• Le directeur d'Alpexpo Grenoble visé par une enquête pour harcèlement moral

     

    Le 16/11/2011 à 18:39

    Le directeur d'Alpexpo Grenoble visé par une enquête pour harcèlement moral


    Le directeur d'Alpexpo, Guy Chanal, qui gère le parc événementiel de Grenoble, est visé par une enquête préliminaire pour harcèlement moral ouverte par le parquet à la suite d'un procès-verbal de l'inspection du travail, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

    "Une enquête est en cours. Elle a été confiée (aux policiers de) la sûreté départementale", a indiqué le parquet de Grenoble à l'AFP.

    Nommé directeur du palais des sports de Grenoble en mai 1990, M. Chanal, 61 ans, dirige Alpexpo depuis janvier 2009.

    Cette société d'économie mixte, dont la ville de Grenoble est l'actionnaire principal (35%), gère une salle de spectacles et un centre d'exposition et de congrès. Elle organise aussi de nombreuses foires et des salons.

    Dans un procès verbal de 25 pages datant de mars dernier, consulté par l'AFP, l'inspection du travail dénonce "un système de management du personnel utilisant la déstabilisation, la brutalité orale, l'humiliation, la mise en situation d'infériorité, l'appel à la délation".

    "A cela s'ajoute une charge de travail accrue, en raison de la drastique diminution de l'effectif, de nature à provoquer des situations d'épuisement", ajoute-t-elle.

    Treize des cinquante-quatre employés d'Alpexpo ont quitté la société dans les 18 mois ayant suivi l'arrivée de M. Chanal.

    L'inspection du travail fait aussi état "d'une dégradation indéniable de la santé d'une part importante de l'effectif (...) attestée par le médecin du travail".

    Le procès-verbal cite des cas de dépression, d'employés privés de leur bureau ou d'une partie de leurs responsabilités et d'autres travaillant jusqu'à 27 jours sans repos.

    Interrogé à ce sujet par l'AFP, M. Chanal a déclaré: "Je n'ai pas à répondre. Je ne suis pas au courant".

    Selon l'inspection du travail, les faits relevés sont passibles d'un an de prison et d'une amende de 3.750 euros.

    La mairie (PS) de Grenoble n'a pas souhaité faire de commentaire car "une enquête est en cours", a indiqué un porte-parole.

    Président du Syndicat des gestionnaires d'équipements culturels et sportifs, M. Chanal a été promu Chevalier de la Légion d'Honneur le 24 octobre 2011.


    AFP© 2008 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :