• Intouchables de record en record

    Intouchables de record en record

     

    Par MS avec AFP

    Publié le 8 janvier 2012 à 23h33 Mis à jour le 8 janvier 2012 à 23h48

     
    Intouchables reste intouchable. Le film du duo Toledano-Nakache se place en deuxième position du box-office des plus gros succès en France depuis 1945, derrière Bienvenue chez les Ch'tis et devant La Grande Vadrouille.

    Intouchables reste intouchable. Le film du duo Toledano-Nakache se place en deuxième position du box-office des plus gros succès en France depuis 1945, derrière Bienvenue chez les Ch'tis et devant La Grande Vadrouille. © Gaumont Distribution

    Le film du duo Toledano-Nakache devient n° 2 dans le Top 10 des plus gros succès de tous les temps.

    Le début d'année 2012 commence à point nommé pour la comédie Intouchables. D'après le distributeur du film, Gaumont, le long-métrage a dépassé dimanche la mythique Grande Vadrouille. Le film du duo Toledano-Nakache devient le deuxième succès cinématographique français depuis la guerre derrière Bienvenue chez les Ch'tis. Intouchables, avec les acteurs Omar Sy et François Cluzet, a dépassé la comédie de Gérard Oury à 14h dimanche, avec un cumul total de 17.320.000 entrées.

    Un record de 41 ans pour La Grande Vadrouille

    La Grande Vadrouille, avec Bourvil et Louis de Funès sifflotant Tea for two dans un bain turc, sorti en 1966, avait totalisé 17.273.343 spectateurs. Après avoir tenu le record pendant 41 ans, la comédie avait été détrônée en 2007 par la déferlante Bienvenue chez les Ch'tis, encore hors d'atteinte avec plus de 20,6 millions de tickets. A l'époque de sa sortie, La Grande Vadrouille n'était présenté que sur six écrans à Paris et sa périphérie, à rapporter aux 64 copies de Intouchables en première semaine pour la capitale et 72 pour le triomphe de Dany Boon.

    Aujourd'hui, la distribution de la comédie d'Eric Toledano et Olivier Nakache est toujours assurée sur 889 écrans. Elle s'offre encore 1,2 million en neuvième semaine d'exploitation, soit +5% par rapport à la précédente. D'ores et déjà, le film, dont le budget confessé par Gaumont atteignait 9,6 millions d'euros, en a rapporté près de 114 millions d'euros au 1er janvier selon Mojo, la bible internationale du box-office.

    Le film, vendu dans près de 50 pays, fait déjà une belle carrière en Suisse et en Belgique. Elle est tout juste entamée dans le reste de l'Europe. Aux Etats-Unis, les frères Weinstein qui l'ont acquis prévoient de le sortir aux beaux jours.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :