• Obama : le monde doit "agir vite" face à l'épidémie d'Ebola

    <article itemscope="" itemtype="http://schema.org/NewsArticle">

    Obama : le monde doit "agir vite" face à l'épidémie d'Ebola

    Le Monde.fr avec AFP | <time datetime="2014-09-16T23:09:19+02:00" itemprop="datePublished">16.09.2014 à 23h09</time> • Mis à jour le <time datetime="2014-09-16T23:11:14+02:00" itemprop="dateModified">16.09.2014 à 23h11  </time>lien 

     
    <figure>Des membres des services de santé chinois inspectent un navire en provenance de Sierra Leone au port de Qingdao, dans la province du Shandong, le 19 août. </figure>

    Barack Obama a dressé, mardi 16 septembre à Atlanta, les grandes lignes de son plan d'action pour la lutte contre l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest. Craignant que « des centaines de milliers de personnes » ne soient infectées, et qualifiant l'épidémie de « menace potentielle pour la sécurité mondiale si [les pays de la région] s'effondrent, si leurs économies implosent, si les gens paniquent », M. Obama affirme que les Etats-Unis sont prêts à jouer un rôle moteur.

    Il appelle à « agir vite » et évoque une démarche « similaire » à la réponse américaine au tremblement de terre en Haïti en janvier 2010. Cet appel fait écho aux critiques de Médecins sans frontières, dont les soignants sont aux première lignes en Afrique de l'Ouest, mais en nombre insuffisant, et s'épuisent. Le 4 septembre, la directrice générale de l'organisation avait ainsi dénoncé devant l'ONU une « coalition mondiale de l'inaction ».

    M. Obama a annoncé que Washington concentrerait ses efforts au Liberia, l'un des trois pays les plus touchés par le virus avec la Sierra Leone et la Guinée.

    Lire :  Ebola : pourquoi les Etats-Unis concentrent leurs efforts sur le Liberia

    M. Obama souhaite y créer un centre de commande militaire pour soutenir les efforts à travers la région. Selon un responsable, les Etats-Unis pourraientenvoyer quelque 3 000 militaires en Afrique de l'Ouest pour participer à la construction de nouveaux centres de traitement, offrir une aide logistique etassurer des formations pour le personnel sanitaire.

    M. Obama a également annoncé la création d'un pont aérien « pour acheminerle personnel sanitaire et le matériel plus rapidement vers l'Afrique de l'Ouest », ainsi que d'une base intermédiaire au Sénégal pour « aider à distribuer l'aide sur le terrain plus rapidement ».

     
    </article>

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :