• La nouvelle baisse du yuan fait replonger les marchés

     

    <header id="titre_article"> </header>

     

    La nouvelle baisse du yuan

    fait replonger les marchés

    Guillaume Benoit / Journaliste | <time datetime="2015-08-12T17:07:03+02:00">Le 12/08 à 17:07, mis à jour à 18:59  lien </time>
    Les bourses mondiales sont en baisse. Le CAC 40 perdait 3,34 % à 17h30 et Wall street 1,17 %
    à l’ouverture. - Ken Aragaki/AP/SIPA

     

    • <figure itemid="/medias/2015/08/12/1143998_la-nouvelle-baisse-du-yuan-fait-replonger-les-marches-web-tete-021257887248_660x431p.jpg" itemprop="associatedMedia" itemscope="" itemtype="http://schema.org/ImageObject">  <figcaption itemprop="description">

       

       
      </figcaption> </figure>

    + VIDEO - Les Bourses mondiales aggravent leurs pertes après la deuxième baisse du yuan. Le CAC 40 perd plus de 3,5 % en séance.

    Les marchés n’aiment pas les surprises. La nouvelle d’un abaissement de 2%, mardi, du cours pivot autour duquel le yuan s’échangeait avait déjà été prise froidement, provoquant une nette baisse des Bourses mondiales. Mais alors que les autorités avaient pris la peine d’indiquer qu’il s’agissait d’une simple correction ponctuelle, la monnaie chinoise a encore plongé mercredi jusqu’à son plus bas niveau depuis août 2011.

    Les marchés européens ont immédiatement réagi et creusé leur baisse dans le courant de l’après-midi mercredi, s’approchant de leur plus fort recul journalier depuis octobre dernier . L’indice Stoxx Europe 600 perdait ainsi 2,84% à 16h30, contre -1,55% la veille. Après un première retrait de 1,86% mardi, l’indice CAC 40 perdait 3,6% à 16h30. Même constat pour le Dax, l’indice de la Bourse de Francfort, qui accusait une chute de 3,26% après avoir abandonné 2,68% la veille. Plus modérée, la Bourse de Londres cédait -1,63% plus que mardi (-1,06%).

     
    <script language="JavaScript" type="text/javascript" src="http://admin.brightcove.com/js/BrightcoveExperiences.js"></script>

    <script type="text/javascript">brightcove.createExperiences();</script>

     

    L’évolution de la monnaie chinoise suscite en effet de réelles interrogations de la part des investisseurs. « Le fait que cette baisse se poursuive fait naître deux questions préoccupantes : jusqu’à quand le yuan va-t-il continuer à baisser et –surtout - que sous-entend cette politique sur la croissance chinoise ? », explique Christian Parisot, chez Aurel BGC. En effet, alors que les analystes se fiaient a peu près jusqu’à aujourd’hui à l’hypothèse d’une hausse du PIB chinois autour des 7% officiellement annoncés par le gouvernement, ils redoutent désormais que celle-ci soit bien inférieure.

    De son côté Wall Street a également ouvert en recul, le Dow Jones et le Nasdaq perdant 1,17 %. Outre les perspectives de croissance moins bonne que prévues, qui touchent les sociétés fortement exposées à la Chine, comme Apple (-1,89 %), la hausse du dollar, entraîné par la dévaluation de la monnaie chinoise fait craindre au marché une augmentation des alertes sur résultats.

    Enfin les marchés émergents subissent également le contrecoup de la baisse du yuan, notamment sur fonds de crainte d’une politique de change agressive des autorités chinoise. L’indice MSCI Emerging markets perdait ainsi 1,4 %... plus que le CSI 300, l’indice composite des bourses de Shanghai et Shenzen qui ne baissait que de 1,2 %

    Guillaume Benoit

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :