• Dmitri Medvedev invite les Russes à choisir un parlement stable

    Dmitri Medvedev invite les Russes à choisir un parlement stable

    02-12-11 à 20:15 Réagir

     

    MOSCOU (Reuters) - Le président russe, Dmitri Medvedev, a appelé vendredi ses concitoyens à soutenir massivement le parti Russie Unie de Vladimir Poutine lors des législatives afin d'élire un parlement stable et solide capable de défendre les intérêts de la nation.

    Le scrutin de dimanche est déterminant pour l'avenir, a-t-il dit rappelant qu'il fallait tirer les leçons du passé, lorsque la Douma était paralysée par les divisions dans les années 90.

    "Allons-nous avoir un organe législatif déchiré par des divergences inconciliables et incapable de prendre une décision, comme nous en avons malheureusement connu dans notre histoire ?" s'est-il interrogé dans une allocution nationale.

    "Ou allons-nous avoir une législature efficace dans laquelle la majorité est composée d'hommes politiques responsables qui peuvent contribuer à améliorer la qualité de vie de notre peuple, et dont l'action est guidée par l'intérêt des électeurs et l'intérêt national ?" a-t-il ajouté.

    Russie Unie est donné largement favori de ce scrutin mais il devrait perdre sa majorité qualifiée des deux tiers, les électeurs ayant montré des signes d'apathie et de lassitude depuis que Vladimir Poutine a annoncé qu'il serait candidat à un nouveau mandat présidentiel l'an prochain.

    Suivant le plan mis au point par Vladimir Poutine et annoncé en septembre, Dmitri Medvedev deviendrait Premier ministre dans l'hypothèse très probable d'une victoire de l'actuel chef du gouvernement lors du scrutin prévu en mars.

    SEPT PARTIS

    Les partis d'opposition ont dénoncé le fait que Russie Unie bénéficiait d'un traitement de faveur, notamment en temps d'antenne, de la part de la télévision et ont mis en garde contre de possibles irrégularités.

    Le journal Kommersant tient un décompte précis du temps accordé à chaque formation politique à la télévision et Russie Unie arrive largement en tête avec plus d'une heure devant le parti Iakoblo qui a bénéficié de dix minutes.

    "Conformément à la loi, les conditions ont été créées pour une compétition libre et équitable", a affirmé Dmitri Medvedev.

    "Si nous offrons aux gens devant leur télé le spectacle de gens qui s'affrontent et se crêpent le chignon comme dans certains pays voisins, nous ne pourrons pas travailler de manière cohérente et efficace", a déclaré Vladimir Poutine en visite à Saint-Petersbourg.

    "Si les gens veulent voir un spectacle, ils n'ont qu'à aller au cirque, au théâtre ou au cinéma", a-t-il dit avant de partir dans un éclat de rire et de serrer la main à un ouvrier de chantier naval.

    De nombreux électeurs, lassés par les promesses non tenues des hommes politiques, ont indiqué qu'ils n'entendaient pas se rendre aux urnes estimant que le scrutin est tronqué.

    La cote de popularité du Premier ministre a baissé et, fait rare, il a été hué lors de son apparition à un rassemblement sportif d'arts martiaux à Moscou le mois dernier.

    Sept partis sont en lice.

    Le principal gagnant de ces législatives devrait être Guennadi Ziouganov dont le parti communiste demeure une force d'opposition 20 ans après l'effondrement de l'empire soviétique, montrent les enquêtes d'opinion. Le PC devrait prendre la deuxième place dans les suffrages, loin derrière Russie Unie.

    Thomas Grove, Pierre Sérisier pour le service français, édité par Gilles Trequesser


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :