• La Croatie signe le traité d'accession à l'UE

    La Croatie signe le traité d'accession à l'UE

    Publié le 09-12-11 à 18:01    Modifié à 18:50     1 réaction

     

    BRUXELLES (AP) — La Croatie a signé vendredi le traité d'adhésion qui lui permettra d'intégrer l'Union européenne en 2013. Les dirigeants de l'UE ont en revanche reporté leur décision sur la candidature éventuelle de la Serbie à mars prochain.

    L'événement survient alors que les Vingt-Sept tentent de sortir de la crise de la dette. Dans cet objectif, 26 d'entre eux se sont dits prêts vendredi à rejoindre l'accord sur un nouveau pacte budgétaire. Seul le Royaume-Uni y reste fermement opposé.

    L'entrée de la Croatie dans l'Union européenne ne réglera pas la situation. Le pays a été durement touché par la récession économique et s'en remet plus péniblement que ses voisins des Balkans. Zagreb espère que son adhésion relancera son économie.

    Ce pays de 4,2 millions d'habitants est confronté à un taux de chômage d'environ 17% et un déficit budgétaire de 6,2% du Produit intérieur brut. Le gouvernement conservateur rechigne à adopter des réformes structurelles et fiscales et à lutter efficacement contre la corruption. Sa notation a été abaissée il y a un an par l'agence Standard & Poor's.

    Le président du Conseil européen Herman Van Rompuy a souligné que la Croatie sera un "observateur actif" au sein de tous les forums européens jusqu'à son intégration officielle dans 18 mois. Cette adhésion doit maintenant être ratifiée par les Parlements des 27.

    Les négociations d'adhésion ont duré sept ans et ont été reportés à plusieurs reprises en raison de querelles territoriales avec la Slovénie voisine et des exigences de l'UE pour que Zagreb fasse arrêter les fugitifs accusés de crimes de guerre.

    "Aujourd'hui la Croatie entre dans l'Europe, mais plus important encore, l'Europe entre dans la Croatie", a souligné le président croate Ivo Josipovic devant les dirigeants européens.

    La Croatie sera la seconde nation de l'ex-Yougoslavie à rejoindre l'UE après la Slovénie, entrée en 2004. Tous les autres pays -Bosnie, Kosovo, Macédoine, Monténégro et Serbie, sont également candidats.

    M. Van Rompuy a expliqué que les dirigeants européens avaient décidé de reporter leur décision en février au sujet de la candidature de la Serbie, avec "l'objectif clair de lui accorder le statut de candidate". Il a exhorté Belgrade à normaliser ses relations avec son ancienne province du Kosovo, qui a proclamé son indépendance en 2008. AP

    ir/v494


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :