• La Turquie autorise les frappes aériennes contre les djihadistes depuis son sol

    La Turquie autorise les frappes aériennes

    contre les djihadistes depuis son sol

    Un F16 turc à l' atterrissage sur la base d'Incirlik, près de la frontière syrienne © REUTERS /Umit Bektas

    Alors qu'un un sérieux accrochage s'e'st produit ce jeudi entre des combattants de Daech/ Etat islamique et l' armée turque, la Turquie a décidé d'autoriser les Etats-Unis à utiliser sa base d'Incirlik, près de la frontière syrienne, pour mener des frappes aériennes contre les djihadistes.

    La Turquie a décidé de permettre aux Etats-Unis de mener des frappes aériennes contre les djihadistes de l'Etat islamique à partir de la base aérienne américaine  d'Incirlik, située non loin de la frontière syrienne, rapporte le Wall Street Journal jeudi qui cite des responsables de la  défense . Selon la presse turque, l' accord a été scellé mercredi dans la soirée. La Maison blanche a fait savoir que le président Barack Obama et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan s'étaient entretenus mercredi, sans préciser si un accord avait eu lieu.

    Drones uniquement

     

    " L'accès aux bases turques comme la base aérienne d'Incirlik augmentera l' efficacité opérationnelle de la coalition " militaire qui combat le groupe EI, a déclaré ce responsable sous couvert d' anonymat. Washington demandait depuis plusieurs mois à Ankara le droit d'utiliser cette base. Jusqu 'ici, seules des attaques de drones étaient autorisées à partir de ce terrain.

    Revirement turc

    Ce revirement marque le changement de politique de la Turquie, qui, tout en faisant partie de la coalition contre les djihadistes de Daech, a jusqu'ici refusé de participer aux opérations militaires . Elle a notamment refusé de soutenir les Kurdes de Syrie , de crainte de voir se constituer une région autonome qui lui serait hostile dans le nord du pays .

    Mais les accrochages entre les forces turques et les djihadistes ont été croissants et ce jeudi, Ankara a bombardé des positions de Daech et a envoyé des chars, en réponse à la mort d'un soldat , tué par des tirs islamistes et trois jours après l'attentat suicide meurtrier de Suruc , attribué au groupe terroriste.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :