• L'État interdit l'accès à cinq sites de propagande terroriste

    L'État interdit l'accès à cinq sites

    de propagande terroriste

    • Home ECONOMIE Flash Eco
      • Par
      • Mis à jour <time datetime="2015-03-16T18:18:18+01:00" itemprop="dateModified">le 16/03/2015 à 18:18</time>
      • Publié <time datetime="2015-03-16T17:35:25+01:00" itemprop="datePublished"> le 16/03/2015 à 17:35</time>
      • lien
     

    L'accès à cinq sites internet accusés de faire l'apologie du terrorisme a été bloqué depuis la fin de la semaine dernière, une première depuis la mise en place de cette mesure administrative le 6 mars, a annoncé aujourd'hui le ministère de l'Intérieur.

    L'ordre de blocage a été donné aux fournisseurs d'accès, qui ont ensuite 48 heures pour prendre "toute mesure utile destinée à faire cesser le référencement de ces adresses", selon le texte du décret.


    Cette possibilité de blocage administratif des sites internet soupçonnés d'apologie du terrorisme est l'une des mesures phares de la loi antiterroriste adoptée en novembre.

    Elle avait été critiquée par la commission consultative des droits de l'Homme, autorité administrative consultative du gouvernement, qui estimait l'intervention d'un juge nécessaire pour ordonner et contrôler le retrait d'un contenu illicite et le blocage d'un site internet.

    Parmi les autres mesures de cette loi antiterroriste figure l'interdiction administrative de sortie du territoire des candidats au djihad. Six Français âgés de 23 à 28 ans qui s'apprêtaient à partir en Syrie, ont ainsi vu leur passeport confisqué à la mi-février pour une durée de six mois renouvelables pendant deux ans.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :