• Egypte : trois journalistes d?Al Jazeera condamnés à de la prison ferme

    Egypte : trois journalistes d’Al Jazeera

    condamnés à de la prison ferme

    29 Août 2015, 13h07 | MAJ : 29 Août 2015, 16h28     lien
     
     
    <figure> ILLUSTRATION. Peter Greste et Mohamed Bahed en juin 2014 dans le box des accusés <figcaption class="articleChapeau ">ILLUSTRATION. Peter Greste et Mohamed Bahed en juin 2014 dans le box des accusés (AFP/KHALED DESOUKI.)</figcaption> </figure>

    Malgré les appels à la clémence de la communauté internationale, un tribunal du Caire a condamné à trois ans de prison ferme les trois journalistes de la chaîne qatarie Al Jazeera.

    L’Australien Peter Greste, le Canadien Mohamed Fahmy et l’Egyptien Baher Mohamed ont été reconnus coupables d’avoir «diffusé de fausses informations» et d’avoir travaillé au Caire sans les autorisations nécessaires.

    <aside class="bloc m10t" id="complements">

    Sur le même sujet

    <article class="article_list article76x45 img16-9">
    <figure> EN IMAGES. Amal Clooney : accueil de rock star à Athènes </figure>
    </article> <article class="article_list article76x45 img16-9">
    <figure> Syrie : les deux journalistes auraient été tués délibérément  </figure>
    </article>
    </aside>

    Le juge a même affirmé «qu’ils n’étaient pas des journalistes» car ils n’étaient pas déclarés comme tels auprès des autorités compétentes.

    Les reporters étaient accusés d'avoir soutenu dans leur couverture médiatique les Frères musulmans, la confrérie de l'ex-président islamiste Mohamed Morsi, destitué par l'armée en 2013.

    Pour Amal Clooney, avocate du journaliste canadien, « la seule issue juste de ce procès c'était un acquittement». La conseil a souligné «le manque de preuves».

    Lors d'un premier procès en juin 2014, Fahmy et Greste avaient écopé de sept ans de prison et Mohamed de dix ans. Mais la Cour de cassation avait annulé les condamnations des journalistes employés par l'antenne anglophone d'Al-Jazeera, ordonnant un nouveau procès. Depuis, Greste a été expulsé vers l'Australie. 

    Le Canada a exigé la libération «immédiate et sans condition» de Mohamed Fahmy, journaliste canadien de la chaîne. «Le gouvernement du Canada continue de demander au gouvernement égyptien d'utiliser tous les moyens à sa disposition pour résoudre le cas de M. Fahmy et permettre son retour immédiat au Canada», a déclaré la secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Lynne Yelich, déçue par la condamnation.

    Selon le Committee to Protect Journalists (CPJ), au moins 18 journalistes, essentiellement accusés d'appartenir aux Frères musulmans, sont derrière les barreaux en Egypte. 



    VIDEO. En Australie, Peter Grest réagit au verdict du tribunal égyptien.
     

    Le directeur exécutif d'Al-Jazeera English, Giles Trendle, a dénoncé un «verdict scandaleux et répugnant». «Nous sommes choqués», a-t-il ajouté à la télévision. Pour lui, tout est question de liberté de la presse.



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :