• Krach : 28 entreprises chinoises suspendent leur introduction en Bourse

    Krach : 28 entreprises chinoises

    suspendent

    leur introduction en Bourse

    <figure class="article-picture thumbnail ta-c bg-light-grey" data-exclu="" data-surtitre="Bulle financière">

    Bulle financière   lien  Le marché des actions de Shanghai a connu un engouement sans précédent. Son indice de référence s'était apprécié de 150% en douze mois avant sa correction de juin. La Bourse attire les investisseurs individuels chinois, dont le nombre est estimé à 90 millions.

    <figcaption class="legend ta-l"> Le marché des actions de Shanghai a connu un engouement sans précédent. Son indice de référence s'était apprécié de 150% en douze mois avant sa correction de juin. La Bourse attire les investisseurs individuels chinois, dont le nombre est estimé à 90 millions. (Crédits : Reuters) </figcaption> </figure> <section class="signature"> latribune.fr  |  <time datetime="2015-07-05CEST13:11:00+0200" itemprop="datePublished"> 05/07/2015, 13:11 </time>  -  390  mots </section> <section class="chapeau"> La chute de 30% de l'indice de la Bourse de Shanghai entraîne l'annulation des introductions initialement prévues. Les autorités enquêtent sur une éventuelle manipulation et s'inquiètent des conséquences sur l'économie du pays. </section> <section class="contenu-article" itemprop="articleBody"> <aside class="img-links-wrapper"> </aside></section>

    Vingt-huit entreprises chinoises ont annoncé simultanément samedi la suspension de leur projet d'introduction en Bourse, sur fond de baisse rapide des marchés actions dans le pays. Les sociétés concernées ont expliqué que leur décision de reporter leur entrée en Bourse à Shanghai ou à Shenzhen était due à "une volatilité de marché relativement élevée".

    Un marché qui avait doublé de valeur en sept mois

    L'indice SSEC de la Bourse de Shanghai a perdu près de 30% depuis la mi-juin, une correction spectaculaire qui intervient après une hausse non moins échevelée qui a vu le marché doubler de valeur en sept mois à peine dans un contexte de baisse des taux d'intérêt.

    Les autorités boursières chinoises ont indiqué qu'elles allaient mené une enquête pour savoir s'il y avait eu une manipulation du marché . Nombre de stratégistes de sociétés financières comme BlackRock, Credit Suisse et Bank of America, avaient alerté sur le risque de bulle des marchés actions en Chine, qui attirent quelque 90 millions d'investisseurs individuels.

    Arrestation d'un homme soupçonné de colporter des rumeurs

    Par ailleurs, les autorités chinoises ont arrêté un homme soupçonné d'avoir fait circuler une rumeur selon laquelle des personnes auraient sauté du haut d'immeubles en réponse au krach boursier, rapportait dimanche la télévision publique. L'homme, âgé de 29 ans et dénommé Tian, a été interpellé pour "conduite désordonnée", précise la CCTV.

    Il aurait écrit vendredi 3 juillet sur les réseaux sociaux qu'un certain nombre de personnes, "à cause du krach boursier, ont sauté du haut des immeubles du quartier financier de Pékin", quartier commercial du centre de la capitale où de nombreux établissements financiers ont leur siège.

    Un message effacé par la censure?

    Il n'était pas possible dimanche de trouver le message en question sur internet. Il pourrait avoir déjà été effacé par la censure, très stricte sur ce qui peut être dit sur les réseaux sociaux chinois.

    Le gouvernement et les autorités financières ont rapidement mis en place un fonds de stabilisation. Ils redoutent qu'une chute du marché ne déstabilise le système financier et ne fragilise plus encore une croissance économique déjà ralentie., qui pourrait être inférieure à 7%  cette année.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :