• Les djihadistes de Daech ont miné la cité antique de Palmyre

    Les djihadistes de Daech ont miné

    la cité antique de Palmyre

    avec
    le 21 juin 2015 à 15h29 , mis à jour le 21 juin 2015 à 15h55. lien

     
    <section id="articleFigure166889"> <article class="teaser sz14">
    <figure class="figure underline"> La cité antique de Palmyre en avril 2008. <figcaption class="degrade-une"></figcaption></figure>

    La cité antique de Palmyre en avril 2008. / Crédits : MYTF1NEWS

    </article> </section>
    <section class="social-horizontal" id="player-social-bar171916">

    Partager l'article

     
    </section>

    <section class="grid-200 fleft" id="content-list-left"> <section class="ombre1" id="sct175148">

    A lire aussi
    <article class="teaser sz14"><figure class="figure ">L'organisation Etat islamique s'est rendue maître de la grande ville de Syrte en Libye</figure>

    L'organisation Etat islamique s'est rendue maître de la grande ville de Syrte en Libye

    </article></section><aside class="sz12 tag c1 aside175148 ombre1">

     

    </aside></section>

    Moyen-orient

    Les combattants de l'organisation Etat islamique ont miné la cité antique de Palmyre en Syrie faisant craindre le pire pour le patrimoine culturel qu'elle abrite.

    Le site antique de Palmyre en Syrie a été miné par les djihadistes du groupe Etat islamique a indiqué dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Située dans le centre du pays, la ville est tombée aux mains des terroristes le 21 mai. La chute de cette cité fait craindre le pire pour l'inestimable patrimoine archéologique qu'elle abrite. L'organisation Etat islamique a déjà détruit plusieurs sites antiques en Irak et les autorités craignent qu'elle recommence.

    Appelée la "perle du désert", la cité de Palmyre est inscrite par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité. Située à 210 km au nord-est de Damas, elle est réputée pour ses colonnades torsadées romaines, ses temples et ses tours funéraires.

    Le responsable des Antiquités syriennes Maamoun Abdel Karim a indiqué avoir eu vent de la situation sur place. "Nous avons reçu de premières informations d'habitants qui disent que c'est exact. Les djihadistes ont truffé les temples de mines", a-t-il indiqué.

    "J'espère que ces informations sont inexactes mais nous sommes inquiets", a-t-il ajouté, appelant "les habitants de Palmyre, les chefs des tribus, les religieux et les hommes de culture à intervenir pour empêcher" que la ville ne soit détruite.

    Appelée la "perle du désert", la cité de Palmyre est inscrite par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité. Située à 210 km au nord-est de Damas, elle est réputée pour ses colonnades torsadées romaines, ses temples et ses tours funéraires.

    Un moyen de pression

    Pour l'instant, les intentions des terroristes ne sont pas claires. Rien n'indique qu'ils ont l'intention de faire sauter le site antique, ils pourraient utiliser ce moyen de pression pour empêcher les forces syriennes d'avancer, a expliqué l'OSDH.

    L'ONG a précisé que le régime syrien avait mené de nombreuses frappes aériennes contre les quartiers résidentiels de Palmyre ces dernières 72 heures, faisant au moins 11 morts.

    "Les forces du régime sont à l'extérieur de la ville, à l'ouest, et ont fait venir du renfort ces derniers jours, ce qui suggère qu'elles préparent peut-être une opération pour reprendre Palmyre", a ajouté le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

    Par ailleurs, Depuis la prise de la ville, l'EI y a commis des exactions, dont la décapitation de 20 hommes sur le site antique, et y a fait exploser la prison, l'une des plus fameuses de Syrie pour les tortures qui y étaient infligées par le régime de Bachar al-Assad.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :