• Le gouvernement prêt à tailler dans ses budgets com'

    Le gouvernement prêt à tailler dans ses budgets com'

    LEMONDE.FR | 15.11.11 | 18h11   •  Mis à jour le 15.11.11 | 19h35

    La ministre du budget, Valérie Pécresse, à Jouy-en-Josas, le 1er septembre 2011.

    La ministre du budget, Valérie Pécresse, à Jouy-en-Josas, le 1er septembre 2011.AFP/ERIC PIERMONT

    "Dans le cadre du plan d'économies annoncé par le premier ministre le 7 novembre, nous proposerons de supprimer 40 millions d'euros de crédits de communication en procédant ministère par ministère". L'annonce, par la ministre de l'économie Valérie Pécresse, lundi 14 novembre à l'Assemblée nationale, d'une baisse des crédits alloués à la communication, était destinée à répondre à la gauche.

    En avril, le gouvernement a été sévèrement épinglé par la Cour des comptes pour ses dépenses de communication depuis 2007. En cause, des contrats passés dans des conditions souvent peu régulières avec des sociétés proches de la majorité, mais aussi des séries de dépenses difficilement justifiables, comme des frais de "coaching d'image" pour des ministres.

    Plusieurs députés socialistes, dont Delphine Batho (Deux-Sèvres) dénoncent également la hausse des budgets du service d'information du gouvernment (SIG), passées de 5,6 millions en 2009 à 27 millions en 2011. La députée PS a proposé lundi un amendement visant à ramener le budget du SIG à son niveau de 2007. A la place, Valérie Pécresse a donc proposé une baisse globale des budgets ministériels, à hauteur de 40 millions d'euros.

    "On peut baisser le budget du SIG de manière raisonnable – par exemple de 2 millions d'euros, ce qui représente tout de même une baisse de 10 % des crédits d'une année sur l'autre. Pour le reste, c'est-à-dire les 38 autres millions, il est préférable de les supprimer ministère par ministère [...] Cette diminution ira au-delà de vos espérances, puisqu'elle est deux fois et demi plus importante que celle que vous proposez", a expliqué Mme Pécresse dans l'hémicycle.

    DES HAUSSES IMPORTANTES EN CINQ ANS

    Selon la Cour des comptes, qui n'a pas pu chiffrer l'ensemble des budgets communication du gouvernement, et s'en est tenue à huit ministères, ces dépenses atteignent, pour ceux-ci et hors budget du SIG, 112,4 millions d'euros en 2010, contre 89,86 en 2006, soit une hausse de 25 % en cinq ans. Une hausse qui contredit la communication officielle. le gouvernement avait en effet évoqué des "transferts" de budgets des ministères vers le service d'information du gouvernement (SIG). Ce dernier a fait augmenter son budget de 4,95 à 21,02 millions en cinq ans, soit 324% de hausse. Et un bond qui n'est pas compensé par une baisse des budgets ministériels.

    VALÉRIE PÉCRESSE RAMÈNERAIT LE BUDGET COM' AU NIVEAU DE 2007

    La ministre propose de diminuer de 38 millions les budgets de communication ministériels. La Cour des comptes évalue ceux-ci à "environ 600 millions d'euros" depuis 2007, "soit en moyenne 120 millions d'euros par an". La réduction proposée par Mme Pécresse équivaudrait donc à une baisse de 30 % environ et ramènerait les budgets communication à 82 millions d'euros annuels. Soit leur niveau de 2007 environ.

    Par ailleurs, Valérie Pécresse propose de ne baisser le budget du SIG que de 2 millions d'euros, sur un total de 21 millions en 2011, ce qui l'amènerait à 19 millions.

    Au total, 82 millions des ministères plus 19,02 millions pour le SIG égalent... 101,02 millions d'euros de communication gouvernementale en 2012. Soit, à un million près, l'équivalent du budget communication de 2007 (109,72 millions, dont 4,59 pour le SIG).

    Un retour en arrière, donc, après cinq ans de hausse constante, et au plutôt bénéfice du SIG. Celui-ci représentait en 2007 moins de 4 % du total des budgets communication. Si Mme Pécresse met en place sa baisse de dépenses, il bénéficiera de 23 % des sommes affectées à la communication gouvernementale.

    Samuel Laurent


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :