• Législatives russes: le parti de Poutine en tête, sans majorité absolue

    Législatives russes: le parti de Poutine en tête, sans majorité absolue

    Par L.D., le 04 décembre 2011 à 18h24 , mis à jour le 04 décembre 2011 à 22h37  lien

    Le parti Russie unie de Vladimir Poutine arrive en tête des législatives de dimanche avec 49,7% des voix, selon les premiers résultats portant sur 51% des bureaux de vote. Il perdrait ainsi la majorité absolue dont il disposait jusqu'alors. L'opposition dénonce des infractions "massives".

     
    Vladimir PoutineVladimir Poutine © TF1/LCI

    C'est une victoire mais pas un triomphe. Le parti Russie unie de Vladimir Poutine arrive en tête des législatives de dimanche avec 49,7% des voix, selon les résultats portant sur 51% des bureaux de vote, a annoncé le chef de la Commission électorale centrale.

    Selon ces premiers résultats, Russie unie perd la majorité absolue dont elle disposait jusqu'alors, et le Parti communiste (opposition) reste le deuxième parti à la Douma (chambre basse) avec 19,8%. En 2007, le parti de Poutine avait obtenu 64,3% des suffrages.

    Infractions "massives"

    L'un des chefs du parti au pouvoir, Russie unie, a proclamé sa "victoire" aux législatives dimanche, soulignant qu'il aura la majorité à la chambre basse du Parlement russe (Douma) même si son score est en baisse, selon des sondages réalisés à la sortie des bureaux de vote. "Je vous félicite pour cette victoire", a déclaré à la télévision Boris Gryzlov, président de la chambre basse sortante, soulignant que "Russie unie aura la majorité à la Douma".

    Pour les autres formations, dans le détail, le parti Russie juste (centre-gauche) obtient 12,8%, et le parti libéral-démocrate (nationaliste) 11,42%, selon ces chiffres fournis par l'institut de sondage Vtsiom. Le parti libéral Iabloko ne passe pas le seuil des 7% nécessaire pour avoir un groupe représentatif à la Douma.

    Avant même la diffusion officielle des résultats, le Parti communiste a dénoncé sur son site internet des infractions 'massives" qui se seraient déroulées lors du scrutin. "Les infractions ont eu un caractère massif et systématique", a indiqué le site, kprf.ru, peu après la fermeture des bureaux de vote.

    Cyberattaques

    Outre ces "infractions" évoquées par le Parti communiste, la journée de dimanche a été marquée par 170 arrestations d'opposants à Poutine, notamment à Moscou et Saint-Petersbourg où des manifestations ont eu lieu pour dénoncer les pressions du parti de l'actuel Premier ministre. L'opposition radicale s'est réunie scandant "Honte!", "Rendez-nous nos élections" ou encore "Vos élections sont une farce". Plusieurs sites de médias indépendants et ceux d'une ONG recensant ces infractions étaient par ailleurs inaccessibles dimanche en raison de cyberattaques orchestrées, selon eux, pour empêcher la diffusion d'informations sur les fraudes.
    l s'agit notamment des sites de la radio Echo de Moscou, du quotidien Kommersant, de l'hebdomadaire New Times, de l'ONG Golos ainsi que son site interactif "La carte des fraudes" (http://www.kartanarusheniy.ru).


    Quoiqu'il en soit, ces élections des 450 députés de la chambre basse du Parlement (Douma) sont un scrutin test pour le Premier ministre russe Vladimir Poutine qui s'apprête à revenir en 2012 au Kremlin, après deux mandats de président (2000-2008). Le parti Russie unie disposait d'une écrasante majorité des deux tiers dans la Douma sortante. Mais les sondages avaient révélé une baisse de popularité ces derniers mois de cette formation présidée par le Premier ministre Vladimir Poutine et dont le président Dmitri Medvedev était la tête de liste. Une baisse qui semble se vérifier selon les premiers résultats.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :