• Le Sénat américain rejette un projet de réforme de la NSA

     

    <header> </header>

     


    <time datetime="15-05-23"> Publié le 23-05-2015 </time> <time datetime="15-05-23"> Modifié le 23-05-2015 à 14:54 </time>

    Le Sénat américain rejette

    un projet de réforme

    de la NSA

     

    media
    Le sénateur Mitch McConnell, chef de file des républicains au Sénat américain, s'adresse à la presse le 12 mai 2015.
    Alex Wong/Getty Images/AFP

    Le président Barack Obama a subi vendredi 22 mai un revers au Sénat américain. Ce dernier a rejeté le projet de réforme visant à limiter les pouvoirs de la NSA, principale agence de renseignement américaine. Soutenu par la Maison Blanche, le projet avait obtenu le soutien de la Chambre des représentants. Il se voulait une réponse au scandale suscité par les révélations de l’ancien consultant de la NSA, Edward Snowden.

    Aussi controversé soit-il, le programme de collecte à grande échelle de données téléphoniques mené par la NSA restera opérationnel. C’est en tout cas ce qu’ont décidé les sénateurs américains vendredi lors du vote d’un projet de réforme qui devait justement limiter les possibilités de ce programme. Seules trois voix ont manqué pour atteindre les 60 votes nécessaires qui auraient validé ce projet.

    La réforme était portée par la Maison Blanche et avait également obtenu le feu vert de la Chambre des représentants le 13 mai dernier. Démocrates et républicains avaient même voté dans le même sens ce jour-là. Le républicain Bob Goodlatte, à l’origine du texte, avait d’ailleurs affirmé à cette occasion qu’il s’agissait d’un message sans équivoque des Américains à l’adresse du Sénat : les Américains ne souhaitent plus être écoutés, en tout cas pas de cette manière.

    Si cette réforme avait été validée, elle aurait interdit explicitement toute collecte de données à grande échelle, ce qui aurait modifié en profondeur un article controversé du Patriot Act, voté au lendemain des attentats du 11 septembre 2001. Décrié, le Patriot Act a depuis fait des émules, comme par exemple en France, avec le vote le 5 mai dernier de la loi sur le renseignement, elle aussi fortement critiquée.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :