• Gaston Flosse relaxé dans l'affaire de l'atoll Anuanuraro

    Gaston Flosse relaxé dans l'affaire de l'atoll Anuanuraro

     

    Créé le 02/09/2014 à 21h29 -- Mis à jour le 02/09/2014 à 22h03
    <aside>Le président de la Polynésie française Gaston Flosse le 8 avril 2010 à Papeete

    Le président de la Polynésie française Gaston Flosse le 8 avril 2010 à Papeete GREGORY BOISSY AFP

    </aside>

    JUSTICE - Le Président de la Polynésie française était soupçonné d'avoir fait acquérir cet atoll à un prix surévalué par la collectivité pour venir en aide à l'homme d'affaire Robert Wan...

    Le Président de la Polynésie française Gaston Flosse a été relaxé mardi à Papeete dans l'affaire de l'atoll Anuanuraro. Gaston Flosse, qui présidait déjà cette collectivité d'outre-mer à l'époque des faits, en 2002, était soupçonné d'avoir fait acquérir l'atoll d'Anuanuraro par la Polynésie française pour venir en aide au roi de la perle noire Robert Wan, alors en difficulté financière.

    Les estimations du prix de l'atoll étaient passées d'1,2 à 6,4 millions d'euros en quelques semaines, avant que la collectivité ne l'achète 7,1 millions d'euros à Robert Wan, ami de Gaston Flosse et qui admet avoir financé son parti politique.

    Absent au délibéré

    A la fois président de la Polynésie française et sénateur (DVD), Gaston Flosse, 83 ans, n'a pas assisté au délibéré. Son avocat, Me François Quinquis, a estimé que l'opportunité d'acheter l'atoll, et son prix, relevaient exclusivement «de la compétence du politique».

    Le parquet avait requis à l'encontre de Gaston Flosse deux ans de prison ferme, cinq ans d'inéligibilité et 84.000 euros d'amende pour complicité par instruction et détournement de fonds publics.

    Lors du procès, en juin, plusieurs personnalités politiques locales de premier plan avaient comparu à ses côtés. Parmi elles, l'actuel président de l'assemblée locale Edouard Fritch, pressenti pour succéder à Gaston Flosse en cas d'inéligibilité. Mais aussi l'ancien président de la Polynésie française Gaston Tong Sang, ministre sous Gaston Flosse en 2002, devenu par la suite un adversaire politique. Tous les prévenus ont été relaxés.

     A.D. avec AFP

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :