• Près de 30 000 litres de pétrole récupérés sur les côtes californiennes

    Près de 30 000 litres de pétrole récupérés sur les côtes californiennes

    Mise à jour le jeudi 21 mai 2015 à 17 h 46 HAE
    Associated Press
     
    Les opérations de nettoyage de la marée noire sur la plage Refugio State Beach en Californie mercredi. Les opérations de nettoyage de la marée noire sur la plage Refugio State Beach en Californie mercredi.  Photo :  Lucy Nicholson/Reuters

    Quelque 30 000 litres de pétrole ont été récupérés jeudi le long des côtes de la Californie, où un bris d'oléoduc a créé une marée noire de près de 14,5 kilomètres de long près de la ville de Santa Barbara.

    Environ 400 000 litres de pétrole pourraient s'être échappés de l'oléoduc percé mardi; celui-ci laissait son contenu s'écouler dans un collecteur d'eaux pluviales. Près de 80 000 litres se seraient déversés dans l'océan Pacifique au nord de Santa Barbara, selon les estimations de l'entreprise propriétaire de l'oléoduc, Plains All American Pipeline.

    Les impacts environnementaux de la marée noire sont toujours en cours d'évaluation, mais il n'y a pour l'instant aucun signe d'une catastrophe pour la faune. Cinq pélicans couverts de pétrole ont jusqu'à présent été confiés à une organisation internationale de sauvetage des oiseaux pour être nettoyés. Des biologistes ont aperçu des poissons et des crustacés morts sur les plages et les berges rocheuses.

    Opération nettoyage 

    Plus de 300 employés spécialisés nettoient actuellement les plages de la région et jusqu'à 18 bateaux ont remorqué des structures destinées à contenir la marée noire, selon des responsables.

    Des travailleurs de Plains All American Pipeline ont commencé jeudi à excaver le sol pour accéder à l'oléoduc percé. Plus de 200 000 litres de pétrole y circulaient chaque heure au moment de la fuite, mais l'entreprise n'a pas précisé combien il a fallu de temps avant de détecter et de colmater celle-ci.

    Des enquêteurs fédéraux sont également sur place pour tenter de faire la lumière sur les causes du déversement.

    Mercredi soir, le gouverneur de la Californie, Jerry Brown, a proclamé l'état d'urgence, une annonce qui permet de débloquer des fonds et des ressources supplémentaires pour les opérations de nettoyage.

    Il n'est pas encore possible de déterminer combien de temps prendra le nettoyage de la plage et de ses environs ni combien coûtera l'opération.

    Toutefois, les autorités ont préféré annoncer la fermeture des terrains de camping nationaux des plages de Refugio et d'El Capitain pour la longue fin de semaine du Memorial Day.

    L'incident s'est produit sur la même section du littoral californien qui a connu un déversement de plusieurs centaines de milliers de litres de pétrole en 1969, après l'explosion d'une plateforme pétrolière.

    Des milliers d'oiseaux et plusieurs mammifères marins sont morts à la suite de ce qui constituait à l'époque le plus gros déversement de l'histoire des États-Unis. Celui-ci aurait donné naissance au mouvement environnementaliste américain.

  •  

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :