    "L'immense majorité des familles des victimes est repartie", a précisé à l'AFP Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur.

    View image on TwitterView image on Twitter

    les familles des victimes ont laissé aux pieds de la stèle, des bougies, des fleurs ...des photos


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :