• Les Verts dépendront de l?Inter

    Les Verts dépendront de l’Inter…

    <figure class="main-photo slideshow" id="123456789"> Ricky Van Wolfswinkel a marqué. Mais aussi beaucoup raté. <figcaption>Ricky Van Wolfswinkel a marqué. Mais aussi beaucoup raté. (Reuters)</figcaption>

    Compte-rendu
    </figure> <aside class="fiche2 metas"> <figure class="fiche-float">

    </figure>
    Par
    Publié le <time datetime="2014-11-27T22:54:00+01:00" pubdate="">27 novembre 2014 à 22h54</time>
    Mis à jour le <time datetime="2014-11-27T23:22:58+01:00">27 novembre 2014 à 23h22</time>
    </aside>

    Toujours pas de victoire pour Saint-Etienne en Ligue Europa. Les Verts ont signé leur cinquième nul en autant de matches jeudi, accrochés sur leur pelouse par Qarabag (1-1). Résultat, l’ASSE, attendue dans deux semaines sur la pelouse de Dnipro, devra ne pas perdre et faire mieux que l’équipe azérie, qui recevra l’Inter, lors de la dernière journée pour se qualifier pour les seizièmes de finale de la compétition.

    Quand ça ne veut pas… Après avoir déjà enregistré quatre nuls lors des quatre premières journées, dont deux contre l’Inter Milan (0-0 ; 1-1), Saint-Etienne n’a pas réussi à battre jeudi sur sa pelouse Qarabag (1-1). Ce nouveau résultat nul, une déception au vu des nombreuses occasions qu’ils se sont procurées, ne fait assurément pas les affaires des Stéphanois, qui ne seront pas maîtres de leur destin lors de la sixième et dernière journée de la compétition. Si un nul suffira dans deux semaines en Ukraine pour devancer Dnipro, battu ce jeudi par l’Inter (2-1), il ne sera pas forcément synonyme de qualification pour les seizièmes de finale puisqu’un exploit des Azéris contre l’Inter condamnerait alors l’ASSE à la troisième place du groupe F.

    S’il a encore fait la preuve de sa solidité défensive, seule une erreur d’arbitrage l’ayant empêché de signer une quatrième « clean-sheet » en cinq matches, le club forézien a aussi manqué de réalisme, un mal récurrent cette saison que symbolise le Néerlandais Van Wolfswinkel, certes auteur de l’égalisation mais aussi de gros ratés (7e, 50e, 69e, 88e) qui viennent s’ajouter à son passif. Avec un buteur plus efficace mais aussi un gardien adverse moins en réussite sur les frappes lointaines de Lemoine (56e), Théophile-Catherine (58e), Mollo (69e) et Gradel (90e+1), les Verts auraient en effet décroché cette première victoire qui les fuit sur la scène européenne.

    Ils doivent se contenter de ce nouveau nul, d’autant plus difficile à encaisser que le quintet d’arbitres a non seulement oublié sur l’ouverture du score le contrôle du bras de Nabirov - par ailleurs auteur d’un superbe lob pour tromper la vigilance de Ruffier (15e, 0-1) - mais aussi refusé un but à la Madjer au pauvre Van Wolfswinkel pour un hors-jeu inexistant (43e). Une sale soirée assurément qui ne met cependant pas fin aux espoirs de l’ASSE de sortir de son groupe. Pour aller plus loin dans la compétition, les hommes de Christophe Galtier devront ne pas perdre en Ukraine et faire mieux que Qarabag. Et pour ça, ils compteront aussi sur les Intéristes. Reste à savoir si ces derniers, d’ores et déjà assurés de la première place de la poule F, seront aussi motivés que les Verts…


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :