• Intempéries dans le Var : un mort et au moins trois personnes recherchées

    Intempéries dans le Var : un mort et au moins trois personnes recherchées

    Publié le 27.11.2014, 21h34 | Mise à jour : 22h41 lien

    La Londe-les-Maures (Var) était sous les eaux jeudi

    La Londe-les-Maures (Var) était sous les eaux jeudi | (CAPTURE D'ECRAN.)

     

    Une femme a été retrouvée morte jeudi soir La Londe-les Maures, dans le Var l'un des 13 départements placés en vigilance orange par Météo France. Trois  personnes sont portées disparues, a annoncé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Mais, de son côté, le préfet du Var Pierre Soubelet a évoqué des «suspicions de disparition» pour trois personnes au maximum.

    Il s'agit de la fille de la victime qui «n'a pas été retrouvée, a indiqué le préfet. Il est probable que l'enfant est décédée», a-t-il précisé par vidéoconférence au ministre, venu s'informer au centre opérationnel de
    interministérielle des crises de la sécurité civile à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Il y a par ailleurs une suspicion de disparition «sur deux autres personnes dont les témoignages laissent penser qu'elles sont tombées dans la rivière», a-t-il aussi indiqué.
     
     
     


    Seule certitude, la victime est une «dame retrouvée en dehors de sa voiture au bord de la rivière», a précisé le préfet. A La Londes-les-Maures, une la petite ville située entre Hyères et le Lavandou, des équipes de plongeurs menaient jeudi soir au bord d'un cours d'eau, le Maravenne, des recherches pour retrouver d'éventuels disparus. C'est là qu'a été retrouvé le corps sans vie d'une femme.

    Quatre-vingts enfants bloqués à Grimaud

    Les quelque 50 enfants qui avaient été bloqués par la montée des eaux à La Londe dans leurs établissements en fin de journée avaient pu dans leur immense majorité retrouver leurs familles dans la soirée. Seuls 6 d'entre eux, dont les parents habitent un village voisin, ont été accueillis dans le centre d'hébergement d'urgence mis en place par la municipalité, a précisé la mairie sur son site internet.

    En revanche, à Grimaud, près de Saint-Tropez, quelque 80 enfants étaient toujours bloqués en début de soirée dans leurs établissements, où ils pourraient être contraints de passer la nuit, selon la mairie de cette ville. «Nous conseillons aux parents, qui ont été prévenus par le personnel enseignant et municipal, de ne pas tenter de venir les chercher. Le personnel enseignant est aux côtés des élèves», a expliqué à le directeur de cabinet de la mairie de Grimaud, Bruno Quivy. Le réseau routier principal de la plaine de Grimaud est en effet sous les eaux, à la suite du débordement de deux rivières côtières, La Môle et le Giscle, a détaillé M. Quivy.

    Entre 16 heures et 20 heures, 24 hélitreuillages et 68 interventions terrestres ont eu lieu sur le secteur de Grimaud et 18 hélitreuillages à La Londe au même moment.  Vers 21 heures, quelque 500 pompiers et 150 gendarmes intervenaient sur ces deux secteurs, selon la préfecture.

    «Une énorme charge d'eau»

    Ces événements font suite à deux orages "violents et ponctuels" à La Londe et Grimaud, jeudi après-midi, "une charge d'eau énorme tombant sur ces communes en quelques minutes", selon la préfecture, qui a lancé aux habitants du département un appel à la prudence. Dans le département, de nombreuses routes secondaires étaient impraticables jeudi dans la soirée. A Bormes-les-Mimosas, les intempéries ont également endommagé un pont.

    «Les fortes pluies orageuses s'estompent en soirée, quelques gouttes persistent sur les Maures. L'élément marquant, c'est le renforcement du vent d'Est, les rafales atteignent 60 à 80 km/h en fin de nuit, 80 à 100 km/h le long des côtes et sur les îles», a précisé la préfecture du Var

    LeParisien.fr


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :