• Dieudonné en correctionnelle pour provocation à la haine raciale

    <nav class="nav_filariane"> </nav>

    <header>

    Dieudonné en correctionnelle

    pour provocation

    à la haine raciale

    Le Point - Publié le <time datetime="2015-05-22T19:23" itemprop="datePublished" pubdate=""> 22/05/2015 à 19:23</time>

    Le polémiste Dieudonné va de nouveau comparaître en correctionnelle pour provocation à la haine raciale et injure publique à caractère racial.

    lien

    <figure class="media_article panoramique" itemprop="associatedMedia" itemscope="" itemtype="http://schema.org/ImageObject"> Dieudonné et son avocat Sanjay Mirabeau, le 4 février 2015. <figcaption>

    Dieudonné et son avocat Sanjay Mirabeau, le 4 février 2015. © Miguel Medina / AFP

    </figcaption></figure>
    </header>

    Le parquet de Paris l'a cité à comparaître au terme d'une enquête préliminaire qui avait été lancée après un signalement du préfet de police de Paris à l'été 2014. Un nouveau signalement avait été fait le 20 février dernier après une autre représentation. Lors d'un spectacle tenu au théâtre de la Main d'or, Dieudonné avait discouru sur le rôle qu'il attribue aux juifs dans la traite des Noirs et ironisé sur le génocide commis par les nazis, selon une source proche de l'enquête. Il avait également parlé des "juifs, éternelles victimes en pyjama à qui on a piqué un Picasso", a précisé cette source. "On apportera toute contestation utile à l'audience", a commenté l'avocat de Dieudonné, Me Jacques Verdier. La date du procès n'a pas encore été fixée.

    Multirécidiviste de l'injure et de la provocation

    "Nous prônerons les valeurs et les idéaux républicains de la Licra à l'audience et nous rappellerons que, face à ce multirécidiviste de l'injure et de la provocation à la haine, force doit rester à la loi", a réagi, pour sa part, le conseil de l'association, Me David-Olivier Kaminski. Dieudonné a déjà été condamné à plusieurs reprises pour antisémitisme. La dernière condamnation remonte au 19 mars 2015, après s'en être pris au journaliste de France Inter Patrick Cohen en ces termes : "Quand je l'entends parler, Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à gaz... Dommage."

    Quelques jours plus tôt, il avait été condamné à de la prison avec sursis pour son message "Je me sens Charlie Coulibaly", posté sur Facebook le 11 janvier, alors que des millions de personnes venaient de défiler en France contre les attentats. La justice s'intéresse également à ses comptes. Il a été mis en examen début mai pour organisation frauduleuse d'insolvabilité dans l'objectif de ne pas payer des dommages et intérêts à la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme). La cour d'appel doit se prononcer sur la demande des propriétaires d'expulser Dieudonné du théâtre de la Main d'or où il se produit depuis quinze ans. Cette demande a été renvoyée à plusieurs reprises pour des questions de procédure.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :