• Obama à la source

    Publié le 13/11/2011 03:48 | Le Petit Bleu

    Obama à la source

    asie-pacifique

    Le couple Obama sur les terres natales du président./ photo AFP

    Le couple Obama sur les terres natales du président./ photo AFP
    Le couple Obama sur les terres natales du président./ photo AFP

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le président américain Barack Obama est arrivé dans sa ville natale d'Honolulu (Hawaii), où il doit parrainer la création d'une zone de libre-échange laissant la Chine de côté, en marge d'un sommet Asie-Pacifique (Apec) qu'il préside ce week-end. Si le sommet du Forum de coopération Asie-Pacifique doit se préoccuper avant tout de croissance, la vedette sera volée par la concrétisation samedi de ce projet de libre-échange qui inclura les Etats-Unis et le Japon mais laissera de côté le géant chinois.

    La chine à l'écart

    Dix pays riverains du Pacifique (Australie, Brunei, Chili, Etats-Unis, Japon, Malaisie, Nouvelle-Zélande, Pérou, Singapour, Vietnam) doivent en effet annoncer les grandes lignes du projet de «Partenariat transpacifique» (TPP). Les Etats-Unis y voient « un pacte pour le XXIe siècle ». L'idée est d'imposer, en échange de la libéralisation des échanges, des normes sociales et écologiques aux participants. Le Premier ministre japonais Yoshihiko Noda, qui a donné une ampleur décisive au projet, en annonçant juste avant son départ, que son pays allait finalement y adhérer, est lui aussi arrivé à Honolulu.

    Le ralliement de dernière minute du Japon, troisième économie mondiale, laisse la Chine, deuxième économie, quelque peu isolée et soupçonneuse des intentions des promoteurs du projet, au premier rang les Etats-Unis. Ce faisant, Tokyo, qui protège jalousement son marché intérieur, promet aussi de compliquer singulièrement le calendrier de négociation dont le terme n'est pas encore connu.

    M. Kirk a d'ailleurs salué l'annonce du Japon en avertissant que Tokyo devrait modifier sa politique commerciale.

    « Le Japon doit être prêt à observer les normes élevées de libéralisation du commerce prévues par le TPP », a souligné le haut responsable américain. Tokyo devra ainsi «répondre aux inquiétudes spécifiques des Etats-Unis en matière de barrières commerciales dans les secteurs de l'agriculture, des services et de l'industrie», a-t-il prévenu.

    Le projet, présenté en marge du sommet du Forum de coopération économique Asie-Pacifique, laisse à l'écart 11 pays de l'Apec et non des moindres comme le Canada, la Corée du Sud, la Russie et surtout la Chine, deuxième puissance économique mondiale.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :