• Lutte contre le terrorisme : Valls annonce la création de 2 680 emplois

    DIRECT.

    Lutte contre le terrorisme :

    Valls annonce

    la création de 2 680 emplois

    Cette annonce intervient alors que le nombre de personnes susceptibles de "passer à l'acte" sur le sol français a bondi de 130% en un an, selon le Premier ministre.

    lien

     

    <figure></figure> <section class="byline clearfix"> Par

    Mis à jour le <time datetime="2015-01-21T11:27:14+01:00" itemprop="dateModified">21/01/2015 | 11:27</time> , publié le <time datetime="2015-01-21T10:03:09+01:00" itemprop="datePublished">21/01/2015 | 10:03</time>

    </section><section class="share"> </section>

     

    2 680 emplois supplémentaires vont être consacrés à la lutte contre le terrorisme, a annoncé le Premier ministre, Manuel Valls, au cours d'une conférence de presse à l'Elysée, mercredi 21 janvier. Parmi ces 2 680 emplois supplémentaires, 1 400 seront dédiés dans les trois prochaines années aux services de renseignement.

    Cette annonce intervient alors que 1 300 individus impliqués dans des filières jihadistes, et présents sur le sol français, doivent actuellement faire l'objet d'une surveillance renforcée, selon le chef du gouvernement. Ce nombre de personnes susceptibles de "passer à l'acte" est en augmentation de 130% sur un an.

    Manuel Valls a également formulé d'autres propositions, le tout pour un montant global de 450 millions d'euros en trois ans. Francetv info a retenu les principales :

    Un nouveau fichier de renseignement recensant les personnes condamnées pour terrorisme ou "membre d’un groupe de combat" va être créé. Les personnes seront contraintes à déclarer leur domicile et à se soumettre à des obligations de contrôle.

    • Lutter contre l’endoctrinement en prison. Des quartiers spécialement dédiés aux islamistes radicaux vont le jour dans les établissements pénitentiaires, à l'image de l'expérience menée à Fresnes (Val-de-Marne) depuis quelques mois. Le nombre d'aumôniers musulmans sera par ailleurs augmenté de 30%.

    La surveillance d’internet. Davantage de moyens vont être accordés aux services de l’Etat afin de lutter contre la propagande et l’embrigadement, aujourd'hui très présents sur les réseaux sociaux.

    Un meilleur équipement pour les forces de l’ordre est aussi à l’ordre du jour. L’Etat devrait ainsi acquérir de nouvelles armes pour lutter contre les terroristes qui utilisent désormais des armes lourdes.

    • La création d'une peine d'indignité nationale fera l'objet d'une "réflexion transpartisane", confiée par le Premier ministre au Parlement. Cette réflexion devra aboutir à des propositions d'ici à début mars. 

    Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TERRORISME

    11h23 : Le nombre d'individus, qui se sont radicalisés et qui sont prêts à agir sur notre territoire, ne cesse d'augmenter, selon le Premier ministre. Manuel Valls estime qu'il faut surveiller au total 3 000 personnes sur le territoire.

    (FRANCE TELEVISIONS)

     

    11h28 : Les moyens humains et matériels annoncés coûteront 425 millions sur 3 ans, compensés par des économies dans tous les ministères.
     

    11h23 : Vous êtes nombreux à vous étonner du nombre de créations d'emplois annoncés et à vous questionner sur le financement d'un tel déploiement. Notre journaliste sur place donne des pistes de réponse.



     

    11h25 : 2680 emplois supplémentaires, vous pensez que vous en avez les moyens de prendre en charge ces mecs?
     

    11h25 : 1400 nouveaux emplois, c'est vraiment beaucoup, mais je pense que vous êtes sérieux Monsieur le Premier ministre
     

    11h20 : Manuel Valls a annoncé la création de 2 680 emplois "consacrés à la lutte contre le terrorisme" au cours des trois prochaines années.




    (FRANCE TELEVISIONS)

     

    11h13 : Peine d'indignité nationale : Valls propose une réflexion transpartisane au Parlement dans un délai de 6 semaines.
     

    11h13 : Manuel Valls demande une "réflexion transpartisane" sur la mise en place d'une peine d'indignité nationale, indique notre journaliste sur place, Ilan Caro.
     

    11h11 : "Un fichier sous contrôle d'un juge de personnes condamnées pour terrorisme sera créé pour permettre leur surveillance. Elles devront déclarer leurs adresses à intervalle régulier et informer les autorités de tout départ à l'étranger."



     

    11h18 : Le Premier ministre a annoncé l'arrivée de "60 aumôniers musulmans supplémentaires" dans les prisons.
     

    11h05 : "Le Président veut faire de la lutte contre le racisme et l'antisémitisme une priorité."



     

    11h02 : "Les terroristes utilisent fréquemment les mêmes réseaux sociaux que le grand public. Notre plateforme de signalement de contenus illicites [Pharos] a reçu 30 000 signalements depuis le 7 janvier, soit six fois plus que d'habitude."
     

    11h04 : "60 millions d'euros seront alloués à la prévention de la radicalisation."



     

    10h56 : "Le ministère de l'Intérieur financera des gilets pare-balles pour les policiers municipaux, qui ont le droit à la sécurité."
     

    10h58 : "Au total, il y aura 2 680 emplois supplémentaires dans les différents services régaliens et de justice pour lutter contre la menace terroriste. C'est un effort massif, mais nécessaire pour assurer la sécurité."
     

    10h53 : "1400 nouveaux emplois seront crées au ministère de l'Intérieur en trois ans. Parmi eux, 1100 seront affectés au renseignement face au terrorisme"
     

    10h58 : "Le terrorisme a frappé comme jamais il n'avait frappé sur notre sol."
     

    10h59 : "Le nombre d'individus radicalisés pouvant passer à l'acte sur notre sol ne cesse d'augmenter. (...) Il faut surveiller près de 1 300 personnes pour leurs implications dans les filières terroristes en Syrie et en Irak. C'est une augmentation de 130%" en un an.
     

    11h01 : "En tout, ce sont 122 000 personnels, gendarmes, policiers, militaires, qui assurent la sécurité des synagogues, écoles juives, mosquées, établissements scolaires musulmans, et bâtiments publics."
     

    10h42 : "Le risque zéro n'existe pas, mais notre devoir, c'est d'agir."

    Une réponse forte
    aux attaques terroristes, qui ont fait 17 morts à Paris et à Montrouge (Hauts-de-Seine), il y a deux semaines. Manuel Valls annonce en ce moment de nouvelles mesures pour lutter contre le terrorisme en France.

     

    10h53 : A l'issue du Conseil des ministres, le Premier ministre dévoile de nouvelles mesures pour faire face au terrorisme. Regardez l'annonce en direct, ici.
     

    10h30 : A 10 heures, il est temps de faire un nouveau point sur l'actualité.

    • Quatre hommes, interpellés dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris, ont été
    mis en examen et écroués dans la nuit. Ils sont, "à ce stade", mis en examen pour "complicité" avec Amedy Coulibaly, a annoncé le procureur de Paris. Trois d'entre eux ont acheté du "matériel" dans des armureries pour le tueur de la prise d'otages de Vincennes.


    A 10h30, le Premier ministre doit dévoiler de nouvelles actions concrètes destinées à combattre le terrorisme. En attendant, francetv info fait
    le point sur les mesures actées et celles qui devraient voir le jour.


    • La Loire, l'Ardèche, la Drôme, la Mayenne, l'Orne et la Sarthe sont placées en vigilance orange neige et verglas par Météo France. L'Ille-et-Vilaine et la Manche ne sont plus concernées.

    • L'intersyndicale de routiers, qui mène une grève depuis dimanche soir,
    appelle aujourd'hui les salariés à "amplifier le mouvement". Elle dénonce "l'irresponsabilité" du patronat, qui refuse de revenir à la table des négociations salariales.
     

    09h50 : A 10h30, le Premier ministre doit dévoiler de nouvelles mesures concrètes destinées à combattre le terrorisme. En attendant, Francetv info fait le point sur les mesures actées et celles qui devraient voir le jour.
     

    09h44 : Le parquet a requis trois détentions provisoires et une incarcération. Les quatre suspects sont, "à ce stade", mis en examen pour "complicité" avec Amedy Coulibaly, a annoncé le procureur de Paris. Plus d'information à retrouver dans notre article.
     

    09h39 : "L'enquête a progressé sur le volet Coulibaly et non sur le volet Kouachi"
     

    09h31 : "En quatre mois, Michael A., l'un des hommes mis en examen, a échangé 362 messages et 13 appels avec Amedy Coulibaly, précise le parquet. Le 6 janvier, la veille de l'attaque contre Charlie Hebdo, 18 contacts téléphoniques ont été repérés entre les deux hommes."

    Quatre hommes interpellés dans l'enquête sur les attentats de Paris ont été mis en examen et écroués dans la nuit, a annoncé le procureur de Paris, François Molins. Les enquêteurs se sont notamment appuyés sur les contacts téléphoniques entre les suspects et Amedy Coulibaly et la géolocalisation des appareils.

     

    09h22 : Trois des quatre personnes mises en examen ont acheté du "matériel" dans des armureries pour Amedy Coulibaly, selon le procureur de Paris.



     

    09h21 : "Les quatre personnes ont été mises en examen. Elles sont poursuivies pour association de malfaiteurs terroristes."

    Le procureur de Paris annonce que les quatre hommes âgés de 22 à 28 ans, suspectés d'avoir aidé Amedy Coulibaly, ont été placés en détention provisoire.

     

    09h19 : Les quatre hommes suspectés d'avoir aidé Amedy Coulibaly ont été placés en détention provisoire.
     

    09h11 : Levée de crayons, cette nuit, au Congrès américain lors du discours sur l'état de l'Union de Barack Obama. Le président américain a réaffirmé la solidarité et la compassion des Etats-Unis "avec toutes les personnes à travers le monde prises pour cibles par des terroristes (...) d'une école du Pakistan aux rues de Paris".

    (REUTERS)

    07h30 : "Dix jours avant, par hasard, la police contrôlait et lâchait Coulibaly", titre Le Canard enchaîné aujourd'hui. Amedy Coulibaly est au volant d'une voiture de location en compagnie d'Hayat Boumeddiene. En contrôlant ses papiers, les deux policiers découvrent la fiche active du jeune homme, signée de l'antiterrorisme. Les agents le signalent à leur hiérarchie sans que les services concernés ne réagissent.
     

    07h03 : Lutte contre le terrorisme, évolution des effectifs policiers et militaires, discours de François Hollande sur l'école : l'exécutif mène, aujourd'hui, une journée quasi intégralement consacrée aux "leçons" à tirer des attentats. Premier rendez-vous à 10h30 pour la conférence de presse du Premier ministre.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :