• Rugby : l'équipe de France s'offre l'Australie (29-26)

    VIDEOS.

    Rugby : l'équipe de France s'offre l'Australie (29-26)

     

    Olivier François | Publié le 15.11.2014, 22h37 | Mise à jour : 16.11.2014, 00h41   lien

     
    Envoyer
    Stade de France, Saint-Denis (France), le 15 novembre. Les Français ont battu les Australiens 29-26. 

    Stade de France, Saint-Denis (France), le 15 novembre. Les Français ont battu les Australiens 29-26.  | AFP/FRANCK FIFE

    C'est un beau succès, pour tout un tas de raisons. Le XV de France s'est enfin imposé ce samedi soir devant l'un des trois grandes nations du Sud, ce qu'il n'avait pas fait depuis huit rencontres étalées sur deux ans. Il a défendu son bien comme un mort de faim, ce qui est aussi beaucoup. Pour le reste, il faudra patienter jusqu'au Tournoi pour espérer estimer la réelle valeur de cette équipe.

    On attendait beaucoup de cette friction avec des Wallabies qui ne sont pas forcément aussi bondissants qu'on pouvait le redouter, mais qui restent les derniers grands guerriers venus du Sud à affronter les Coqs avant la Coupe du monde en Angleterre (18 septembre - 31 octobre 2015). Les Fidjiens, une semaine avant à Marseille, avaient tout juste constitué une gentille mise en bouche (40-15). Les Argentins, quant à eux, sont beaucoup trop fatigués par une longue saison pour livrer une opposition de taille, samedi, toujours au Stade de
    France, lors du dernier test de cette tournée d'automne.

    Que nous auront donc appris les Australiens de Michael Cheika, l'ancien entraîneur du Stade Français ? Rien que l'on ne sache déjà. Ces jeunes Bleus sont sans doute plus enthousiastes que leurs devanciers. Il suffit de voir Teddy Thomas, 21 ans, tout en culot, réussir un slalom de quarante mètres au sein d'une défense médusée et marquer son quatrième essai en deux matchs pour comprendre qu'il y a du peps et du talent chez cette bleusaille.

    L'essai de Teddy Thomas


    Mais il y a aussi des errements et, plus problématique, une incapacité à prendre le jeu à son compte et à manoeuvrer un adversaire ballon en main. Même quand ils paraissent physiquement au point, les joueurs de Saint-André ne parviennent pas à imprimer du rythme à la rencontre. Leur impuissance tactique s'est révélée dans la nuit de Saint-Denis. Elle se répand, de match en match, depuis la prise de fonctions du sélectionneur après le Mondial 2011.

    Le XV de France, une équipe de coups ? Assurément. Sa longue histoire est truffée d'exploits sans lendemain. Son souci, aujourd'hui comme hier, est d'évoluer sur un registre élevé et de répéter des prestations de haut niveau. Hier, le contrat a été rempli, et c'est déjà beaucoup. Mais les trois-quarts australiens ont semblé trop dilettantes - l'arrière Folau a été carrément inexistant - pour donner au succès des Bleus suffisamment de relief.

    Les victoires s'enchaînent en ce mois de novembre, c'est le principal diront en coeur Saint-André et Blanco, assis côte à côte dans les tribunes du Stade de France. Sans doute. Les uns et les autres parleront de confiance retrouvée, de bel esprit, de bonnes attitudes. Ils auront peut-être raison mais au fond, il restera comme un doute, sérieux, sur la capacité de ces Bleus-là à attaquer la Coupe du monde, dans moins d'un an, dans la peau d'un potentiel vainqueur. 

    VIDEO. Le match peut-il tout changer pour les Bleus?


    VIDEO. Thierry Dusautoir après la victoire


    VIDEO. La France confirme contre l’Australie

     

    LeParisien.fr


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :