• Le métro d’Alger en service depuis hier : C’est parti !

    Le métro d’Alger en service depuis hier : C’est parti !

    Des centaines de citoyens munis de caméras et d’appareils photos sont venus voir ce nouveau moyen de transport tant attendu par les Algérois.

    PUBLIE LE : 02-11-2011 | 0:00
    D.R

    Le métro d’Alger est  en service depuis hier, après son inauguration par le Président de la République le 31 octobre. Ce moyen de transport est non seulement une bouffé d’oxygène pour les citoyens, mais il contribuera à l'amélioration du transport urbain dans la capitale.

    Les Algériens étaient au rendez-vous. Ils arrivaient par bus, par taxi ou déposés par un proche. « Peut importe le moyen  utilisés, l’essentiel c’est que nous sommes arrivés pour voir et prendre le métro », déclare un jeune garçon tout heureux. Dans une ambiance de fête partagée avec la célébration du  57e anniversaire du déclenchement de la lutte de libération, des Algérois ont commencé à gagner, tôt le matin, les différentes stations de la Grande-Poste à Haï El-Badr. Arrivés à la Grande Poste, ils étaient à la recherche de la station du métro. « Madame, pouvez-vous m’indiquer où se trouve la station du métro, s’il vous plaît », demande une femme accompagnée de ses enfant. Les gens pressaient le pas pour descendre au grand hall de la station. Arrivé à l’intérieur, il y avait foule en ce 1er novembre, des va-et- vient  dans tout les sens. Venus en famille ou entre copains, ils étaient excités. Les enfants s’amusaient à faire du patinage sur le vaste espace glissant du hall. Alors que les parents profitaient pour prendre des photos en immortalisant l’évènement. A voir l'engouement en ce premier jour de sa mise en exploitation, le métro d'Alger, avec une architecture agréable, très aérée, devra vite éclipser les autres types de transport urbain, en particulier les taxis. Les guichets ressemblaient à une ruche, tout le monde voulait  son ticket.  

    Les agents de la RATP El Djazair débordés
    Les agents de la RATP El Djazair ne savaient plus où donner de la tête avec les vagues de foule qui affluaient  sans cesse. Tout en vendant les tickets de métro, ils répondaient en même temps aux nombreuses questions. Devant les passages automatiques, les agents de la RATP El Djazair montraient aux usagers comment valider leur ticket. « Nous leur montrons comment valider leur ticket et nous leur  conseillons de le garder jusqu’à la sortie », dit un agent.
    Dépassant les passages automatiques, les usagers empruntaient les escalators pour descendre. Arrivé au niveau de cette bouche de métro, une ambiance particulière, où les enfants accompagnés de leurs parents, tout aussi curieux que leur progéniture, étaient admiratifs devant cette « chose », composée  de plusieurs rames qui surgissaient comme un éclair devant les quais, où attendait une masse de passagers. « Je suis venu hier de Tébessa avec ma famille, pour découvrir ce métro dont on a tant rêvé », lance un père de famille.
    Dans la cabine, plusieurs  passagers, avec leurs enfants qui courraient le long du métro, certains filmaient, d’autres prenaient des photos avec leur téléphone. Rencontré sur place, un jeune homme estime que le métro est une chose merveilleuse :
    « Je n’utiliserai plus mon véhicule pour aller à Bachdjarrah, c’est une vraie oportunité pour gagner du temps et économiser mon argent. » Une dame, par contre, exprime sa déception sur les tarifs.

    En attendant un réseau plus élargi
    Le chef de station M. Cherifi déclare que « le métro est mis en circulation de 5h à 23h au rythme d'une rame toutes les 3 minutes environ ».
    Le métro circulera aux heures de pointe toutes les 3 mn et 20 secondes et durant les heures creuses toutes les 5 mn, pour une capacité de 25.000 voyageurs par heure et par destination, soit plus de 60 millions par an, sur l'ensemble de la première ligne qui compte 10 stations sur une distance de 9,5 km qui part de la Grande Poste à Haï El-Badr, passant par les communes d’Alger-Centre, Sidi M'Hamed, Hussein Dey, El-Magharia et Bachdjarrah. Le prix du ticket a été fixé à 50 dinars, avec des tarifs spéciaux  pour les abonnements hebdomadaires et mensuels
    . S’agissant des wagons, Abdelhakim, cadre retraité, habitué du métro en Europe, estime que « c’est un très grand jour pour l’Algérie, c’est une double joie, d’abord parce que c’est le 1er Novembre et ensuite on voit le métro mis en service ». « Tout est parfait, moi qui ai l’habitude du métro à l’étranger, je suis venu accompagner  mon épouse, juste par curiosité. Je trouve que le service est parfait, nous avons reçu notre ticket rapidement, j’ai pu retrouver le standard international du métro. Au sujet des wagons, je ferai tout de même une remarque. Je ne sais pas pourquoi ils ont opté pour les wagons ouverts alors que s’il y avait des wagons cloisonnés, ça permettrait de mieux gérer la sécurité. Il n’y a pas de sièges transversaux, nous avons l’impression que c’est une barge à l’intérieur. » Arrivés à destination, et en sortant en empruntant l'escalator, beaucoup espèrent voir un réseau plus élargi du métro d'Alger.
    Sihem Oubraham


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :