• Proche-Orient : l'accélération de la colonisation paralyse les négociations

    Proche-Orient : l'accélération de la colonisation paralyse les négociations

    LEMONDE.FR avec AFP | 15.11.11 | 17h19

    A Pisgat Zeev, quartier dans le nord de Jérusalem-Est, 65 nouveaux logements sont prévus par l'Etat israéliens.

    A Pisgat Zeev, quartier dans le nord de Jérusalem-Est, 65 nouveaux logements sont prévus par l'Etat israéliens.AP/Bernat Armangue

    Les tentatives du Quartette pour créer une atmosphère propice à la reprise des négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens "ont échoué", a déclaré mardi le négociateur palestinien Saëb Erakat.

    Cette déclaration intervient très peu de temps après l'annonce par le ministère israélien du logement de l'accélération de la colonisation à Jérusalem-Est. Des appels d'offres vont être lancés d'ici "un mois ou deux", selon le porte-parole du ministère, pour la construction de plus de 800 nouveaux logements dans deux quartiers de la ville annexée par l'Etat hébreu.

    La procédure porte sur 749 logements dans le district de Har Homa, dans le sud de Jérusalem, tandis que 65 autres seraient construits à Pisgat Zeev dans le nord du secteur à majorité arabe de Jérusalem-Est occupée et annexée. La décision de lancer des appels d'offres "intervient à la suite de la récente décision du gouvernement d'accélérer la construction à Jérusalem", après l'admission des Palestiniens à l'Unesco, a ajouté Ariel Rosenberg, porte-parole du ministère israélien du logement.

    Israël avait annoncé le 1er novembre la construction de 2 000 logements supplémentaires pour les colons et le gel des transferts de fonds palestiniens, en guise de rétorsion.

    UNE VICTOIRE DIPLOMATIQUE DES PALESTINIENS

    Basée à Paris, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) est devenue la première agence onusienne à admettre les Palestiniens comme membres à part entière. Remportant une victoire diplomatique dans la quête de la reconnaissance internationale de leur Etat, les Palestiniens ont été soutenus par 107 des 195 Etats de l'Unesco, 52 s'abtenant et 14 votant contre.

    Washington et Israël s'étaient opposés à la demande d'adhésion de la Palestine à l'Unesco, estimant qu'il s'agissait d'une mesure unilatérale qui pourrait nuire à une relance des négociations de paix entre Israël et les Palestiniens.

    Mais les mesures de rétorsion décidées par l'Etat hébreu avaient provoqué une avalanche de condamnations internationales dont celles de la Maison Blanche qui s'était dite "profondément déçue" par la réaction israélienne.

    Israël a occupé le secteur Est de la Ville sainte lors de la guerre des Six jours en 1967 puis l'a annexé. L'Etat hébreu considère l'ensemble de Jérusalem comme sa "capitale éternelle et indivisible", ne voyant pas les constructions dans la partie Est de la ville comme des colonies. Les Palestiniens, eux, veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de leur futur Etat. De son côté, la communauté internationale ne reconnaît ni l'occupation, ni l'annexion de la partie orientale de Jérusalem par Israël et estime que toutes les colonies sont illégales.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :