• Les femmes tunisiennes récompensées par le prix Simone de Beauvoir

    Dernière modification : 26/12/2011 
    - France - Tunisie

    Les femmes tunisiennes récompensées par le prix Simone de Beauvoir

     Les femmes tunisiennes récompensées par le prix Simone de Beauvoir 

    Le Prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes 2012 a été décerné à l'association tunisienne des femmes démocrates. Le jury a souhaité mettre en avant, cette année, les femmes qui ont participé aux révolutions arabes.

    Par Dépêche (texte)
     

    AFP - Le Prix Simone-de-Beauvoir pour la liberté des femmes 2012, doté de 20.000 euros, a été décerné vendredi à l’Association tunisienne des femmes démocrates qui a participé au printemps arabe.

    Présidé par la journaliste Josyane Savigneau, le jury international composé de vingt-cinq personnalités issues du monde des arts et des lettres a choisi de récompenser, parmi les cinq personnalités présélectionnées, cette association "qui a participé aux révolutions arabes", précisent les organisateurs dans un communiqué.

    "Le jury s’est concentré sur une région du monde où il est particulièrement urgent de défendre ou de garantir la liberté des femmes et leurs droits, soit encore inexistants, soit menacés", explique Josyane Savigneau.

    En remettant cette distinction à l'association, le jury veut contribuer à mobiliser la solidarité internationale, réaffirmer le droit des femmes dans le monde, garantir la protection de celles qui luttent aujourd’hui au risque de leur vie, et défendre, à leurs côtés, les idéaux d’égalité et de paix.

    Depuis 1989, l’Association tunisienne des femmes démocrates milite pour l’égalité entre les sexes, la démocratie, la laïcité et la justice sociale. Elle veut promouvoir l’égalité dans les domaines civils, politiques, sociaux, économiques et culturels.

    Le prix sera remis à l'Association, membre de la Fédération internationale des droits de L’Homme (FIDH), le 9 janvier à la Maison de l’Amérique latine à Paris.

    Créé en 2008, à l’occasion du 100e anniversaire de Simone de Beauvoir, ce prix pour la liberté des femmes est soutenu par l’Institut français, le Centre national du livre, les éditions Gallimard et l’université Paris Diderot.

    L'an dernier, le jury avait récompensé la grande romancière russe Ludmila Oulitskaïa.
     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :