• Ferme des 1.000 vaches: poursuite du blocage et menace de durcissement

    Ferme des 1.000 vaches: poursuite du blocage et menace de durcissement

     

    Créé le 14/09/2014 à 16h30 -- Mis à jour le 14/09/2014 à 16h40    lien 

    <aside>Les premières vaches laitières de la controversée "ferme des 1.000 vaches" à Drucat, dans la Somme, après leur arrivée le 13 septembre 2014

    Les premières vaches laitières de la controversée "ferme des 1.000 vaches" à Drucat, dans la Somme, après leur arrivée le 13 septembre 2014 . AFP

    </aside>

    Drucat (France) - Les opposants à la ferme dite des 1.000 vaches ont poursuivi dimanche le blocage du site entamé samedi après l'arrivée des 150 premières vaches laitières, menaçant d'un blocage total si l'engagement formel de limiter le troupeau à 500 têtes n'est pas ratifié par écrit.

    «Pour l'instant, nous empêchons les camions et les bovins d'entrer ou de sortir du site mais nous laissons passer le personnel. Si d'ici à lundi soir, le promoteur de la ferme, Michel Ramery, ne s'engage pas par écrit à limiter à 500 le nombre de laitières, le blocage deviendra total», a déclaré à l'AFP le président de l'association locale d'opposants Novissen, Michel Kfoury.

    «Il faut une convention tripartite contresignée par un représentant de l'Etat, M. Ramery et nous-mêmes», a-t-il ajouté. Il était avec une vingtaine de militants de Novissen et de la Confédération paysanne, également hostile à ce fleuron de l'agriculture industrielle, à l'entrée du chemin de la ferme, à Drucat, à 5 km au nord d'Abbeville (Somme).

    Après l'arrivée dans la nuit de vendredi à samedi des 150 premières vaches et leur première traite, les adhérents de Novissen, jugeant illégal le démarrage de l'exploitation, avaient décidé de bloquer les entrées du site, avec l'appui de la Confédération paysanne.

    Bien que la préfecture de la Somme ait certifié que rien, sur le plan légal et réglementaire, ne s'opposait à ce que la ferme géante démarre, M. Kfoury avait exigé dès samedi soit le retrait des 150 vaches, soit, à défaut, la signature par les promoteurs de la ferme d'un document en limitant le nombre à 500.

    Le permis d'exploitation délivré en février 2013 n'autorise pour l'instant que 500 vaches laitières, plus quelques centaines de génisses, mais les installations peuvent accueillir 1.000 vaches en cas d'autorisation d'agrandissement. Celui-ci dépendra notamment du plan d'épandage des déchets de la ferme.

    M. Welter,le directeur de l'exploitation, qui avait rejeté immédiatement toute limitation de la capacité du site, a réitéré dimanche à l'AFP son «refus d'une convention tripartite».

    «Nous ne négocions qu'avec l'Etat», a-t-il ajouté avant de passer le barrage installé par Novissen.

    Quant à la perspective d'un blocage total, il a observé que «les entraves à la liberté du travail et à la liberté de circuler sont des infractions au regard de la loi».

     © 2014 AFP

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :