• Roms chassés par des riverains à Marseille: EELV et le Parti de gauche protestent

     

    Europe Ecologie-Les Verts et le Parti de gauche ont protesté samedi contre l'intervention d'habitants d'un quartier de Marseille pour chasser des familles roms installées à proximité, les premiers exigeant l'ouverture d'une enquête, les seconds fustigeant

    Europe Ecologie-Les Verts et le Parti de gauche ont protesté samedi contre l'intervention d'habitants d'un quartier de Marseille pour chasser des familles roms installées à proximité, les premiers exigeant l'ouverture d'une enquête, les seconds fustigeant "de la violence raciste".

    Europe Ecologie-Les Verts et le Parti de gauche ont protesté samedi contre l'intervention d'habitants d'un quartier de Marseille pour chasser des familles roms installées à proximité, les premiers exigeant l'ouverture d'une enquête, les seconds fustigeant "de la violence raciste".

    "Les actes qui se sont déroulés à Marseille ce jeudi soir sont inqualifiables et inadmissibles", dénonce EELV dans un communiqué publié samedi.

    "Il n'est pas tolérable en République qu'un groupe de personnes privées, quel qu'il soit, puisse décider de ses règles et les appliquer en toute autonomie, au mépris des règles élémentaires de la justice et de notre vivre ensemble", fait valoir le parti écologiste.

    "Pour empêcher à toute force que cet acte intolérable ne s'impose comme un dangereux précédent, il revient aux pouvoirs publics de mobiliser avec diligence les moyens nécessaires pour enquêter sur ce qui s'est passé jeudi soir et sanctionner les auteurs de cet acte délictueux", poursuit-il.

    EELV réclame aussi l'application de la circulaire interministérielle du 26 août, qui prévoit, au-delà d'un délai de flagrance de 48 heures, un dispositif de concertation destiné à accompagner les Roms dans l'attente d'une décision judiciaire sur leurs campements.

    Le Parti de gauche, dont Jean-Luc Mélenchon est co-président, a de son côté exprimé "sa consternation devant la propagation de la violence raciste". "Il faut rompre avec la spirale enclenchée par Sarkozy et Guéant qui visait à opposer en permanence nos concitoyens entre eux, à les trier en communautés et à livrer en pâture une partie de la population", met en garde le parti dans un communiqué.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :