• La commission d'enquête dénonce un usage "excessif et injustifié de la force"

    Dernière modification : 23/11/2011 
    - Bahreïn

    La commission d'enquête dénonce un usage "excessif et injustifié de la force"

     

    Dans un rapport publié ce mercredi, la commission indépendante chargée d'enquêter sur la répression des manifestations bahreïnies dénonce la pratique de la torture "de façon délibérée" et un "usage excessif et injustifié" de la force par la police.

    Par Natacha VESNITCH (vidéo)
    Dépêche (texte)
     

    AFP - La Commission d'enquête indépendante a dénoncé un "usage excessif et injustifié de la force" de la part de la police de Bahreïn, dans son rapport rendu public mercredi sur la répression de la contestation.

    La Commission a en outre souligné que "la torture a été pratiquée de façon délibérée" à l'encontre des personnes arrêtées, a annoncé son président, le juriste Chérif Bassiouni, lors d'une cérémonie retransmise par la télévision officielle.

    Elle a indiqué que 35 personnes --30 civils et 5 membres des forces de sécurité-- avaient trouvé la mort lors des troubles qui avaient secoué le petit royaume du Golfe de la mi-février à la mi-mars.

    La commission a été mise en place fin juin par le roi Hamad Ben Issa Al-Khalifa pour faire la lumière sur la répression du mouvement de protestation dirigé par les chiites, majoritaires dans la population autochtone, contre la dynastie sunnite des Al-Khalifa.

    Elle est formée de cinq juristes renommés et présidée par M. Bassiouni, un expert en loi internationale et droits de l'Homme.
     

    Click here to find out more!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :