• Nuit des étoiles d'exception: comment en profiter, tout seul comme un grand

    <header class="article_header">

    Nuit des étoiles d'exception: comment

    en profiter, tout seul comme un grand

    <nav class="breadcrumb" role="breadcrumb"> </nav> Par , publié le <time datetime="07/08/2015 17:26:00" itemprop="datePublished" pubdate=""> 07/08/2015 à 17:26 </time> , mis à jour à <time datetime="07/08/2015 17:56:28" itemprop="dateModified"> 17:56 </time>
     
    L'Association française d'astronomie lance ce vendredi 7 août la 25ème édition de la nuit des étoiles.
    <figure class="cover trigger_scroll"><figcaption>

    L'Association française d'astronomie lance ce vendredi 7 août la 25ème édition de la nuit des étoiles.

    AFP/REMY GABALDA

    </figcaption> </figure> </header>

    La 25e édition de la nuit des étoiles démarre ce soir. Les plus chanceux d'entre nous auront la chance de se rendre dans l'une des 443 manifestations organisées par l'association française d'astronomie. Pour les autres, rien n'est perdu pour autant.

    La 25e nuit des étoiles, attendue avec impatience par les amateurs d'astronomie, débute ce vendredi soir dès le coucher du soleil. Cette année, la cuvée promet d'être exceptionnelle, tant les scientifiques s'attendent à un festival d'étoiles filantes. Pour l'occasion, l'association française d'astronomie organise quelque 443 manifestations dans toute la France (consultez ici la carte interactive de l'AFA), en compagnie de passionnés ou de professionnels, dans un souci de pédagogie. Mais si vous préférez ne dépendre de personne, et jouer seul, entre amis ou en famille aux astronomes, c'est tout à fait possible! Suivez le guide. 

    Comment choisir un bon spot?

    Ce soir, vous avez décidé de vous éloigner un peu de la ville pour chasser les étoiles filantes. Félicitations, c'est le meilleur moyen de profiter du spectacle. Du fait de la pollution lumineuse, les conditions d'observation seront forcément dégradées en ville. Un exemple avec la ville de Toulouse. Selon l'association nationale pour la protection du ciel et de l'environnement nocturnes, il ne sera possible de voir que dix étoiles dans la constellation de la Grande Ourse. En théorie, il serait possible d'en observer quarante fois plus, rapporte France Bleu

    <article class="MediaCard MediaCard--mediaForward customisable-border" data-scribe="component:card" dir="ltr"> </article>

    Nouveau et à découvrir : @anpcen publie la carte de la en en 2015 http://lc.cx/ZneB 

     

    Joint par L'Express, Jean-Pierre Lebreton, chercheur au laboratoire d'études spatiales et d'instrumentation en astrophysique, également partie prenante de la mission Rosetta , confirme ce constat. "Ce serait un peu gâcher le plaisir que de regarder le ciel en ville. Il sera toujours possible de voir les plus gros phénomènes lumineux, mais pas de profiter des couleurs, que l'on promet magnifiques." 

    Un autre élément sera déterminant: la météo. Ce vendredi, il semblerait que les plus chanceux soient les habitants de l'est de la France ainsi que ceux situés, en remontant vers le nord, du Poitou-Charente jusqu'à la Normandie, Bretagne exceptée. Une partie du Centre, de l'Ile-de-France, de la Picardie et du Nord-Pas-de-Calais sera tout aussi propice à l'observation des étoiles. 

    <article class="MediaCard MediaCard--mediaForward customisable-border" data-scribe="component:card" dir="ltr"> </article>

    Nuit des : où faut-il se trouver ce soir pour les observer ? Avantage au nord-ouest et à la façade est !

    Comment s'y préparer?

    Observer les étoiles, ça peut prendre du temps. Les plus volontaires resteront sans doute plusieurs heures les yeux rivés vers le ciel. Ce qui nécessite une certaine préparation. L'important finalement, c'est d'être le plus à l'aise possible. Garder la tête vers le ciel en restant debout pourrait rapidement vous lasser. Pour éviter le torticolis, rien ne vaut la bonne vieille chaise longue, voire le sac de couchage pour les campagnards. Attention également à ne pas prendre froid. Il est facile de se faire piéger les nuits d'été. prévoyez donc un pull et tout ce qui pourrait vous permettre de vous réchauffer. 

    Y'a-t-il une heure à privilégier?

    Ce vendredi, le soleil devrait se coucher aux alentours de 21h20. Mais d'après l'association française d'astronomie, les premières étoiles filantes devraient être observables passé 23 heures. Les plus patients devraient même pouvoir profiter d'une deuxième vague aux alentours d'une heure du matin, la Terre étant censée croiser "un autre filament de poussières", explique le Danois Peter Jenniskens, de l'institut Seti, auprès de Sciences et Avenir. Le scientifique ajoute que le pic est prévu le matin du 13 août, aux alentours de 5 heures, avec une moyenne d'une étoile filante par minute. 

    Faut-il des jumelles ou un télescope?

    A priori, les jumelles ou le télescope ne sont en rien obligatoires . C'est tout l'avantage de la nuit des étoiles. L'événement est accessible au plus grand nombre, et ne coûte potentiellement rien. En réalité, si vous faites le déplacement pour les étoiles filantes, vous pouvez laisser les jumelles au placard. Elles vous priveraient du champ de vision suffisant pour ne pas les laisser passer. "Le meilleur moyen d'observer les météores, ce sont les yeux", confirme Jean-Pierre Lebreton. Eux seuls permettent de garantir le champ de vision le plus large possible. Il ne faut surtout pas utiliser de jumelles." 

    Et à part les étoiles filantes?

    Ce vendredi soir, les amateurs d'astronomie ne viendront certainement pas que pour les étoiles filantes. Comme l'explique BFMTV sur son site internet, Jupiter sera visible durant un court instant, près du soleil couchant. Mais attention, interdiction de chercher la planète gazeuse à l'oeil nu ! Saturne et ses anneaux devraient quant à eux être observables une bonne partie de la nuit jusqu'aux alentours d'une heure du matin. L'AFA vous invite de son côté à guetter les "Trois belles d'été". Trois étoiles nommées Véga, Déneb et Altaïr, relève Francetvinfo

    Contempler les étoiles, c'est aussi toujours l'occasion d'essayer d'identifier les différentes constellations. Si vous ne connaissez que la Grande Ours, cette carte pourrait vous aider à progresser rapidement. Pour ne pas trop vous embêter, sachez que l'appli Star Walk, disponible aussi bien sur Android que sur iPhone, fait le travail pour vous en identifiant toute seule les constellations. Malin. 

    <article class="MediaCard MediaCard--mediaForward customisable-border" data-scribe="component:card" dir="ltr"> </article>

    La 25e nuit des , c'est ce week-end. La carte du ciel, pour trouver (par exemple) "la chevelure de Bérénice".

    Comment expliquer cette nuit des étoiles?

    Les étoiles filantes observables au début du mois d'août sont également appelées Perséides. Elles proviennent de la comète Swift-Tuttle, dont la révolution la rapproche chaque année très près de la Terre. "Ce phénomène se produit lorsque la Terre passe à travers l'orbite d'une comète", ajoute Jean-Pierre Lebreton. Les poussières entrent alors dans l'atmosphère a une très grande vitesse. Ce qui semble remarquable cette année, c'est que nous devrions avoir droit à énormément de bolides, dont certains pourraient être gros de plusieurs mètres. Ce qui peut nous laisser espérer de longues traversées lumineuses, de plusieurs secondes." 


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :