<figure data-src-format="photo" role="group">Oscar Pistorius emmené par des policiers à l'issue de son procès le 21 octobre 2014 à Pretoria<figcaption>Oscar Pistorius emmené par des policiers à l'issue de son procès le 21 octobre 2014 à Pretoria - Mujahid Safodien AFP</figcaption></figure>

B.V. et N.C. avec AFP

    • Créé le <time datetime="2014-10-21" pubdate="">21.10.2014 à 17:48</time>
    • Mis à jour le<time datetime="2014-10-21">21.10.2014 à 17:48</time>
    •  

A l’annonce du verdict, il est resté prostré, comme abasourdi. Reconnu coupable d'«homicide involontaire» en septembre pour avoir abattu la top-model Reeva Steenkamp de quatre balles tirées à travers une porte de toilettes, dans la nuit de la Saint-Valentin 2013, Oscar Pistorius a été condamné mardi à cinq ans de prison. Une décision qui scelle une partie de son avenir et sonne très possiblement la fin de sa carrière d’athlète de haut niveau.

Où va-t-il dormir ce soir? En prison
Oscar Pistorius va dormir en prison mardi soir. Après le verdict, la star a immédiatement été transférée à la prison de Kgosi Mampuru à Pretoria, où il a été placé en cellule et devrait purger sa peine. La défense a tenté d’éviter la prison à Pistorius en mettant l’accent sur sa vulnérabilité et la difficulté d’enfermer un homme amputé, mais ces arguments rejetés sans hésiter par la juge, pour qui les prisons sud-africaines sont en mesure de le recevoir. «C'est un verdict à la mesure du crime, a estimé l'avocat de Johannesburg David Dadic. La juge Masipa devait lui donner une peine de prison pour envoyer un message clair, pour que l'on comprenne que commettre une telle faute ne peut pas rester sans conséquences.»

Quand peut-il espérer sortir? D’ici dix mois au minimum
Si «Blade Runner» n’a pas été reconnu coupable de meurtre avec préméditation, la juge a pris en compte les circonstances de la tragédie pour établir l’homicide involontaire et définir la peine de cinq ans ferme. Pistorius assure qu’il pensait tirer sur un cambrioleur, mais «il savait que les toilettes étaient un espace réduit et qu'il n'y avait aucun moyen de s'échapper pour la personne derrière la porte». L'une de ses avocates a cependant calculé que, dans le meilleur des cas il pourrait ne rester que 10 mois en prison, soit le sixième de sa peine comme le permet la loi sud-africaine, avant d'être libéré et placé en résidence surveillée.

Y aura-t-il un appel? Possible mais peu probable
Un appel peut être formulé dans les deux semaines. Selon les suiveurs du procès, la famille Pistorius ne devrait pas y recourir. L’oncle de l’athlète, Arnold, a d’ailleurs déclaré que la famille «acceptait le jugement», ce qui va dans ce sens. Le clan de la victime, Reeva Steenkamp, semble également se satisfaire du verdict. «Je suis très content», a dit Barry, le père, alors que l'avocat de la famille précisait: «Ils pensent que c'est correct, ils sont satisfaits de la sentence». Le Parquet, lui, hésite un peu plus. «Nous étions déçus par le verdict d'homicide involontaire», a admis son porte-parole, Nathi Mncube. Rien n’est encore décidé, le Parquet se laissant les «14 jours pour analyser la loi».

Pourra-t-il recourir à haut niveau? Oui, mais pas avant cinq ans
La carrière d’Oscar Pistorius est bien évidemment en sommeil depuis plus d’un an. Et devrait le rester encore longtemps, voire indéfiniment si l’athlète de 27 ans décide d’y mettre un terme. En effet, le Comité paralympique international (CPI) a fait savoir que le sportif, même s'il sortait de prison avant les cinq ans, ne pourrait pas participer aux prochains jeux Olympiques de Rio, en 2016: «Il ne pourra participer à aucune compétition durant cinq ans, c'est-à-dire l'intégralité de la peine à laquelle il a été condamnée», a indiqué le porte-parole du CPI, Craig Spence. En 2019, Oscar Pistorius aura 32 ans.