• Platini renonce à la course à la présidence de la Fifa

    <article class="article-box top-line " data-url="/sports/2016/01/07/platini-renonce-a-la-course-a-la-presidence-de-la-fifa_1424972" itemprop="mainContentOfPage" itemscope="" itemtype="http://schema.org/NewsArticle">
    <header class="article-header">
    A chaud

    Platini renonce à la course à la présidence

    de la Fifa

    Par <time datetime="2016-01-07T19:55:11" itemprop="datePublished">7 janvier 2016 à 19:55</time> (mis à jour à <time datetime="2016-01-07T19:56:15" itemprop="dateModified">19:56</time>)
     
    </header>
    <figure class="article-image article-header-image" itemprop="image" itemscope="" itemtype="http://schema.org/ImageObject"> </figure>
    </article>

    <figure class="article-image article-header-image" itemprop="image" itemscope="" itemtype="http://schema.org/ImageObject"> <figcaption class="read-left-padding caption" itemprop="description">

    Michel Platini à la sortie du Tribunal arbitral du sport de Lausanne, le 8 décembre.

    Photo Fabrice Coffrini. AFP  lien 

    </figcaption> </figure>

    Le président suspendu de l’Union européenne de foot (UEFA) annonce qu'il abandonne la campagne pour la Fédération internationale.

    Michel Platini a renoncé à se présenter à la présidence de la Fédération internationale de football (Fifa), dont l’élection anticipée se tiendra le 26 février : le président suspendu de l’Union européenne de foot (UEFA), condamné à sept ans d’inéligibilité par le Comité d’éthique de l’instance dont il briguait la direction depuis l’officialisation de sa candidature fin juillet, laisse tomber une campagne qui lui aura valu un certain nombre de déboires. A commencer par la susdite condamnation dans le cadre d’une investigation relative à des travaux «prétendument effectués» (selon la terminologie de la justice suisse) pour la Fifa entre 1999 et 2002 et facturés 2 millions d’euros (1,8 million de francs suisses) en 2011 – pour peu qu’on fasse le lien entre sa candidature à la Fifa et la sortie de cette affaire, ce qui est un avis assez largement partagé dans les arcanes du foot mondial.

    Platini voit la suite en deux temps : recouvrer son honneur devant la justice des hommes – la Fifa l’avait condamné sur la foi d’une investigation lancée par la justice suisse – et sauver ce qui peut l’être, c’est-à-dire la présidence de l’UEFA, pour lequel il est également suspendu puisque la peine administrée par la Fifa porte sur «toutes les fonctions que Platini pourrait occuper dans le football».  «En me retirant, je fais le choix de me consacrer à ma défense par rapport à un dossier où on ne parle plus de corruption, de falsification, où il n’y a plus rien», dit-il dans un entretien à l'Equipe.

    Selon nos informations, le Français a dealé avec Gianni Infantino, le candidat de substitution de l’UEFA à la présidence de la Fifa qui s’était déclaré au regard des difficultés de Platini suite à l’affaire des 2 millions : Platini lui laisse le champ libre et en échange, Infantino l’appuiera dans le futur lors de ses divers recours à venir vis-à-vis du Comité d’éthique de la Fifa visant à rétablir l’innocence de l’ex-numéro 10.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :