• Medvedev réfute les critiques des manifestants, mais promet des vérifications

    Medvedev réfute les critiques des manifestants, mais promet des vérifications

    LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 11.12.11 | 17h10   •  Mis à jour le 11.12.11 | 17h18

    Le président a également précisé qu'il avait ordonné l'ouverture d'une enquête sur les allégations de violations des règles électorales lors du scrutin législatif.

    Le président a également précisé qu'il avait ordonné l'ouverture d'une enquête sur les allégations de violations des règles électorales lors du scrutin législatif.REUTERS/DAVID W CERNY

    Le président russe Dmitri Medvedev a déclaré dimanche 11 décembre qu'il désapprouvait les critiques formulées par l'opposition au cours des manifestations sans précédent qui se sont tenues samedi à travers tout le pays, mais a promis d'enquêter sur les allégations de fraudes lors des élections législatives du 4 décembre.

    "Je ne suis d'accord ni avec les slogans ni avec les déclarations des manifestants", a écrit le chef de l'Etat sur sa page Facebook. soulignant néanmoins que toute personne pouvait manifester et exprimer son opinion en Russie. "Selon la Constitution, les citoyens ont le droit de s'exprimer et de se rassembler librement. Les gens ont le droit d'exprimer leur point de vue, et c'est ce qu'ils ont fait hier. C'est bien que tout se soit passé dans la légalité", a-t-il ajouté.

    OUVERTURE D'UNE ENQUÊTE

    Le président a également précisé qu'il avait ordonné l'ouverture d'une enquête sur les allégations de violations des règles électorales lors du scrutin législatif. L'opposition russe conteste en effet la victoire du parti Russie Unie, estimant que des fraudes ont été commises pour favoriser le partie de Vladimir Poutine, premier ministre et homme fort du pays.

    Des manifestations d'une ampleur sans précédent depuis l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine en 2000 ont réuni à Moscou de 50 000 à 80 000 personnes selon des estimations indépendantes (25 000, selon la police) et plusieurs milliers dans une cinquantaine de villes du pays.   "Rendons au pays les élections !", "Exigeons un nouveau comptage des voix!", "La Russie - sans Poutine !", était-il écrit sur des banderoles dans la foule.  

    L'opposition réclame l'organisation de nouvelles élections et la libération des personnes condamnées à des peines allant jusqu'à quinze jours de prison après avoir été interpellées lors des premières manifestations organisées à Moscou et Saint-Pétersbourg au lendemain du vote.

    >> Lire : L'encombrante popularité du blogueur Alexei Navalny

    Politique russe

    Manifestation en soirée dans les rues de Moscou pour dénoncer les fraudes électorales aux législatives et réclamer le départ de Vladimir Poutine, le 5 décembre 2011. Les faits En Russie, de nombreuses voix s'élèvent pour dénoncer les fraudes électorales


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :