• Quatre individus ont été interpellés dans l'Aude après avoir effrayé les passagers d'un TER

    <article>

    #AttaquesParis

    Quatre individus ont été interpellés dans l'Aude après avoir effrayé les passagers d'un TER avec des menaces de mort et des chants en arabe

    <time datetime="2015-11-19T18:22:06+0100">Publié le 19/11/15 à 18:22  lien </time>

    <figure><figcaption>(REGION LANGUEDOC-ROUSSILLON)</figcaption></figure>

     

    Quatre jeunes hommes ont été interpellés près de Perpignan après avoir effrayé mercredi soir les passagers d'un TER, dans lequel ils avaient diffusé des chants et prières en arabe avant de proférer des menaces de mort, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

    Les suspects sont en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour "infractions d'apologie d'un acte de terrorisme" et de "tentative d'extorsion avec menaces de mort", précise la même source.

    Mercredi soir, les quatre jeunes sont montés en gare de Béziers (Hérault) et ont utilisé le micro du contrôleur du TER pour diffuser, par les haut-parleurs du train, des prières et des chants en arabe.

    Les quatre hommes, âgés de 19 à 23 ans, ont menacé la vingtaine de passagers de mort et du vol de leur téléphone portable, indique même source, ajoutant qu'aucun vol ni agression physique n'avait finalement été à déplorer.

    Le contrôleur du train, qui reliait Avignon à Perpignan, a réussi à regrouper tous les passagers dans un seul wagon, les séparant des jeunes avant de donner l'alerte.

    À la gare de Salses-le-Château (Pyrénées-Orientales), où le train s'est arrêté d'urgence, les jeunes sont parvenus à prendre la fuite. Deux jeunes filles qui les accompagnaient sont restées elles sur place et ont été mises hors de cause, indique la gendarmerie.

    Un important dispositif de recherches a été mis en place par la gendarmerie de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) et les quatre hommes ont été rapidement retrouvés. Ils ont été appréhendés sans incident près de la D900 en direction de Fitou (Aude) alors qu'ils tentaient de se cacher.

    </article>

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :