•   BIRMANIE : Le 19 juin célèbrerons ensemble, les 65 ans d’Aung San Suu Kyi


    Le 19 juin, la communauté birmane de France et les associations Info-Birmanie, Reporters Sans Frontières, la FIDH, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie et Femmes Solidaires célèbreront les 65 ans d’Aung San Suu Kyi.

    Une célébration douce-amère puis qu’ Aung San Suu Kyi demeure privée de liberté depuis plus de 14 années, et que les militaires ont récemment confirmé son maintien en détention. En cette année 2010, son anniversaire coïncide tristement avec le 20ème anniversaire des dernières élections démocratiques qui se sont tenues en Birmanie le 27 mai 1990 et durant lesquelles le peuple birman exprimait de façon irrévocable son désir de changement.

    Alors que les généraux ont annoncé pour la fin de l’année 2010, la tenue de nouvelles élections législatives, le processus de démocratisation est au point mort et ce scrutin s’annonce comme une farce électorale, qui garantira la pérennité de ce régime dictatorial. C’est pourquoi une grande coalition d’organisations birmanes et internationales a lancé une campagne pour clamer publiquement son opposition à la situation politique en Birmanie et dénoncer le processus électoral. A cet effet, une pétition a été lancée et les votes seront remis au gouvernement français après les célébrations des 65 ans d’Aung San Suu Kyi.


    A Paris, retrouvez-nous samedi 19 juin à partir de 18 heures avec au programme :

    18 h : danses traditionnelles birmanes

    18h45 : buffet birman

    20h : projection du documentaire Burma VJ

    21h30 : débat

    Avec la participation de Jane Birkin !

    Lieu : 12, rue Guy de la Brosse – 75005 PARIS

                Métro Jussieu

    Pour plus d’infos sur l’évènement à Paris : infobirmanie@gmail.com


    Action pour Aung San Suu Kyi samedi 19 juin à Strasbourg

    18h : projection du documentaire Burma VJ

    19h30 : débat

    Lieu :  Cinéma Odyssée

    3 Rue des Francs Bourgeois - 67000 Strasbourg

    Organisé par Info-Birmanie Strasbourg. Pour plus d’infos sur l’évènement à Strasbourg : infobirmanie.strasbourg@gmail.com


    Vous ne pouvez pas être présent ?

     > Soutenez Aung San Suu Kyi et le mouvement démocrate birman en signant la pétition pour des élections libres en Birmanie !

    http://infobirmanie.wufoo.com/forms/r7x3p9/


    > Postez un message de solidarité sur votre compte Facebook ou Twitter, en mettant en ligne un portrait d'Aung San Suu Kyi ou le logo appelant à des élections libres en Birmanie !
    http://www.info-birmanie.org/images/images_birmanie/campagne/birmanieelections-logo.gif
    http://www.info-birmanie.org/images/images_birmanie/assk_10.png


    Salutations militantes de toute l'équipe d'Info Birmanie


    --
     
    Association Info Birmanie
    74, rue Notre Dame des Champs
    75006 PARIS
    Tel: 01.46.33.41.62
    Email: infobirmanie@gmail.com

    Veuillez noter que cette adresse n'est utilisée que pour le mailing. Pour nous contacter, merci d'écrire à:
     
    infobirmanie@gmail.com


    votre commentaire


  • L'Ouzbékistan va fermer sa frontière aux réfugiés du Kirghizistan et a lancé un appel à l'aide internationale pour les 45.000 réfugiés et leurs enfants qui ont déjà été accueillis, a indiqué le vice-Premier ministre ouzbek, Abdoullah Aripov. 

    "Aujourd'hui (lundi), nous allons cesser d'accepter des réfugiés du Kirghizistan, car nous ne pouvons pas les loger et n'avons pas les capacités pour les accueillir", a déclaré Abdoullah Aripov au camp de réfugiés de Iorkichlok, à la frontière ouzbeko-kirghize. "Nous avons enregistré jusqu'ici 45.000 réfugiés (en Ouzbékistan). Il pourrait en arriver d'autres à d'autres postes frontières. Nous avons besoin d'aide humanitaire d'autres organisations internationales."

    L'Ouzbékistan n'a pour l'instant comptabilisé que les adultes fuyant les violences ethniques au Kirghizistan, mais il s'agit pour la plupart de femmes accompagnées d'enfants.


    votre commentaire
  •  LabourStart

    Where trade unionists start their day on the net.

    The workers facing jail.Last year we told you about a tea plantation in India whose owners are leading members of the "Ethical Tea Partnership," but whose practices were anything but ethical.  

    At the time the workers at the Nowera Nuddy Tea Estate in West Bengal (pictured) were facing a lockout and your support of the IUF campaign helped bring an end to that.

    Today, things have suddenly gotten much worse.


    The workers, who protested against the abusive treatment of a pregnant 22 year-old worker, could face prison sentences of up to seven years, if their employer has its way.

    Mrs. Arti Oraon, the tea plucker who collapsed after being forced to work while eight months pregnant, now faces criminal charges.

    In late April, company officials announced that arrest warrants had been sworn out for Mrs. Oraon and 11 other worker activists, on charges, including theft, grievous bodily harm, unlawful assembly, criminal intimidation and unlawful confinement.

    The IUF has just launched another online campaignwhich I urge you to support.

    Full details of the dispute can be found here.


    votre commentaire


  • Tata Group Escalates Repression Against Bengal Tea Workers

     

     

           Leaders of a West Bengal tea plantation workers' protest last year against the abusive treatment of a pregnant 22 year-old tea garden worker could face prison sentences of up to 7 years, if India's powerful Tata Group has its way. Tata is lashing out against nearly 1,000 tea plantation workers and their families living and working on the Nowera Nuddy Tea Estate in West Bengal, India. In the latest developoment, arrest warrants have been issued for 12 workers on the estate - including the woman whose abusive treatment sparked the protests leading to a crushing 4-month lockout last year when she was refused maternity leave and forced to pluck tea while 8 months pregnant. Tata's wholly-owned Tetley Tea, the second largest global tea brand, sources tea from the company which operates the Nowera Nuddy Tea Estate, Amalgamated Plantations Private Limited. And Amalgamated is majority owned by..Tata.

    The Nowera Nuddy workers, together with other tea workers in West Bengal and elsewhere in India, are challenging their harsh and oppressive living and working conditions. The arrest warrants are a clear message that this challenge will not be tolerated. Far from Nowera Nuddy, meanwhile, consumers continue to be targeted with 'initiatives' and 'sustainability' exercises designed to mask the reality of tea workers' lives and struggles.

    You can support the Nowera Nuddy workers' struggle for rights, dignity and justice - send a messsage to Tata/Tetley using the form below!

     

     

     

     

    Ma Pétition

    Friday, 04 June 2010

    Peter Unsworth, CEO, Tetley Group

    Mr. Ratan N Tata, Chairman, Tata Tea Ltd/Tata Global Brands

    Mr Percy T. Siganporia, Managing Director, Tata Tea Ltd/Tata global Brands

     

    Dear Sirs,

     

    I am outraged to learn that 12 workers on the Nowera Nuddy Estate owned by Amalgamated Plantations, a company which supplies tea to Tata and to Tetley, now face criminal charges and lengthy prison terms in retaliation for their protest against the mistreatment last year of Mrs. Arti Oraon. Mrs. Araon, who was denied maternity leave and forced to pluck tea while 8 months pregnant in violation of the law, is among the twelve. I call on you to act to ensure that the complaints behind these criminal charges are dropped; that all workers suspended for taking part in the related protests be immediately reinstated at their jobs with full back pay and the so-called 'domestic enquiry' dropped; that an apology be issued to Mrs. Oraon; and that the management enter into immediate good faith negotiations with the estate Workers' Action Committee, whose members are now part of the Progressive Tea Workers Union, to resolve these issues and ongoing problems stemming from substandard living and working conditions on the estate.

     

    I will be closely following developments on the Nowera Nuddy estate.


    Yours sincerely,

    Marylise BOROWY


    Pour en savoir plus et signer la pétition ;

    http://sn120w.snt120.mail.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0



    LABOUR START:


    Where trade unionists start their day on the net.

     


    votre commentaire
  •  Ex-URSS: terroristes et armes nucléaires

    AFP
    02/06/2010 | Mise à jour : 15:28

    Le chef des services spéciaux russes, Alexandre Bortnikov, a déclaré aujourd'hui que des mouvements "terroristes" cherchaient à acquérir dans les pays de l'ex-URSS des matériaux nucléaires, chimiques et biologiques afin de commettre des attentats, ont rapporté les agences russes.

    "N
    ous avons des informations qui montrent que les terroristes continuent d'essayer d'acquérir des matériaux nucléaires, des composants bactériologiques et chimiques", a-t-il déclaré au cours d'une réunion avec ses homologues de la Communauté des Etats indépendants (ex-URSS moins les Pays baltes et la Géorgie).

    "Il est très important de coordonner nos efforts pour que soient prises en temps et en heure les mesures adéquates, notamment pour anticiper et écarter le danger", a-t-il encore souligné.


    MALOU1360 :

    Le terrorisme est un engagement grave : partout dans le monde des civils ont payé le prix, des femmes innocentes et des enfants ont  donné leur vie pour une cause qu’ils croyaient juste.

    En France, nous avons connu la période révolutionnaire de 1789 à l'image de l'implacable Robespierre qui d'ailleurs l'a payé, lui aussi, de sa vie. En URSS, nous nous souvenons du bon temps des procès staliniens, qui a semé une peur qui est encore d'actualité aujourd'hui.

    Les terroristes sont souvent des gens désespérés ou des oubliés de notre société. Aujourd'hui, il me semble qu'il  faut un motif à Poutine et Medvedev pour en finir avec les ennemis de toujours les Tchéchènes, les Ukrainiens, les géorgiens et les contestataires trop visibles. Le bruit des bottes retenti toujours là bas et la peur est palpable... C'est à nos portes, nous faisons partie de cette Europe géographique.

    J'aimerai que pour une fois, l'ONU réagisse avant plutôt qu'après !



    votre commentaire