• Même si les Bleus ont fini par se réveiller, ça fait désordre...

    Même si les Bleus ont fini par se réveiller, ça fait désordre...

    Dans cet article    lien
    Dernière mise à jour il y a 1 minute -

    A un an de l'Euro, l'équipe de France a subi un revers inquiétant face à la Belgique (3-4), dimanche au Stade de France. Les Bleus n'avaient plus encaissé quatre buts à domicile depuis 1982. Complètement débordés par les Diables Rouges, les Français, la tête ailleurs et loin du niveau escompté, sont longtemps passés à côté. Entré en jeu, Nabil Fékir a inscrit son premier but avec les Bleus.

    Longtemps, ce fut une claque retentissante mais un sursaut d’orgueil inattendu a métamorphosé une humiliation dans les grandes largeurs en une défaite inquiétante, à défaut d’être honorable. La Belgique s’est imposée au Stade de France (3-4) après avoir marché sur la rencontre durant 85 minutes. Les rentrées de NTep et Fekir ont secoué les Bleus mais le bilan reste très insuffisant. Car on a beau chercher toutes les excuses du monde, se rappeler que ni Pogba ni Benzema ne figuraient sur la feuille de match, le message envoyé a tout de même quelque chose de crispant. Jamais sous l'ère Deschamps la défense ne s'était montrée autant en difficulté.

    Les Diables Rouges ont joué un derby quand les Bleus semblaient impatients d'enfiler tongs et shorts de bain. Fellaini a logiquement sanctionné l'attentisme tricolore d'une frappe entachée d'une position de hors-jeu grossière (0-1, 17e) puis d'un coup de boule parfait après une erreur de jugement de Koscielny (0-2, 42e). Menés à la pause (0-2), les Bleus pouvaient même se féliciter de terminer les 45 premières minutes à 11 malgré un tacle assassin de Trémoulinas (28e) et un croque-en-jambe flagrant de Cabaye, complétement dépassé par les évènements, sur Hazard en position de dernier défenseur (40e).

    Marouane Fellaini - France-Belgique 2015
    Marouane Fellaini - France-Belgique 2015 - AFP

     

    NTep-Fekir pour secouer le cocotier

    Après la pause, Koscielny a poursuivi sa soirée en enfer en provoquant un penalty transformé par Hazard (0-4, 54e) après avoir laissé Nainggolan inscrire un but somptueux d'une frappe croisée des 18 mètres (0-3, 50e). Quatre buts encaissés au Stade de France, c'est une grande première pour des Bleus qui s'en seraient volontiers passés. Sans un arbitrage décidément clément et un penalty très généreux accordé à Giroud et transformé par Valbuena (1-3, 53e), la correction aurait pu être plus sévère encore.

     

    Ce sont les nouvelles têtes qui ont secoué le cocotier et passé du baume sur une plaie béante. La nouvelle garde NTep à la passe et Fekir à la conclusion a montré la voie en fin de match (89e, 2-4). Avant que Payet d'un intérieur du pied bien placé donne une tournure inespérée à la rencontre (3-4, 90e). Bien sûr, Courtois a fait du Courtois en sortant une tentative de Giroud (49e) et une tête de Lacazette (84e) mais ces quelques cache-misères ne consoleront pas Didier Deschamps. Deux mois et des poussières après une cinglante claque reçue face au Brésil (1-3), les Bleus ont encore mis un genou à terre. Mais contrairement à la Seleçao, la Belgique, elle, sera bien présente à l'Euro.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :