• "Il y a urgence, la gauche se meurt", s'alarme Julien Dray

    <header class="article_header">

    "Il y a urgence, la gauche se meurt",

    s'alarme Julien Dray

    Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le <time datetime="2014-12-14 14:50:18" itemprop="datePublished" pubdate="">14/12/2014 à  14:50   lien </time><time datetime="" itemprop="dateModified"></time>

     

    "Il nous reste quelques mois, peut-être même quelques semaines, pour arrêter ce qui est en train de se passer", ajoute ce proche de François Hollande. 

    <aside class="toolbar">
    </aside> <figure class="ouverture">"Il y a urgence, la gauche se meurt", s'alarme Julien Dray<figcaption>

    Julien Dray réclame un "nouveau big bang de la gauche".

    afp.com/Lionel Bonaventure

    </figcaption></figure> </header>

    "La gauche se meurt." Six mois après le cri alarmiste lancé par Manuel Valls ("la gauche peut mourir"), Julien Dray, vice-président PS de la région Ile-de-France et intime de François Hollande, a tenu le même type de discours ce dimanche.  

    "Je pense qu'il y a urgence, la gauche se meurt", a-t-il affirmé dans l'émission "Le grand rendez-vous" (Europe 1/Le Monde/iTÉLÉ): "Ce que je ne veux pas, c'est que dans deux ans le bilan de ma vie militante, ça soit d'aller convaincre des électeurs de gauche de voter pour Nicolas Sarkozy parce qu'il faudra faire barrage à Marine Le Pen", a expliqué l'élu de l'Essonne. 

     
     

    Avant de poursuivre: "Il nous reste quelques mois, peut-être même quelques semaines, pour arrêter ce qui est en train de se passer, cette situation incroyable où la gauche passe plus de temps à se battre entre elle (...) où chacun distribue des brevets de gauche aux uns aux autres (...) où (se multiplient) les polémiques stupides auxquelles on ne comprend rien (...) alors on est de gauche quand on est pour cinq dimanches et on est de droite quand on est pour douze dimanches". 

    Il faut "un nouveau big bang à gauche"

    Le projet de loi sur l'activité, qui vise à étendre le travail dominical et ouvrir les professions réglementées, présenté mercredi par Emmanuel Macron, suscite de fortes réticences chez plusieurs élus socialistes, comme Martine Aubry, qui entendent peser pour le faire amender très sensiblement

    La principale pierre d'achoppement est le chiffre de 12 dimanches travaillés par an figurant dans le projet de loi, le PS souhaitant le ramener à "5 à 7 dimanches". 

    Reconnaissant que "des erreurs" "ont été commises", Julien Dray appelle à "un nouveau big bang à gauche". 

    "Dray n'a pas tort", estime Cambadélis

    Interrogé dans le "12/13 Dimanche" sur France 3 sur ces propos de Julien Dray affirmant que "la gauche se meurt", Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, a répondu: "Il n'a pas tort dans le sens où si nous sommes divisés, et nous le sommes avant les élections départementales, si nous sommes dans la criticaillerie des socialistes entre eux ou des formations politiques de gauche les unes contre les autres, et bien nous serons éliminés du premier tour des élections cantonales, éliminés des élections régionales, et demain éliminés du pouvoir". 

    "Moi j'appelle au compromis, au compromis entre socialistes et communistes, au compromis entre socialistes et écologistes, et pour qu'il y ait une capacité de se rassembler dès le premier tour de ces élections départementales et régionales". 

    "Une mutation douloureuse" pour Le Guen

    "Si le PS meurt, la gauche meurt (...) Le PS peut mourir, le PS peut être une formation politique qui ne pèse plus sur les enjeux électoraux", a-t-il reconnu. 

    Interrogé lui aussi au "Forum Radio J" sur ces propos de M. Dray, Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement, a répondu: "La gauche, elle se transforme, elle est en pleine mutation, et c'est une mutation douloureuse." 

    Avec

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :