• La Chine saisit 100.000 tonnes de viande périmée

    La Chine saisit 100.000 tonnes de viande périmée

    Les autorités ont arrêté quatorze gangs impliqués dans la contrebande de viande surgelée, parfois vieille de quarante ans.

    «Une odeur insoutenable, […] j'ai presque vomi quand j'ai ouvert les portes». Les nausées de cet officiel venu constater la saisie de 800 tonnes de viande avariée dans un local de la province du Hunan en Chine sont compréhensibles. En pagaille, des pièces pourries de poulet, bœuf, porc, si vieilles que Mao Zedong lui-même aurait pu les tuer. Menée sur l'ensemble du pays par les services de lutte contre la contrebande, l'opération a permis de boucler un vaste réseau mi-juin. A la clé 100.000 tonnes de viande saisies, selon China Daily, pour une valeur de revente estimée à 3 milliards de yuan, soit 431.000 millions d'euros.

    Les stocks provenaient des régions frontalières avec le Vietnam, échappant ainsi aux contrôles, explique le gouvernement du Hunan. «C'est très dangereux parce que les gens peuvent contracter des maladies potentiellement mortelles s'ils mangent des produits contaminés par des bactéries et des virus tels que la grippe aviaire ou de fièvre aphteuse», rappelait Yang Bo, directeur adjoint du Bureau de la lutte contre la contrebande de l'Administration des douanes de Changsha. D'autant que la viande de contrebande est très souvent périmée, ajoutait-t-il en substance pour

    <article class="MediaCard MediaCard--mediaForward customisable-border" data-scribe="component:card" dir="ltr">

    </article>

    Some of the "vampire meat" is 30-40 years old. http://www.xwqnews.com/news/guonei/56447.html  It has reportedly been smuggled into China.

    «La viande a été décongelée à plusieurs reprises»

    Avares du moindre yuan, les trafiquants n'étaient par ailleurs pas regardant sur les conditions de transport. Exit les camions frigorifiques, toujours selon Yang Bo, la viande pouvait être transportée dans des camions traditionnels sur de très grandes distances - plus de 1000 kilomètres entre le Hunan et la frontière vietnamienne. «Du coup, la viande a souvent été décongelée à plusieurs reprises avant de finalement parvenir aux consommateurs», confie-t-il. Un non-respect de la chaine du froid qui représente «une menace particulièrement grave» précise ce responsable.

    D'après les médias d'Etat, les trafiquants faisaient transiter par Hong Kong et le Vietnam de la viande achetée «très bon marché» à l'étranger. Les contrebandiers embauchaient ensuite des résidents des zones frontalières pour déplacer les produits vers les villes frontalières chinoises, puis à Changsha. Stratégiquement située, la capitale de la province centrale du Hunan était devenue la plaque tournante du trafic. De là, les produits étaient ensuite transportés vers des sites à travers le pays. Le boom des ventes de produits agricoles sur les plates-formes Internet et les profits élevés ont encouragé la création d'une chaîne d'approvisionnement étendue, détaille China Daily.

    <article class="MediaCard MediaCard--mediaForward customisable-border" data-scribe="component:card" dir="ltr">

     
    </article>

    Another food scandal indicates the supply chain risks that companies + consumers face: http://bit.ly/1K9jjhB 

    La règlementation sanitaire comme son application étant considérées comme laxistes en Chine, des experts ont préconisé une surveillance accrue à l'échelle nationale et des contrôles renforcés dans les zones frontalières.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :