• Régionales 2015 : le PS et le PRG signent leur alliance

    VIDEO.

    Régionales 2015 : le PS et le PRG

    signent leur alliance

    27 Juil. 2015, 20h53 | MAJ : 27 Juil. 2015, 22h36
     
     
    <figure> Archives. Le Parti socialiste du Premier ministre Manuel Valls et les Radicaux de Gauche de Jean-Michel Baylet feront listes communes aux régionales de décembre 2015. <figcaption class="articleChapeau ">Archives. Le Parti socialiste du Premier ministre Manuel Valls et les Radicaux de Gauche de Jean-Michel Baylet feront listes communes aux régionales de décembre 2015. AFP / Jean-Pierre Muller</figcaption> </figure>

    Après moults négociations, l'accord a enfin été scellé. Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, et le président du Parti des radicaux de gauche (PRG), Jean-Michel Baylet, ont annoncé ce lundi soir un accord entre leurs deux formations en vue des élections régionales de décembre.

     
    <aside class="bloc m10t" id="complements">

    Sur le même sujet

    <article class="article_list article76x45 img16-9">
    <figure> Nouvelles régions : les Français votent pour leurs capitales </figure>
    </article>
    </aside>



    «Enfin, nous y sommes arrivés. Cela n'a pas été sans mal (...) L'accord entre socialistes et radicaux (...) n'est jamais vraiment naturel, en tout cas, il n'est jamais spontanément naturel. Mais ce dont je suis convaincu, c'est qu'il est nécessaire», a résumé Jean-Michel Baylet devant des journalistes.

    En ce qui concerne la région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, dont la tête de liste a longtemps constitué une pierre d'achoppement entre les deux formations, socialistes et radicaux de gauche ont convenu de la mise en place d'un quatuor composé de Carole Delga (PS), Damien Allary (PS), Sylvia Pinel (PRG) et Didier Codorniou (PRG).

    Carole Delga sera bien candidate à la présidence de région tandis que Sylvia Pinel serait tête de liste en Tarn-et-Garonne.

    VIDEO. Accord PS-PRG après des négociations laborieuses     LIEN



    Sur le plan national, «nous sommes assurés, quel que soit le résultat des élections, de voir le nombre de conseillers régionaux radicaux en augmentation significative», soit «à peu près 70» contre 54 actuellement, a poursuivi Jean-Michel Baylet.

    «Point d'équilibre», selon Jean-Michel Baylet, «bon alliage dans l'intérêt général des régions», selon Jean-Christophe Cambadélis, cet accord doit être encore approuvé par les Bureaux nationaux ou instances dirigeantes des deux partis, lundi soir pour le PS, mardi pour le PRG.

    «Nous voulons que cet accord soit le prélude à un accord national beaucoup plus large», a lancé Jean-Christophe Cambadélis, en appelant au «rassemblement de l'ensemble des forces de gauche et des écologistes» pour les régionales et peut-être plus tard.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :